12/01/2014

Ne jamais banaliser le racisme et l’antisémitisme

« Ecoutez, je ne peux pas vous dire que Dieudonné n’est pas antisémite, ça c’est clair. Quand je vois les vidéos, les interviews qu’il fait, c’est clair qu’il y a vraiment un problème

par rapport aux juifs. »

Elie Semoun

 

« Pour moi, les Juifs, c'est une secte, une escroquerie. C'est une des plus graves parce que c'est la première. » ; « Quand j'entends Patrick Cohen, je me dis, les chambres à gaz ... Dommage ! » ; « Etant donné que le noir dans l'inconscient collectif porte la souffrance, le lobby juif ne le supporte pas parce que c'est leur business ! Maintenant, il suffit de relever sa manche pour montrer son numéro et avoir droit à la reconnaissance. » Voici quelques exemples de propos abjects tenus par Dieudonné. Qui peut prétendre que ses inepties représentent une forme d’humour ? Rien à voir avec les provocs de Pierre Desproges ou les gags de Coluche, même les plus durs. Les déclamations de Dieudonné sont une vomissure de haine. De l’antisémitisme à l’état le plus dégoutant. Dans le Journal du Dimanche (JDD), Dieudonné salissait, une fois de plus, les Juifs en leur collant l’étiquette de « négriers reconvertis dans la banque ». Dans l'une de ses vidéos, l’ancien humoriste, enfermé désormais dans une sorte de sectarisme du complot, plongeait dans le sordide et transformait une chanson d’Annie Cordy, « Chaud cacao » en « Shoah nanas ». Ce propagateur d’idées nauséabondes a même osé qualifier la Shoah de « pornographie mémorielle ». Toujours plus ignominieux, Dieudonné a balancé : « Dans les livres de classe de mes enfants, j’ai arraché les pages sur la Shoah. » A plusieurs reprises, ce triste individu a été condamné pour ses déclarations antisémites.

 

En sus de ses mots exprimant son intolérance, ses amitiés prouvent son engagement sur les terrains de la malveillance. Rappelez-vous les courbettes qu’il réalisait devant le tyran iranien Mahmoud Ahmadinejad ou les leaders du Hezbollah. Ses sympathies pour le clan Le Pen s’inscrit dans le même registre. De son voyage au Cameroun avec Jany Le Pen, la femme de celui qui ironise sur les fours crématoires, à sa participation à la Fête du Front national du Bourget, les liens de Dieudonné sont forts avec les milieux d’extrême-droite. A ses côtés, parmi ses proches ou dans les salles de ses spectacles ségrégationnistes, on y croise toutes les figures de l’extrémisme et des thèses excessives : Ginette Skandrani, éditrice exclue des Verts pour antisémitisme ; Serge Thion, renvoyé du CNRS pour négationnisme ; l’écrivain Thierry Meyssan, polémiquant sur les attentats du 11 septembre et défendant nombre de dictateurs, comme Bachar el-Assad ; Mohamed Latrèche, Président d’un Parti fondamentaliste, sympathisant du Hamas et du Hezbollah ; Marc Georges, responsable frontiste, proche du régime baasiste irakien, s’affirmant « judéophobe » ; Frédéric Châtillon, ancien chef de file du Groupe Union Défense (GUD), organisation étudiante de la droite extrême ; Kémi Séba, racialiste noir, antisémite, condamné pour incitation à la haine raciale ou Alain Soral, cadre du Front national, plume de Le Pen, anti-féministe et anti-homosexuel. Une belle brochette de personnages sordides, élevant, en religion, la rancune envers les autres.

 

Lorsque Bruno Gollnisch fut exclu, pour cinq ans, de l’Université de Lyon-III pour avoir tenu des propos controversés sur les chambres à gaz nazie, Dieudonné se solidarisa avec ce prof falsificateur de l’histoire.

 

Sur un plateau de TV, Dieudonné joua un « sketch » mettant en scène, comble du mauvais goût, un rabbin nazi, hurlant « Heil Israël ». La mémoire des millions de morts des camps nazis était lamentablement humiliée.

 

Dieudonné poussa l’immonde à son paroxysme en faisant monter sur scène, lors de l’un de ses show, Robert Faurisson, tristement célèbre pour nier l’existence des chambres à gaz nazie. Ce faussaire de faits avérés a été condamné à de multiples reprises pour contestation de crime contre l’humanité et incitation à la haine raciale. Le public de Dieudo a assisté, ce soir-là, à un plébiscite de l’infâme.

 

Pierre Desproges, tout en subtilité, a cessé de plaisanter sur le peuple juif lorsqu’il a perçu quelques rires s’exprimer au premier degré, incapable de percevoir l’antiracisme de fond de Desproges. Dieudonné, lui, se réjouit de ces rires grossiers, aveuglé par sa volonté de discriminer certains milieux. Les rangs hilares de ceux s’amusant des gags racistes le dopent.

 

Le rôle des humoristes est de faire avancer les libertés et de propager la réjouissance. Les équipes d’Hara-Kiri ou de « Charlie Hebdo », les Siné, Bedos, Coluche, Desproges, Jean Yanne, les Nuls, ou les Guignols de l’info ont repoussé la frontière des interdits, joué avec l’irrévérence, secoué le politiquement correct. Jamais, ils n’ont utilisé la dérision pour prôner des idées de haine. Les propos racistes sont un délit, pas un droit d’expression. Il y a une trentaine d’année, lorsque j’étais un jeune adulte, jamais de telles dérives n’auraient été acceptées. La mémoire de la Seconde Guerre mondiale était encore très vivante. L’oubli nous guète. Sous le couvert d’une sorte de liberté d’expression, on tolère l’intolérable. On voit désormais des portraits de Mussolini dans certains magasins en Italie. On accepte, dans les démocraties, des affiches politiques rappelant celles des mouvements fascistes d’antan. On rie aux propos de Dieudonné. Le fascisme se banalise.

 

Dieudonné a pris en otage l’humour. Il faut le libérer. La sortie de ce kidnapping passe par l’interdiction de ses « spectacles » qui ne sont que de la promo de doctrines à ranger définitivement dans les poubelles de l’histoire. Nicolas Bedos paraphrasant Desproges m’offre le meilleur mot de la fin : « On a le droit de rire de tout, avec n’importe qui, si on n’est pas n’importe qui ! »

 

Christian Brunier

Commentaires

''On a le droit de rire de tout, avec n’importe qui, si on n’est pas n’importe qui''

"Ca fait un peu moustiquet qui s'essayerait à picoter un éléphant. Dieudo, c'est la vérité, celle trop éblouissante pour se laisser voir. Celle qui nous éclaire sur nos conneries et le reste... Regardez la nouvelle chape de plomb qui tombe sur la France, regardez les sketches de Dieudo, ils sont hallucinant de pertinence.... Comme le disait Michel Serre, les populations sont désormais plus intelligentes que les dirigeants grâce au web. A l’heure ou Dassault/Bloch se fait protéger politiquement et que le criminel de guerre Sharon est mis à l’honneur des médias, Valls et les autres du haut sont en train de faire monter l’antisémitisme. Suivi par les élites moutons. Mais ce n'est pas le plus grave. Ce qui l'est c'est que les pseudos élites sont inconscientes de ce qu'elles rallument. Bref Bedos n'impressionne guère par son courage. Seuls les poissons morts suivent le courant. Que le bon sens se réveille... Nom de Dieu * "

Écrit par : Keren DISPA | 12/01/2014

J'aimerais une égalité de traitement entre toutes les religions car dès qu'on parle des juifs c'est le branle-bas de combat mais quand il s'agit des chrétiens ou des musulmans tout est beaucoup plus mesuré. (Je suis athée)
Les spectacles de dieudonné ne sont pas segregationnistes et ses déclarations ont été faites dans les médias. Faites la différence entre sa vie et ses sketchs. À force de tout vouloir confondre on finit par y arriver. Je vous attends pour défendre d'autres communautés avec la même verve dans les prochains mois.

Écrit par : Nigg | 13/01/2014

Pour Charlie Hebdo vous oubliez les caricatures sur les Musulmans, que ma femme musulmane a terriblement mal pris, petites caricatures minables de bobos parisiens pour qui l'Islamophobie masquée est de bon ton, et qui ne les ont publiées que pour essayer de remonter les ventes en chute libre de leur médiocre journal. Humilier une religion gratuitement, pour tenter de vendre un journal, cela vous paraît bien? Ah, mais j'oubliais: contrairement à Dieudonné (que je ne défends pas: je me moque juste de votre deux poids-deux mesures) ces gens sont de gauche...

Écrit par : Non | 13/01/2014

@Keren: Penser que les populations soient plus intelligentes grâce à la capacité que donne le web de diffuser toutes les opinions est en soi un manque d'intelligence, car cela dénote un manque de réflexion. Le fait que nos élites soient de moins en moins représentatives du peuple ne signifie pas que n'importe quelle ineptie prononcée sur le web ou sur la scène d'un théâtre devienne vérité.
Que bon nombre de banquiers aient floué le monde avec la complicité des politiques ou que la politique d'Israel envers la Palestine soit intolérable, font peu de doute. Cela ne justifie pas pour autant de focaliser la collère justifiée des citoyens vers un seul peuple ou de nier les épisodes tragiques de l'histoire sous couvert d'humour. Hitler a manipulé la colèle de son peuple avec l'aide du génie de la communication qu'était Goebels; ne laissons pas un comique de foire rejouer ce mauvais épisode avec la jeunesse actuelle.

Écrit par : Mark Tims | 13/01/2014

Je souscris sans peine à l'entier de ton billet. Pour autant, je persiste à dire que la voie de droit qui a été suivie, et jugée préoccupante par pas mal d'experts, dont la Fédération Internationale des Droits de l'Homme, ne peut que démultiplier les échos de ce discours.

Le problème est là. Dans cette dynamique sociale que les sociologue appellent la "prévision autoréalisante" et que trop d'hommes politiques, Valls pour le coup, instrumentalisent pour une quête de pouvoir.

Agir en anticipation pour éviter des propos antisémites retourne totalement l'approche vis-à-vis du droit fondamental de la liberté d'expression. Tu sembles penser que c'est une bonne chose. Tu te trompes.

Aujourd'hui, Dieudonné a gagné non seulement une tribune, mais encore un boulevard de provocations, ce qu'il a immédiatement fait avec l'annonce de son nouveau spectacle. Sa position de martyr lui garantit des revenus pour de nombreux mois. Belle réussite.

La qualité politique ne se mesurera jamais à des décisions, mais à des changements dans les réalités quotidiennes. Strasbourg mettra peut-être 5 ans à statuer, mais la giffle annoncée pour Valls sera surtout du grain à moudre pour tous les Dieudo en puissance. Une 2e belle réussite.

Écrit par : olivier | 13/01/2014

@Nigg : Je suis aussi athée, mais respecte toutes les religions. Je combats l’islamophobie, comme l’antisémitisme. Je lutte contre le mur israélien emprisonnant le peuple palestinien comme je défends la mémoire de la Shoah. Les droits humains sont prédominants pour moi, sans tenir compte des religions des fauteurs de troubles.

Écrit par : Brunier Christian | 13/01/2014

@ Non :

Je peux comprendre le malaise de votre femme musulmane en voyant les caricatures d’un prophète, dont il est interdit de montrer l’image. « Charlie Hebdo » dérange, provoque, mais ne prône pas la haine. La provocation est l’oxygène de la liberté. La haine est toxique pour l’humanité.

Vous affirmez que je ne défends que les gens de gauche. Jamais ! Desproges se disait anarchiste de droite. Je le trouvais magique. Dieudonné s’étiquette de gauche, antisystème. Je combats ses idées nocives. L’intolérance est ignoble. Je méprise autant Hitler, s’affirmant de droite, que Staline s’affirmant de gauche. La dictature n’est ni de droite ni de gauche. Elle est tout simplement répugnante !

Écrit par : Brunier Christian | 13/01/2014

@ Keren Dispa :
A chaque fois, que certains ont identifié un homme comme la vérité incarnée, l’humanité a foncé contre le mur. Le doute, la remise en cause des idées sont de bons vaccins contre le mépris.
Les mots de Dieudonné sont « hallucinants de pertinence », selon vous. Un type qui qualifie la Shoah de « pornographie mémorielle », est-ce ceci la pertinance hallucinante ? Nous plongeons plutôt dans l’obscurantisme.

Écrit par : Brunier Christian | 13/01/2014

"La haine est toxique pour l’humanité."

Et celle que vous vouez à Dieuvendu aussi?


"Rien à voir avec les provocs de Pierre Desproges"

Vraiment?

http://www.youtube.com/watch?v=Ts7H0swNz0g

Écrit par : Johann | 13/01/2014

Ne jamais banaliser les crimes :

"Les Bédouins du Néguev sont des populations palestiniennes d’Israël et possédant donc la citoyenneté israélienne. Les autorités israéliennes harcèlent de manière permanente les Bédouins pour les chasser et les déposséder de leur terre ancestrale. Ils vivent pour la plupart d’entre eux dans des villages « non reconnus » par les autorités, sans eau ni électricité, sans écoles ni routes. Les autorités israéliennes détruisent régulièrement au bulldozer ces villages, certains ont été détruits des dizaines de fois, ainsi que leurs cultures.

Le parlement israélien a approuvé en première lecture la loi Prawer-Begin, qui prévoit la destruction totale de 36 villages et le déplacement forcé des 70 000 Bédouins qui y vivent pour les forcer à s’installer dans les zones urbaines sous équipées de 7 villes de regroupement !

Cela est en contradiction avec la recommandation du Comité des Nations unies sur les droits économiques, sociaux et culturels (2011), qui a demandé à Israël de renoncer à l’évacuation forcée des habitants Bédouins et de cesser les démolitions de leurs maisons et villages « non reconnus ».

Cette loi marque la volonté de judaïsation de la zone, isolant les Bédouins et les privant de leurs droits civiques. Le Comité ministériel a en ainsi créé un programme qui permettra de maximiser la propriété juive des terres du Néguev sans aucune considération pour les besoins de la communauté bédouine, ses droits civiques et son lien à la terre."

http://www.ujfp.org/spip.php?article2808

Écrit par : Johann | 13/01/2014

Ce n'est pas l'image du prophet qui derange, mais l'image du prophet comme un terroriste. Faire publier ca dans les journaux distribues dans tous les kiosks et accessible a tout le monde ne prone pas la haine envers les Musulmans?? Ah bon? c'est basée sur quoi cette conclusion? des etudes? des sondages? Alors la, dire que le judaïsme est une escroquerie par un humoriste ca prone de la haine mais montrer Mohammed comme un terroriste dans les kiosks ne prone guerre la haine! au contraire!

Monsieur Christian, avec tout mon respect, vous faites de l'apologie a la haine anti-Musulmane sans que vous le saviez. C'est vraiment dommage!

Je voudrais aussi remarquer de Dieudonne n'avait pas moque un rabbin mais un collant Israélien. Il y a une toute difference.

Écrit par : Karim | 14/01/2014

@ Karim : Tout amalgame entre l’Islam et le terrorisme est un acte de mépris que je condamne avec autant de force que je condamne ceux de Dieudonné.

Écrit par : Brunier Christian | 14/01/2014

Les commentaires sont fermés.