01/01/2019

Carpe diem du 1er janvier 2019 …

L’usage est de se souhaiter les meilleurs sentiments en début d’année et de vite sombrer dans l’amnésie. Dommage, car l’être humain aime la bienveillance. Johann Wolfgang von Goethe disait déjà : « On ne vit véritablement que lorsqu’on jouit de la bienveillance des autres. » Nous pourrions ajouter que sa propre bienveillance envers les autres est génératrice de belles jouissances. Offrir du bonheur et en recevoir, quels plaisirs de vie ! Pour 2019, je vous invite à faire vivre les vœux que vous recevez et que vous transmettez durant les 365 jours qui s’annoncent. Grand bien vous fasse ! Carpe diem !

Commentaires

La bienveillance envers les autres passe t elle par la censure des leurs commentaires ?

Écrit par : norbert maendly | 01/01/2019

Jamais, lorsqu’ils sont respectueux. Le nombre de commentaires critiques sur mon blog en est une preuve éloquente. Bien à vous !

Écrit par : Brunier Christian | 01/01/2019

Autant pour moi !

Écrit par : norbert maendly | 01/01/2019

Nouvel-An une fois par année
Bons voeux extérieurs une fois l'an (autres fêtes, examens, etc.)

Voeux intérieurs "réels" avec double victoire à ceux qui parviendraient par leur nuisance verbale, orale ou les deux à la fois à nous faire envisager de proférer des mauvais voeux… à faire de nous des fées carabosses en faisant de nous des êtres nuisibles.

RENOUVEAU chaque jour!

Aux êtres croyants… dire à Dieu (ou en notre for intérieur une instance plus éclairée) exactement non pas tant ce que l'on nous a dit de Lui dire en nos prières mais ce que nous pensons vraiment rognes ou rages avec grincements de dents compris... nos mauvaises intentions tout en nous imaginant poser devant Lui comme sur le bureau d'une sorte de super psy le "dossier" complet de nos rancoeurs, désillusions ou écoeurements

nous apportera le sentiment de nous trouver en face ou auprès d'une sorte de forme quasi invisible mais avec l'évidence d'une présence bienveillante.

Bons voeux.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/01/2019

Les commentaires sont fermés.