05/01/2017

Une Traversée du Lac solaire ` ?

Je reste opposé à la Traversée de la Rade de Genève pour deux raisons prospectives principales : Nous trouverons très difficilement le financement d’un ouvrage très onéreux et dans le cas contraire, cette traversée est-elle prioritaire par rapport à d’autres financements publics ? ; La mobilité va tellement évoluer dans les deux décennies à venir (voiture sans chauffeur, passage accru de la voiture individuelle à l’automobile mutualisée, Swissmétro, …) que les réponses actuelles aux problèmes de déplacement seront vite dépassées. Néanmoins, si une majorité de la population la souhaite, nous devrions faire preuve d’innovation et trouver la convergence entre l’économie et l’écologie, et ainsi casser le débat stérile entre les pros et anti-bagnoles. Avec mon ami Gilles Garazi, Directeur de la Transition énergétique de SIG, nous cherchons, depuis quelques semaines, à créer une passerelle solaire à Genève. Il s’agit d’une sorte de long serpent en panneaux solaires, couvrant une route, et offrant un design hors du commun. Un tel procédé enjambant le Lac, créerait de l’énergie solaire et offrirait à Genève une nouvelle curiosité internationale. Retrouvons le goût des grandes idées et de l’utopie pour changer notre société. Serpent solaire.jpg

Les commentaires sont fermés.