29/09/2017

STEP by STEP la station d’Aïre fête ses 50 ans

 

En 1967, le Canton de Genève inaugurait la station d’épuration d’Aïre. En 2003, les Services Industriels de Genève en reprenaient l’exploitation. Aujourd’hui, la STEP d’Aïre est la station d’épuration la plus importante du canton de Genève et l’une des plus grandes de Suisse. Elle traite plus de 80% des eaux usées de la région genevoise et produit du biogaz avec les boues des stations d’épuration du canton.


 

En 1967, la station d’épuration Aïre 1 voit le jour dans le cadre du plan cantonal d’assainissement du réseau des eaux usées. Construite avec les meilleures technologies du moment, elle a été dimensionnée pour traiter la pollution des eaux usées de la population et des activités économiques de l’époque, représentant l’équivalent de 375’000 habitants.

Dans les années 70, sa capacité de traitement s’avère insuffisante en raison de l’évolution économique et démographique du canton. Des études sont lancées en 1982 en vue de son remplacement. Le Grand Conseil vote un crédit de 243 MCHF pour la réalisation de la nouvelle STEP Aïre 2, en décembre 1996.

En 1997, les travaux de reconstruction sont lancés, ils dureront 6 ans. La nouvelle STEP Aïre 2 est dimensionnée pour traiter les eaux usées pour l’équivalent de 600'000 habitants. Grâce à sa conception et aux technologies industrielles modernes, elle a un impact réduit sur le voisinage. Des mesures sont prises pour diminuer les nuisances olfactives et visuelles de l’usine. Les bassins sont recouverts et la STEP Aïre 2 est construite de manière à s’intégrer parfaitement dans son environnement. Les travaux financés par l’Etat s’élèvent à 231 MCHF. La STEP Aïre 2 est inaugurée par le Canton de Genève en 2003.

En 2008, SIG devient propriétaire de la STEP. Exploitant depuis 2003, le caractère industriel de l’installation et la proximité avec les activités de SIG ont naturellement conduit à ce transfert.

En 2013, SIG, très engagée dans les valeurs environnementales, inaugure une installation de traitement du biogaz sur le site de la STEP d’Aïre. L’objectif est de valoriser le biogaz produit par les boues de l’ensemble des stations d’épuration du canton. Ce procédé permet de produire près de 8 millions de m3 de biogaz, soit l’équivalent de la consommation de 2’500 appartements Minergie. Ce biogaz est principalement consommé à Aïre pour les besoins en énergie thermique de la station. Le reste de la production de biogaz est injecté dans le réseau de gaz naturel.

Aujourd’hui, la STEP d’Aïre traite plus de 80% des eaux usées de la région genevoise soit celles de la Ville de Genève, de 24 communes du canton et d’une partie de la région transfrontalière. Ce sont en moyenne 2’000 litres d’eaux usées qui pénètrent chaque seconde dans la station, le débit d’une rivière ! Une fois épurées, les eaux sont rejetées en profondeur dans le Rhône. Pour Christian Brunier, Directeur général de SIG, « La mission de SIG est de restituer une eau la plus propre possible dans son environnement en respectant les principes du développement durable ».

Et demain ? De nombreux projets sont en cours afin de poursuivre l’optimisation du traitement des eaux usées et répondre aux exigences légales fédérales, notamment en matière de micropolluants.

Les petites stations d’épuration du canton sont progressivement supprimées. Ces eaux usées sont redirigées vers 4 grandes installations de nouvelle génération, les STEP d’Aïre, de la Villette, du Bois de Bay et de Chancy. L’objectif est d’optimiser le rendement d’épuration et de réduire les coûts d’exploitation. « Cette collaboration de longue date entre SIG et l’Etat s’inscrit dans le cadre de la planification cantonale d’assainissement des eaux usées et permet de répondre efficacement au développement démographique, économique et même industriel du canton. » souligne M. Luc Barthassat, conseiller d'Etat chargé du département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA).

Enfin, à l’horizon 2022, une extension d’Aïre 2 est prévue, en deux étapes, afin d’augmenter sa capacité de traitement et d’éliminer les micropolluants.

SIG a pour mission de garantir en permanence l’évacuation, le transport et le traitement des eaux polluées de tout le canton de Genève et la région transfrontalière en tenant compte des objectifs, des politiques cantonales et fédérales, dans le respect des lois et règles environnementales et du principe de développement durable.

CONTACTS

 

Les commentaires sont fermés.