23/11/2018

La dictature du bonheur au travail ?

Le bonheur au travail est à la mode. Certes, le bonheur ne se décrète pas. Cependant, chaque manager peut contribuer à améliorer les conditions de vie de ses collaboratrices et collaborateurs. C’est même l’un de ses devoirs. Des employé-e-s bien dans leurs baskets vivent mieux et bossent mieux. C’est bien pour la personne et bien pour l’entreprise. Les cadres doivent donc prendre conscience de ce rôle, éminemment central de leur fonction.

 

Pour contrer ce phénomène, certains l’attaquent, le qualifiant de dictature du bonheur.

 

J’en ai marre de celles et ceux qui voient le mal partout.

 

Bien sûr, certains patrons utilisent ce « bonheur au travail » comme façade pour cacher leurs abus. Mais ces rares dérapages ne doivent pas salir les dirigeant-e-s d’entreprise qui tentent réellement d’améliorer le sort de leur personnel. Il ne faudrait pas couper cette dynamique de concevoir des entreprises humanistes.

 

En tant que dirigeant d’entreprise, je rencontre, de plus en plus, de consœurs et confrères qui mettent en place des moyens pour apporter du bien-être à leurs équipes.

 

Les expériences de management à la confiance, de meilleur équilibre entre la vie privée et professionnelle, d’entreprise libérée, fleurissent avec sincérité.

 

Le doute ou la méfiance ne doit pas salir la bienveillance, sous prétexte qu’une minorité abuse de ces belles notions.

08:19 Publié dans Bonheur | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Si l'intention est louable, elle ressemble malheureusement souvent à un emplâtre sur une jambe de bois. Car le travail aujourd'hui ne comporte plus de dimension créatrice, nous sommes devenus des machines devant des machines en attendant que des machines plus intelligentes nous remplacent.
Mais je partage votre indignation devant ceux qui crachent dans la soupe et ne savent pas reconnaitre les efforts des dirigeants qui tentent de limiter les dégâts.

Écrit par : Pierre Jenni | 23/11/2018

Pour illustrer mon propos, je vous encourage à visionner cette conférence qui parle notamment de la notion incontournable pour un chef d'entreprise : "Scalable efficiency" dont les remèdes, que vous proposez pour limiter les effets pervers de la démotivation, sont un élément parmi d'autres qui ne proposent aucune solution à terme.
https://www.youtube.com/watch?v=qQ55_tsvARU

Écrit par : Pierre Jenni | 23/11/2018

Les commentaires sont fermés.