Greta Thunberg, apôtre de la planète

Greta Thunberg à 16 ans secoue les consciences pour tenter de sauver notre planète, en lançant sa grève scolaire pour le climat. Elle attire l’attention pour que les politiques passent des slogans à l’action afin de sauvegarder notre environnement et de rendre les clés, d’une planète assainie, aux générations suivantes. Avec des mots simples, elle tape juste. Elle sait vulgariser et parle vrai, avec une authenticité hors du commun. Cette petite bonne-femme, au charisme incommensurable, alerte l’opinion publique et met nos générations en face de nos responsabilités.

Durant ces dernières décennies, nos générations ont dégradé, comme jamais, la Terre. Le profit et la surconsommation ont sali gravement notre environnement. Cette môme a raison de nous engueuler : « Notre civilisation est sacrifiée pour permettre à un très petit nombre de personnes de continuer à gagner énormément d'argent. Notre biosphère est sacrifiée pour que les riches des pays comme le mien puissent vivre dans le luxe. Ce sont les souffrances du plus grand nombre qui paient pour le luxe du plus petit nombre. » La jeune Greta nous incite à l’urgence. Chacune et chacun, par ses choix de vie, par ses modes de consommation, par ses votes, peut améliorer un peu la situation. D’autres ont beaucoup plus de pouvoir et d’influences pour modifier sensiblement notre maison commune qu’est notre planète.

La mobilisation de ces ados et de ces jeunes adultes créent de l’espoir. Changeons nos façons d’agir pour ne plus décevoir nos enfants et nos petits-enfants, pour ne pas pourrir leur futur. « Vous dites que vous aimez vos enfants par-dessus tout, et pourtant vous volez leur avenir sous leurs yeux », balance, provocatrice et bon sens, la jeune écologiste suédoise. Prouvons que nous aimons véritablement nos enfants ! Agissons pour le bien de notre planète.

Carpe.jpg

Commentaires

  • Le « Bien » est naturellement dans l’Esprit Féminin, ce qui permis, dans des temps immémoriaux, la création des grandes civilisations pacifiques oubliées, que nous avons jamais su dépasser ou que nous avons réduit à notre médiocrité, mais dans lesquelles nos aïeux passèrent une vie calme et paisible. Explication :
    La lutte du Bien et du Mal, c'est-à-dire de l’Esprit dans la femme et de la Force dans l’homme, dure depuis la jeunesse de l'humanité.
    Depuis plusieurs milliers d’années le monde lutte, l'humanité souffre, le Mal règne et grandit, le Bien est vaincu et s'affaiblit ; le Droit est sacrifié à la Force.
    Mais cet état de choses ne doit pas toujours durer. La progression dans le mal a un terme fatal ; le terme même de la vie, puisque l'invasion du mal, dans l’homme, détruit peu à peu son existence ; l'invasion du mal dans les sociétés détruit peu à peu les sociétés : par la guerre, par le meurtre, par le suicide, par l'assassinat, par la misère.
    Il faut donc que le Mal ait un terme ou, sinon, que l'humanité disparaisse.
    Ce terme c'est la Rédemption.
    C'est le renversement de la marche actuelle des choses.
    C'est le triomphe de l'Esprit sur la Force, ramenant l'humanité dans la voie du Bien, la voie de l'Evolution progressive.
    Ce grand événement qui doit, tout d'un coup, renverser l'œuvre de destruction du passé, a été prévu et annoncé depuis longtemps. L’antiquité l'a aperçu comme un phare brillant dans un avenir lointain, et ce n'est pas là une vision surnaturelle, la marche forcée des choses devait amener ce résultat. Il pouvait même être calculé avec une précision mathématique.
    Pendant que l'évolution masculine entraînait l’humanité dans les abîmes, l'évolution féminine l'élevait sur des hauteurs qui devaient, un jour, ouvrir un horizon nouveau à la pensée humaine.
    Nous sommes arrivés à ce terme fatal. Le Mal a pris des proportions telles dans le monde, qu'il ne semble pas qu'il puisse progresser encore sans briser tous les rouages de l'organisme physiologique et moral de l'humanité.
    Le vol est dans les lois, dans les administrations, dans le commerce, dans les mœurs, le crime est de tous côtés autour de nous, l’injustice est partout, l'hypocrisie triomphe.
    Mais, pendant que le Mal est arrivé à ces proportions effrayantes par l’œuvre de l'homme, le Bien a progressé dans la même mesure par l'œuvre de la femme.
    Chaque génération apportant à l'Esprit de celles qui naissent un progrès acquis dans la vie de ses aïeules.
    Cette marche ascendante vers la lumière était appelée à produire, à un moment donné, une magnifique éclosion de toutes les vérités, un épanouissement soudain de toutes les grandeurs morales, le triomphe définitif de la Science, la renaissance du Droit, la reconstitution de la Société.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/
    Cordialement.

  • "Greta Thunberg à 16 ans secoue les consciences pour tenter de sauver notre planète"
    Je ne sais pas qui vous êtes, mais avez-vous réfléchi ne serait-ce qu'une seule seconde avant d'écrire une telle connerie ? "Sauver notre planète ?" Mais de quoi ? Pensez-vous sérieusement que votre greta a les moyens d'empêcher l'implosion du soleil dans cinq milliards d'années ?

  • L'écologie ne l'a pas attendu et surtout, elle est un produit occidental, inconnue ailleurs.
    Les ados et jeunes adultes font la grève, mais ne sont pas prêt à consommer mieux, et sont opposés à l'interdiction des voitures à essences/diesel. Les sondages ne sont pas encourageant, la jeunesse étant en général radicale.

    La jeunesse est à l'image des jeunesses précédentes, ils ont un comportement de leur âge, et rien ne laisse supposer qu'ils vont être plus respectueux.

    En gros, les slogans, c'est juste un truc pour la bonne conscience, ils ne sont pas prêt d'abandonner leurs jouets.

    Je changerai d'avis lorsqu'ils achèteront électrique et s'abstiendront de suivre la mode des smartphones.

    Au lieu de se pâmer devant la jeunesse, ce serait bien que les partis fassent sur ce sujet, une plateforme commune, de la gauche au PDC.
    Le PLR est un "parti" aux ordres des lobbies, donc fermé sur ce sujet. Quant à l'UDC, seule sa jeunesse semble ne pas y être indifférente.
    Lorsque le PLR s'engagera pour une économie humaniste, je le considérerai comme un vrai parti et plus du tout comme un groupe de lobbystes.

    En résumé, l'avenir n'est pas une question de couleurs ou d'âges.

  • Priez qu'aucun "super volcan" n'entre en éruption, sans ça s'en est fait de la vie sur Terre, comme il y a 70'000 ans avec le volcan Toba, en Indonésie actuelle, près de 75% de la vie sur Terre avait disparue en moins de 5 ans!

Les commentaires sont fermés.