19/08/2015

SIG prospecte le sous-sol à Commugny, Coppet et Founex

Les Services Industriels de Genève (SIG) débutent aujourd’hui la prospection du sous-sol de trois communes de Terre Sainte. Cette campagne de deux jours a pour objectif de déterminer si les conditions géologiques permettent de développer de la géothermie de moyenne profondeur. Elle s’intègre dans le programme GEothermie 2020 qui vise à prospecter le sous-sol du bassin genevois.

 


Le programme GEothermie 2020, piloté par le canton de Genève et mis en oeuvre par SIG, réalise depuis une année des tests de prospection dans le canton de Genève. SIG vient d’obtenir la première autorisation du canton de Vaud pour élargir son périmètre à la zone limitrophe de Terre Sainte.

 

SIG commence aujourd’hui des tests pour cartographier le sous-sol de ces trois communes. La méthode utilisée est la chute de poids. Un son est envoyé dans le sous-sol et son écho permet d’obtenir une image du sous-sol. Cette technique est identique à celle des échographies ou des sonars.

 

Ces tests débutent dans le secteur de la Vy des Mores à Commugny, puis sur les communes de Coppet et de Founex. Ils dureront deux jours. La chute de poids ne cause pas de nuisances majeures et n’endommage pas la chaussée. En revanche, comme ces tests se déroulent au bord de la route, ils pourraient avoir un impact sur la circulation.

 

L’objectif est de cartographier le sous-sol. Il sera possible ensuite de savoir si l’on peut exploiter de  la géothermie de moyenne profondeur, c’est à dire de - 500 à - 1500 mètres. Nous devons commencer par établir une cartographie du sous-sol à l’échelle du Grand Genève et faire le lien entre le centre du bassin et les montagnes environnantes (Jura, Salève, Vuache). Cela nous fournira des informations sur la chaleur et l’écoulement d’eau, deux éléments indispensables à la géothermie. 

 

SIG a décidé d’étendre ces tests de géophysiques dans les communes de Commugny, Founex et Coppet en partenariat avec ARSCO, une association intercommunale pour l’entretien et la construction des infrastructures scolaires et d’intérêt public des communes de Terre Sainte.

 

SIG a déjà procédé à ce même type de tests à la fin de l’été 2014 dans la région de la champagne genevoise. Et une troisième phase de prospection sera menée à l’automne dans des communes genevoises et vaudoises.

 

Les commentaires sont fermés.