17/12/2016

Esthétiser la place de travail

Travailler dans un lieu sympa génère de la motivation, du plaisir au travail et donc de la productivité ! Cette affirmation peut paraître pour une évidence, pourtant trop peu de dirigeant-e-s d’entreprise prennent cet aspect en considération. Les managers sont cependant obsédés par la recherche d’efficience, mais ils ne pensent que rarement à créer des espaces agréables. Dans mon entreprise, nous avons renoncé à être simplement des gestionnaires d’économat, livrant des meubles et des fournitures de bureau. Nous nous sommes mutés en penseurs d’espaces, en engageant des architectes d’intérieur.


Avec des budgets plus faibles qu’avant, avec des standards d’ameublement moins onéreux, ils réalisent des lieux plus confortables, plus humains, plus chaleureux, simplement en imaginant globalement et artistiquement ces mètres carrés. Avec un brin d’imagination et beaucoup de goût, l’alignement froid et austère de bureaux se transforme en un site ouvert où il fait bon vivre pour travailler et passer une journée, en cohésion, entre collègues. L’aménagement devient outil de management, instrument de stimulation. Grâce à ces sites bien adaptés, on attire et conserve les talents. Comme dans nos logements, nous créons des lieux adaptés à la tâche que nous accomplissons et à nos envies. Durant une journée de travail, nous avons besoin de travailler, durant un moment, isolé, loin du bruit. Puis en équipe, dans un lieu encourageant la créativité. Ensuite, peut-être, dans un bureau à deux pour mener un échange ; ou alors à plusieurs dans un endroit favorisant la convivialité. Être assis, 8 heures, à une place fixe, ne correspond à plus rien à l’heure où les technologies nomades favorisent la mobilité. Investir dans l’esthétisation n’est plus un luxe, mais bien un levier de performance et de bien-être au travail.

Commentaires

Excellent article.
Enfin quelqu'un qui se rend compte qu'une entreprise ne peut perdurer et croître que si les employés (comme les clients) sont satisfaits.
Les employés sont trop souvent considérés comme des numéros remplaçables, des pions qui doivent déjà être heureux d'avoir un travail.
Bien à vous et merci.

Écrit par : Lambert | 17/12/2016

Les commentaires sont fermés.