05/03/2017

Manager à la confiance !

La plupart des entreprises du monde sont pilotées sur la méfiance. On flique tout le monde, on pourrit la vie au collectif, alors que la quasi-totalité des collaboratrices et collaborateurs sont honnêtes et corrects. La multiplicité des contrôles sont coûteux, créent souvent de la bureaucratie et démotivent le personnel. Dans ce système archaïque, les cadres sont de petits chefs où les abus de pouvoir ne sont pas rares.


En tant que dirigeant d’entreprise, je ne crois pas à ce modèle soupçonneux. Je prône un management axé sur la confiance, encourageant l’initiative et la responsabilisation. Ce concept crée de la motivation, la confiance générant de la confiance en retour. Les êtres humains ont besoin de cette liberté et de cette valorisation pour bien fonctionner et prendre des initiatives. Vous générez un vrai esprit entrepreneurial, créateur de valeur. Le bonheur au travail et la productivité ne s’opposent aucunement. Le pendant de ce management à la confiance est naturellement la lutte contre l’impunité. Vous foutez la paix aux gens honnêtes et vous sanctionnez les tricheurs ou les abuseurs ; heureusement ultra-minoritaires. Ernest Hemingway disait : « Le meilleur moyen de découvrir si vous pouvez faire confiance à quelqu’un, c’est de lui faire confiance » ; une source d’inspiration dans laquelle les employé-e-s et les employeur-euse-s y trouveront, tous deux, leurs comptes.

18:19 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

La confiance a couté bonbon a Volkswagen... Cela dit, c`est probablement la meilleure voie quand elle est praticable. Pour cela, le personnel doit pouvoir respecter les grands patrons et, si possible, avoir de meme de la sympathie pour eux, ce qui suppose notamment qu`il se sente lui meme respecté. Google, Tesla et Facebook sont de bons exemples, la plupart des grandes banques sont de bons contre-exemples.

Écrit par : jean jarogh | 05/03/2017

Les commentaires sont fermés.