12/10/2017

Genève Aéroport et SIG vont produire du solaire photovoltaïque

Attachés au respect de l’environnement et au développement durable, Genève Aéroport (GA) et les Services industriels de Genève (SIG) s’allient pour développer le solaire photovoltaïque. L’aéroport dispose de surfaces et SIG d’une expertise confirmée dans le domaine photovoltaïque. Ensemble, les quelque 55'000 m2 de toiture appelés à être couverts de panneaux solaires permettront de produire environ 7,5 GWh par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité de 2’500 ménages genevois.


Guidés par des politiques environnementales dynamiques qui font la part belle aux énergies renouvelables et au terme d’une réflexion partagée, les deux entités GA et SIG ont décidé de s’investir dans des projets communs. Dans un premier temps, l’aéroport met à disposition une dizaine de toits, soit environ 55'000 mètres carrés, pour que SIG implante des centrales solaires photovoltaïques. Le volet énergétique de la politique environnementale de Genève Aéroport, adossé aux politiques cantonales et fédérales en matière d’énergie, repose sur trois piliers stratégiques : - consommer de manière efficace et limiter l’énergie nécessaire à ses activités ; - produire et utiliser de l’énergie de la façon la plus efficiente possible ; - privilégier et favoriser l’approvisionnement en énergies renouvelables. Pour André Schneider, Directeur général de Genève Aéroport, « le développement durable a été défini comme un objectif stratégique transversal à toutes les activités de l’aéroport, qui doit développer ses activités au carrefour des exigences économiques, environnementales et sociales, dans le respect de ses utilisateurs, de ses partenaires et de ses riverains ». Dans le cadre de son partenariat avec SIG visant une production d’énergie consommée sur place par l’aéroport, une dizaine de lieux a été identifiée pour installer de nouveaux parcs solaires photovoltaïques. SIG possède et gère 39 centrales solaires photovoltaïques dans le canton de Genève. La capacité de production cantonale genevoise de solaire photovoltaïque est actuellement d’environ 48 GWh. Expert dans le domaine, SIG s’est associé ce début d’année à l’Etat de Genève pour déployer du solaire sur 50'000 m2 de toiture. Aujourd’hui, les nouvelles surfaces proposées par Genève Aéroport permettent à SIG de poursuivre son engagement en faveur de l'indépendance énergétique et de la sécurité d'approvisionnement du canton. Comme le souligne Christian Brunier, Directeur général de SIG, « d’ici à 2025, SIG ambitionne de produire 150 GWh de solaire photovoltaïque par an, soit l’équivalent de la consommation en électricité de 50'000 ménages genevois, tant en construisant ses propres centrales qu’en soutenant les auto-producteurs par le rachat de leur production excédentaire. D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2017, SIG distribue uniquement de l’électricité d’origine renouvelable ». Ce nouveau partenariat pour le développement de l’énergie photovoltaïque produite localement permet à Genève de contribuer activement à la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération. Le contrat liant les deux entités publiques permet de définir leur partenariat. Genève Aéroport offre ses surfaces pour le déploiement d’installations solaires photovoltaïques. SIG finance le projet et gère les études, la construction et la maintenance des centrales. SIG sera propriétaire des installations pour une durée de 25 ans. La production solaire sera en priorité consommée par Genève Aéroport. « Cette collaboration gagnante-gagnante permet aux deux partenaires de contribuer activement à positionner Genève comme leader en Suisse de la transition énergétique », se réjouit Antonio Hodgers, Conseiller d'Etat chargé du département de l'aménagement, du logement et de l'énergie (DALE). Il ajoute que ce projet « exemplifie l'utilité des toits pour produire de l'énergie renouvelable et atteindre les objectifs énergétiques du canton, à savoir une société à 2000 watts sans nucléaire. » Ce nouveau projet vient compléter l’arsenal des autres initiatives prises par Genève Aéroport en faveur d’un développement durable. Genève Aéroport publie d’ailleurs tous les deux ans un rapport complet d’actions qui se déclinent auprès de ses employés et partenaires, dans sa gestion des infrastructures et dans ses actions environnementales pour réduire son impact sonore et atmosphérique. Cette impulsion se traduit également par la récente validation par le Conseil d’Etat du financement de l’enfouissement de la ligne à très haute tension (THT) le long de la façade sud de l'aéroport, en parallèle au développement du réseau Génilac pour alimenter le quartier de l’aéroport, dans un important investissement de 43 millions de francs entre partenaires publics et privés. Pour Pierre Maudet, Conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l'économie (DSE) «ce partenariat entre Genève Aéroport et les Services industriels genevois permet à deux entités publiques autonomes de conjuguer leurs efforts en faveur du développement des énergies vertes. Je note avec satisfaction que cette dynamique vertueuse a non seulement des répercussions positives sur l’environnement, mais qu’elle inspirera d’autres projets novateurs dans la recherche des énergies durables, soutenus dans le futur par le fonds en faveur de l’innovation tel que celui prévu dans le cadre du nouveau projet fiscal 2017». Ces quelque 55'000 m2 de toiture dévolus au photovoltaïque constituent une première étape dans le développement commun et durable d’énergies propres, bénéfiques à tout le canton de Genève. SIG et Genève Aéroport se félicitent de cet engagement qui permet de relever le défi de la transition énergétique.

Commentaires

Tout cela est bien pour notre cité et notre région et je fais partie de ceux qui paient plus pour y participer. Ce qui me gêne est que ce long article de mentionne ni les puissances, ni l'étalement dans le temps des réalisations; deux données pourtant basiques et essentielles.

Écrit par : archi-bald | 13/10/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.