Modifions nos horaires pour freiner les bouchons

La plupart des villes sont congestionnées par les bouchons de voitures. Certains préconisent, comme solution, la construction de nouvelles routes. Ce soi-disant « remède » n’est pas toujours facile à implanter, vu la rareté des terres, la densification déjà forte et la génération, par ce type d’ouvrages, de nuisances (bruit, pollution, …). D’autres moyens d’actions sont possibles, bien plus humains et écologiques. Le delta de circulation entre les jours les plus et les moins fréquentés, sur les routes au cœur des cités, se situe souvent entre 7 à 15%. La plupart des entreprises ont établis des horaires assez similaires. Parfois pour de bonnes raisons (par ex : ouvertures des établissements au public), souvent par habitude. Si l’arrivée des employé-e-s qui le peuvent et le veulent était légèrement décalée, la fluidité sur les routes pourrait être atteinte, ou du moins améliorée. Plusieurs tâches professionnelles peuvent être effectuées à n’importe quel moment. Pourquoi vouloir absolument les coincer dans une tranche horaire très rigide. Couplé à la liberté de travailler ailleurs qu’au bureau, les outils informatiques étant très portables, cet horaire plus libre diminue les déplacements et la pollution et offre, aux collaboratrices et collaborateurs, le choix de travailler quand, où et comment ils le veulent. Cette flexibilisation, acceptée par toutes les parties, est un moyen, pour chaque collaborateur-trice, de bien équilibrer sa vie professionnelle avec sa vie privée. Cheffe et chef d’entreprises, offrons cette liberté bonne pour le social et l’environnement. Grâce à cette gestion à la confiance, vous recevrez de la confiance en retour et de la motivation garante d’un meilleur engagement. Libérons les horaires pour libérer les routes et la vie des collaborateur-trice-s des entreprises.

Commentaires

  • Que ceux qui habitent en ville prennent le bus! Construire un parking pour les frontaliers. Placer des voituriers. Et Genève sera plus respirable! Je ne sais ce que vont penser les touristes de la gabegie qui règne sur les quais... ? C'est moche! C'est sale! Une vraie poubelle à coté de la Suisse allemande!

Les commentaires sont fermés.