09/02/2019

Carpe diem du 9 février 2019 … Communions avec la nature …

Après une heure passée dans la nature, l’augmentation des capacités de mémorisation et de concentration augmente de 20%, selon une étude sur les bénéfices cognitifs menée par M.Bergman, J.Jonides et S.Kaplan. Dans une forêt, au bord de la mer, sur un chemin de montagne ou en sillonnant la campagne, nous ressentons ce bien-être. L’air est vivifiant. Les odeurs envahissent vos narines. Les sons de la nature jouent la mélodie de sérénité. Le beau y règne. La contemplation de ce patrimoine naturel vous remplit de satisfaction. Sa diversité, nous enrichit. Tu te déconnectes du stress du quotidien et tu te reconnectes à tes sens. L’humain et la nature font un. Le côté bénéfique de la nature s’impose. Des médecins ont mesuré l’impact positif de la nature sur l’organisme : la tension se régule, les facteurs de l’immunité sont stimulés. Ces bons résultats sont aussi observés au niveau psychologique. L’écopsychologie soigne l’esprit. L’air libre porte bien son nom, souffle de liberté. Vivons proche de la nature, pour mieux exister et mieux la protéger.

Commentaires

Bonjour,
Tout cela est si vrai.
« Où est passé l'enfant rêveur suivant des yeux le vol des hirondelles, écoutant le bruissement des insectes, contemplant émerveillé le scintillement des gouttes de rosée sur les brins d'herbe, les toiles des araignées tendant entre deux brindilles un réseau merveilleux, futur poète, futur artiste, sentant et vibrant au contact de la vie et de la Nature ? » se demandait Paul le Cour en 1931, déjà.
Cordialement.

Écrit par : Anwen | 09/02/2019

Les commentaires sont fermés.