16/01/2019

Désadministrons nos organisations !

Partout dans les entreprises publiques ou privées, la bureaucratie est énorme. Ce surplus de paperasserie résulte souvent d’une multiplicité d’actions qui se justifiaient, certainement, à une époque et qui sont devenues une habitude, sans remise en cause pour savoir si leur bienfait reste actuel. Nous ajoutons des couches, sans faire le ménage. D’où l’importance de remettre en cause régulièrement toutes nos actions et de se poser courageusement une seule question : Cette tâche crée-t-elle une valeur écologique, sociale et/ou économique ?

Si la réponse est non, soit l’action doit être amendée, soit elle doit être rapidement stoppée. Les lourdeurs administratives péjorent les clients, démotivent les collaboratrices et collaborateurs, et sclérosent les organisations. Chassons l’inutile, le superflu, l’ennuyeux, pour garder l’essentiel, le motivant, la valeur ajoutée.

Soyons honnêtes. Nous recevons toutes et tous des PV que nous ne lisons jamais ; nous gérons des tonnes d’indicateurs qui ne nous aident jamais à prendre une décision ; nous produisons des tas de papiers et de données qui ne génèrent pas ou peu de valeur.

Pour travailler mieux, pour être plus heureux-se en tant qu’utilisateur-trice ou en tant qu’employé-e, pour optimiser nos processus, la désadministration s’impose.

07:39 Publié dans Bonheur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.