18/01/2019

Carpe diem du 18 janvier 2019 … Profitons de l’instant présent !

Le présent est la seule réalité que nous maîtrisons. Le futur n’est pas ou peu prévisible. Le passé n’est plus en notre possession. Trop de personnes passent leur temps à ressasser le passé ou à angoisser en pensant à l’avenir.

Et le maintenant ? Nous n’apprécions pas assez le direct. Le moment présent doit être vécu pleinement. Quand tu vis un sale moment, tu regrettes ne pas avoir estimé à sa juste valeur le verre pris avec tes potes, le repas avec ton amoureux-se, ton week-end au soleil, ta promenade au bord du lac, le chouette film vu au ciné, le match de foot d’hier ou simplement la contemplation d’un sublime paysage. Regretter le passé n’a aucun sens. Tu peux apprendre d’un échec ou te réjouir d’un bon souvenir, mais tu ne peux pas modifier les événements dans le rétro, le réécrire.

Redouter l’avenir n’a pas plus de raison. Tu verras bien ce qui se passera.

Chaque seconde doit être appréciée fortement. Chaque bon moment doit être comptabilisé sur l’addition du bonheur.

07:23 Publié dans Bonheur | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Cela parait évident, mais dans la réalité c`est une autre paire de manches. On suppose généralement que les sentiments négatifs quant au passé sont un mécanisme évolutif assurant que l`individu soit plus attentif a ne pas répéter ses erreurs alors que les sentiments négatifs quant au futur serviraient a maintenir en alerte par rapport a un danger percu (réel ou non). Il y a les préceptes de sagesse et il y a les "programmes" inscrits en nous par l`évolution. C`est pour cela qu`il ne suffit pas de prendre connaissance des préceptes de sagesse, faut-il encore se forcer a les appliquer suffisamment longtemps pour "réécrire" tant soi peu les programmes qui sont en chacun de nous.

Écrit par : Jean Jarogh | 18/01/2019

Les commentaires sont fermés.