16/06/2016

L’usine des Cheneviers fête ses 50 ans

En juin 1966, le canton de Genève inaugurait l’usine d’incinération des déchets des Cheneviers. En 2001, SIG en reprenait l’exploitation. Aujourd’hui, il s’agit de bâtir une usine de dernière génération à l’horizon 2023. Elle produira autant d’énergie renouvelable, avec moins de déchets. Retour sur une histoire d’un demi-siècle, celle de la gestion des déchets à Genève.

Lire la suite

15/06/2016

Mon discours pour le vernissage de l’expo Magnum au Pont-de-la-Machine

Vernissage de l’exposition « Picture Yourself, portraits et autoportraits Magnum Photos ». Quartier Libre SIG - Pont de la Machine.

 

Je prononce un discours de bienvenue et improvise sur ce texte : Salutations protocolaires, mais pas trop ! Au nom de SIG, je vous souhaite la bienvenue à Quartier Libre ! Quartier Libre SIG : Lieu intergénérationnel de découvertes culturelles, cet espace d’expositions accueille le public sur le pont de la Machine, site idyllique de Genève. Il offre un programme d’expositions diversifié, interactif et pédagogique dans les domaines de l’environnement, du patrimoine, de l’humanitaire, et de culture, en sens le plus large du mot. A travers cet espace, SIG exprime sa mission de service public et sa proximité avec les Genevoises et Genevois en participant à l’animation de la cité. Les expositions présentées répondent à ses engagements pour la valorisation du patrimoine, l’accessibilité à la culture et la sensibilisation aux enjeux de la société. Et dans ce registre, tout spécialement le Développement durable. La durabilité et la responsabilité, tout en parle, mais trop peut agissent. SIG met en pratique ce développement durable quotidiennement, dans tous ses actes, recherchant l’équilibre constant, et si délicat, entre l’économique, le social et l’environnemental. L’Office fédéral de l’énergie a classé les nombreuses entreprises électriques suisses en fonction des critères de la transition énergétique, si vitale pour notre planète, mais aussi pour notre économie. SIG arrive en tête. Nous avons déjà réalisé 86% de ces objectifs, alors que certaines entreprises ne sont qu’à 44% et que la moyenne se situe dans les environs du 60%.

 

Mais, passons à l’exposition qui nous réunit ce jour … Jusqu’au 11 décembre 2016, SIG reçoit cette exposition, de la célèbre agence Magnum Photos. Elle présente des portraits et autoportraits mythiques de six photographes de renommée internationale, qui ont marqué l’histoire de cet art. Ces photographes, ces grosses pointures, sont : 1) Philippe Halsman, l’inventeur de la jumpologie - qui vient de jumping -  qui force ses sujets à bondir et surtout à tomber le masque. C’est lui qui nous le confie, je cite : « lorsque vous demandez à une personne de sauter, son attention est essentiellement portée sur l’action de sauter et le masque tombe, révélant la vraie personnalité ». Rappelez-vous les sauts de Marylin Monroe, Grace Kelly ou de Salvador Dali. Sans oublier certains Chefs d’Etat. 2) Elliott Erwitt, repéré par le célèbre Robert Capa. Il est l’un des inspirateurs de la photographie moderne, un photographe tous azimuts … Chiens et stars du cinéma, enfants et chefs d’état, autant de sujets pour nous faire regarder le monde autrement. Il voue son amour, et souvent ses clichés, aux enfants et aux chiens, et possède une sérieuse dose d’humour. Il a d’ailleurs produit des émissions comiques de TV. 3) Le britannique Martin Parr, dont la photographie oscille entre provocation et excentricité, jongle avec la dérision et l’ironie, pour sublimer le banal et porter un regard acide, mais combien lucide, sur notre société. 4) L’Italien Paolo Pellegrin se veut être le témoin de notre époque, de sa beauté autant que de sa brutalité. Il a d’ailleurs été publié par « Reporters sans frontières ». 5) Bruce Gilden est le maître de la photographie de rue. Il n’hésite jamais à s’approcher des passant-e-s pour les « flasher » de près. L’espace urbain est son terrain de chasse. Il révèle une réalité sociale que l’on refuse souvent d’affronter. 6) Et enfin Steve McCurry, photoreporter d’une sensibilité et d’un humanisme rare. Ses portraits sont saisissants d’intensité. Certains possèdent le clair-obscur des toiles de maîtres. Il a couvert de nombreux conflits, - Conflit Iran-Irak, Guerre du Golfe, Ex-Yougoslavie, Afghanistan - pour montrer surtout les conséquences humaines - plutôt inhumaines - de ces terribles conflits. Lui aussi a été édité par « Reporters sans frontières », sous le titre « 100 photos de Steve McCurry pour la liberté de la presse ».

 

Lors de votre passage dans l’exposition et afin de vous faire vivre une immersion totale dans le monde du portrait et de l’autoportrait, un photomaton particulier (voir photo)Christian Brunier Juin 2016.jpg, qui adopte le style des photographes exposés, est installé au centre de l’exposition. Dès maintenant, je vous invite à en profiter pour repartir avec votre portrait à la manière du photographe de votre choix.

 

Je souhaite adresser quelques remerciements aux personnes qui ont contribué à la réalisation de ce projet : Magnum Photos (Paris) qui a mis à disposition l’exposition, et en particulier, Andrea Holzherr, directrice des expositions et Karin Friesenbichler pour leur collaboration. Philippe Richard et Serge Ribordy de l’atelier Richard pour les lettrages. Virginie Fürst pour la conception et la réalisation des supports de communication. Laurence Janin pour la rédaction des textes de l’exposition. L’atelier de menuiserie et de serrurerie SIGBAT pour le montage de l’exposition. Toute l’équipe de Quartier Libre SIG pour la coordination générale, la promotion et la médiation culturelle de cette exposition. Et toutes les personnes qui ont participé directement ou indirectement à ce projet. Karl Lagerfeld dit : « Ce que j’aime avec la photographie, c’est qu’elle capture un moment disparu à jamais, impossible à reproduire ». En cheminant dans cette expo, passez donc un moment exceptionnel, impossible à reproduire.

10/06/2016

Eoliennes à la Montagne de Buttes : La demande de permis de construire a été déposée

Verrivent SA a déposé une demande de permis de construire pour l’installation de 19 éoliennes sur le site Montagne de Buttes. Cette phase de la procédure représente une étape majeure vers la construction du futur parc éolien neuchâtelois, qui produira 100 millions de kWh par an, soit 10% de la consommation électrique du canton de Neuchâtel. La société Verrivent SA, détenue à parts égales par les Services industriels de Genève (SIG) et par Groupe E Greenwatt, est chargée du développement et de l’exploitation du futur parc de la Montagne de Buttes. Les trois communes neuchâteloises de Val-de-Travers, des Verrières et de la Côte aux-Fées accueillent favorablement le projet de 19 éoliennes, projet auquel elles ont été associées pour y apporter leur précieuse contribution.

Lire la suite

03/06/2016

SIG baisse ses tarifs du gaz naturel

Dès le 1er juin, les clients SIG alimentés au gaz naturel bénéficient d’une nouvelle baisse des tarifs. Validée par la Direction générale de SIG, cette deuxième adaptation depuis le début de l’année contribue à une réduction moyenne des factures de 5%. Elle est due à la diminution des prix du pétrole sur lesquels le prix du gaz est indexé.

Lire la suite