14/11/2016

Electromobilité à Genève

Electromobilité : les premières bornes de recharge sortent de terre au P+R de Bernex. Un site de recharge permettant d'alimenter simultanément quatre véhicules électriques a été mis en fonction le 14 novembre 2016 au P+R de Bernex. Ce nouvel équipement, le premier réalisé en surface à Genève dans un grand parking public, est appelé à être complété prochainement par de nombreux autres.


Ainsi, plus d'une centaine de bornes de recharge seront réalisées d'ici 2018 dans notre canton par les Services industriels de Genève (SIG) et la Fondation des parkings. Ces infrastructures d'avenir, développées sous l'égide de l'Etat de Genève, visent à encourager le développement rapide de la mobilité électrique à Genève. Cette dernière permet en effet de diminuer fortement les nuisances associées aux transports individuels, notamment la pollution de l'air et le bruit routier. « Grâce à l'engagement de nos partenaires, les bornes électriques vont se multiplier à Genève.

 

Ces réalisations pionnières illustrent la volonté de notre canton de développer sans attendre la mobilité de demain pour agir en faveur de la qualité de vie », a déclaré M. Luc Barthassat, conseiller d'Etat chargé du département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA).

 

Le développement de la mobilité électrique promet un véritable tournant en faveur de la qualité de vie. En effet les véhicules électriques n'émettent aucun gaz d'échappement et sont très peu bruyants. Compte tenu de leurs atouts et des progrès constants qu'ils connaissent en matière d'autonomie, il est crucial de soutenir cet essor programmé. Ce dernier repose aussi sur la réalisation d'infrastructures adaptées. C'est pourquoi les SIG et la Fondation des parkings, sous l'égide de l'Etat de Genève, préparent dès aujourd'hui le virage de l'électromobilité dans notre canton.

 

Tandis que des bornes électriques se multiplient dans les parkings en ouvrage, un premier poste de recharge en surface est maintenant opérationnel au P+R de Bernex. Il sera prochainement suivi par de nombreux autres : en tout, d'ici 2018, plus d'une centaine de points de recharge publics seront mis à la disposition des usagers de véhicules électriques.

 

Une mobilité non polluante

 

L'électromobilité apporte des solutions concrètes aux nuisances encore associées aux transports individuels. Ainsi, elle contribue très directement à la protection du climat, car l'énergie électrique fournie aux usagers genevois est à 100% renouvelable.

 

Mais c'est sans doute en termes de pollution de l'air que le progrès est le plus spectaculaire. Actuellement, le trafic motorisé est encore la principale source de pollution atmosphérique; or, un véhicule électrique durant son utilisation ne produit absolument aucun gaz d’échappement.

 

Son bilan est également très favorable en termes de bruit, car un moteur électrique est parfaitement silencieux. Sachant que c'est le bruit mécanique qui est actuellement à l'origine des nuisances du trafic routier à moins de 35 km/h, on constate que les véhicules électriques apportent une importante amélioration de la qualité de vie des habitants, tout particulièrement dans le contexte citadin qui caractérise Genève.

 

Le canton de Genève s'engage en faveur de l'électromobilité

 

Dans le cadre de sa stratégie pour la protection de l'air, compte tenu de l'impact actuel du trafic sur la pollution atmosphérique, le Canton de Genève s'est fixé un objectif ambitieux : faire en sorte que 10 % des véhicules immatriculés à Genève à l'horizon 2030 soient à propulsion électrique. Le chemin à parcourir est encore important : 320 voitures électriques étaient enregistrées en 2015, auxquelles il faut ajouter environ 750 motos, scooters, tricycles et quadricycles électriques.

 

Notre canton dispose toutefois d'atouts appréciables : notre territoire échappe aux hivers très rigoureux (le froid décharge les batteries). De plus, la grande majorité des trajets quotidiens effectués dans le cadre de l'agglomération demeurent bien en-deçà de la portée des modèles électriques actuels. Enfin, la volonté politique forte du canton dans ce domaine place Genève dans une situation favorable pour accomplir le virage de l'électromobilité. Ainsi, une étude réalisée par le canton indique que la mobilité électrique pourrait faire un bond rapide et atteindre 5600 véhicules déjà en 2020.

 

Pour encourager davantage les Genevois à faire le choix de la mobilité électrique, l'Etat de Genève : • accorde une subvention à l'achat d'un deux-roues électrique ; • exonère durant l'année de leur première immatriculation et les deux années suivantes tous les véhicules électriques (au bénéfice d'un contrat avec les SIG de la gamme « Vitale », « Découverte » ou analogue). Les véhicules électriques bénéficient dans tous les cas d'un rabais de 50% sur la taxe auto (bonus).

Les commentaires sont fermés.