11/01/2019

Carpe diem du 11 janvier 2019 … Soyons réalistes ; demandons l’impossible !

L’humanité désespère, alors que plusieurs indicateurs positifs sont nettement en hausse. Pourquoi ? Certainement, parce que les gens ont perdu leurs rêves utopistes.

Etant de nature heureuse, sans être angélique, je milite pour : la paix, le désarmement, l’écologie, des énergies 100% renouvelables, la solidarité, la bienveillance, une économie durable pour le bien humain, un juste partage des richesses, le respect des droits humains, l’esthétisation de la société, la culture pour toutes et tous, une école émancipatrice, l’égalité des sexes, l’acceptation de ne pas être d’accord entre nous, l’humour, l’amour, la liberté, la laïcité, … Je crois en un monde meilleur.

L’utopie porte la réalité de demain. Rien n’est impossible ! Nous devons donc retrouver le goût de l’utopie, l’ambition du mieux. Le rêve fait avancer la société. Sans cette envie de progresser ensemble, aucune évolution ne verra le jour. Et comme disait le provocateur Siné : « Je garde donc espoir, chevillé aux couilles ! »

07:33 Publié dans Bonheur | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.