Carpe diem du 29 janvier 2019 … Prenons du plaisir à la contemplation.

L’état contemplatif est un cadeau à l’âme. Regarder un paysage, une magnifique œuvre d’art ou simplement les gens cheminer dans la rue est magique. Pour Aristote, le bonheur réside dans la contemplation. Platon considérait la contemplation comme un bien qui éclaire de sa lumière toutes les idées. Ce geste simple, visant à regarder et à méditer, provoque un bien-être important. La contemplation est à la fois recherche de connaissances liées à l’observation, dopant de la réflexion, créateur de sensations agréables, éveil de tous nos sens, outil de relaxation et de maîtrise de soi. Arrêtons-nous ; posons-nous et de zyeutons le beau. Admirons. Dévorons ce que notre regard nous offre, chaque jour. Suspendons le temps, en appréciant ce qui nous entoure. Goûtons la joie que peut donner une extraordinaire vision. Ramassons les fruits de la contemplation pour nourrir notre esprit. Comme le disait si bien Charlie Chaplin : « Tu ne trouveras jamais d’arc-en-ciel si tu regardes toujours en bas. » Contemplons sans cesse, voici une contribution à la construction de notre bonheur.

Les commentaires sont fermés.