Métamorphose positive des managers

Pour mieux comprendre l’évolution du travail, et y voir des opportunités et non pas que des craintes, je vous incite à lire l’ouvrage de Cécile Dejoux et Emmanuelle Léon : « Métamorphose des managers ». Leurs constats sont limpides et truffés d’exemples très concrets. Vu notre entrée dans l’ère numérique et de l’intelligence artificielle, trois prismes sont analysés :

1) L’être : Parce que transformer les organisations, c’est d’abord se transformer soi-même. Dans ce monde en pleine évolution, les compétences numériques, d’agilité et de Design Thinking (approche d’innovation s’appuyant sur la cocréation et les retours de client-e-s) deviennent prépondérantes ;

2) Les lieux : la dématérialisation et les outils informatiques portables remettent en question le bureau traditionnel. Les auteures encouragent à repenser les espaces de travail en sources de performance et d’épanouissement ;

3) Les autres : Plusieurs paragraphes du bouquin sont des appels à coopérer. Le coworking valorise le partage et le lien social.

Pour les auteures, la métamorphose du manager s’impose, s’il veut préserver des valeurs humanistes au sein de cette nouvelle civilisation du travail. Je retrouve de nombreux axes que nous avons déjà réalisés ou expérimentés dans mon entreprise. Un bon indicateur pour savoir si nous sommes sur le bon chemin. J’ai d’ailleurs échangé sur ces thématiques avec Cécile Dejoux, l’une des auteures de ce texte très captivant, qui est venue présenter ses thèses à SIG. Tandis que trop « d’experts » annoncent le remplacement de l’humain par le robot, ce livre favorise la complémentarité humain/machine.

Joël de Rosnay l’annonce : « Le nouveau management des entreprises numériques devra moins porter sur le contrôle et la programmation que sur la vision long terme, la communication et la catalyse des activités pour favoriser projets communs et innovation. » Le futur, c’est déjà maintenant !

Les commentaires sont fermés.