08/11/2017

Budget 2018 de SIG : De la rigueur financière pour réaliser la transition énergétique

« La menace climatique qui pèse sur la survie de nos civilisations exige une mobilisation universelle », Al Gore Le budget 2018 de SIG s’inscrit dans la continuité de celui établi pour 2017. Il marque l’engagement de SIG dans la transition énergétique, dans le respect de la stratégie de l’entreprise, validée début 2016, et du cadre fixé par la Convention d’objectifs, signée en 2015.


Une croissance maîtrisée du budget d’investissements Le budget d’investissements, fixé pour 2018, s’établit à 230 MCHF. Ce budget, en hausse de 30 MCHF par rapport à 2017, reste proportionné à la capacité d’autofinancement de l’entreprise, en vue de maitriser le niveau d’endettement de l’entreprise. Les investissements sur les réseaux et ouvrages techniques demeurent une priorité pour l’entreprise, afin de continuer à assurer à la population genevoise un approvisionnement sûr et des prestations d’un haut niveau de fiabilité. Ainsi, près de 50% des investissements seront consacrés aux réseaux d’électricité, de gaz et d’eaux en 2018. En parallèle, le projet de nouvelle usine des Cheneviers (Cheneviers IV) va entrer dans sa phase de réalisation en 2018, avec le démarrage des premiers travaux préparatoires. La croissance du budget d’investissements alloué au secteur de la thermique (50 MCHF en 2018), pour le développement des réseaux de chaleur ou de froid à distance, dont l’énergie de base est d’origine essentiellement renouvelable et locale, traduit la volonté de SIG de se positionner comme un acteur majeur de la transition énergétique. Le développement de ce secteur se fait en cohérence avec la stratégie cantonale de l’énergie et son Plan directeur des énergies de réseaux (PDER), au travers de projets majeurs comme GéniLac ou CADécoJonction. Le programme GEothermie 2020 se poursuivra en 2018, avec non seulement des nouveaux projets pilotes sur la nappe d’eau souterraine à faible profondeur (comme celui de Concorde mené en 2016), mais aussi la réalisation des premiers forages d’exploration sur des cibles de moyenne profondeur. L’engagement de SIG en faveur de la transition énergétique se concrétisera également par la poursuite du programme éco21, dont l’objectif est d’atteindre 174 GWh d’économies d’électricité annuelles à fin 2018, soit l’équivalent de la consommation de 58’000 ménages. Ce programme d’efficience énergétique sera, de plus, étendu à l’énergie thermique. Enfin, le développement du solaire à Genève reste un axe de développement important pour SIG ; une stratégie de déploiement est en cours de finalisation. Une nouvelle baisse des tarifs électricité, d’origine 100% renouvelable, au 1er janvier 2018 Après une baisse de 3% en 2017, les tarifs d’électricité baisseront encore de 4% en moyenne au 1er janvier 2018 (hors supplément fédéral). Trois facteurs contribuent à cette baisse : des conditions d’achat de l’énergie plus favorables, une diminution des prix facturés par Swissgrid, le gestionnaire du réseau de transport à très haute tension, et un réajustement du taux des prestations aux collectivités publiques (PCP). Cette baisse peut être réalisée tout en maintenant la garantie que l’électricité distribuée à ses clients, par SIG, est 100% d’origine renouvelable. Par ailleurs, SIG simplifiera ses grilles tarifaires au 1er janvier 2018 ; davantage de simplicité et de lisibilité permettra notamment aux clients professionnels de mieux prévoir leurs budgets dédiés à l'achat d'électricité. Le maintien des objectifs intermédiaires du projet "Leviers de performance" Le projet "Leviers de performance", lancé mi-2015, entrera en 2018 dans sa troisième année. Après des résultats encourageants en 2016 et 2017, l’objectif fixé pour fin 2018 est l’atteinte de 60% de la cible 2020 soit 19 MCHF d’économies sur un total de 30 MCHF. L’ensemble de l’entreprise est mobilisé pour le déploiement des plans d’actions qui permettront d’atteindre les objectifs d’optimisation et d’en garantir la pérennité. Ce programme est clé en vue de contenir les coûts de l’entreprise, en améliorant les processus, dans un contexte de développement des activités liées à la transition énergétique. En synthèse, SIG, par ce budget, souhaite renforcer son positionnement en tant qu’acteur référent, aux côtés de ses propriétaires, pour la réussite de la transition énergétique tout en maintenant une gestion financière rigoureuse, afin d’assurer la pérennité de l’entreprise. Christian Brunier, Directeur général de SIG Les chiffres-clés (en MCHF) du budget SIG 2018 : Produits : 1'089 ; Achats d’énergies -331 ; Charges d’exploitation -374 ; Redevances et autres charges -132 ; EBITDA 251 ; Amortissements -173 ; Charges et produits financiers -15 ; Résultat de gestion 63 ; Investissements 230.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.