Carpe diem du 28 mars 2019 … Moment de bonheur intense avec l’OSR …

Moment de bonheur à apprécier dans toute son ampleur. Nous avons assisté, hier soir, au concert de l’Orchestre de la Suisse romande (OSR), au Victoria-Hall de Genève, sous la direction du sympathique et talentueux Jonathan Nott. Le soliste de la soirée était le prodigieux et jeune pianiste Jean-Frédéric Neuburger, que nous avions déjà adoré à l’Alhambra de Genève.

La soirée a commencé par du Claude Debussy : Jeux, Poème dansé ; puis Fantaisie pour piano et orchestre en sol majeur.

Debussy était un novateur, un être libre qui rejetait la rigidité, les stéréotypes. Comme tous les créateurs, il sortait des limites fixées par le traditionalisme pour rechercher l’inconnu, le beau, l’innovation. Ce musicien romantique et non-conformiste inspira tous les courants futurs de la musique.

Claude Debussy est toujours considéré comme le père de l’impressionnisme musical français, même si l’étiquetage des artistes est une bêtise totale. Ecologiste avant l’heure, les évocations de la nature sont multiples dans son œuvre. Il voulait que la musique cherche humblement à faire plaisir. Objectif atteint !

La soirée s’est poursuivie avec un autre non-conformiste : Igor Stravinski ; lui qui disait : « Je n’écris pas la musique, je l’invente. » Sa Symphonie en trois mouvements est une pièce sublime. Stravinski laisse, lui aussi, l’image d’un créateur original et profond. Son avant-gardisme a généré une musique qui souffle le vent de la liberté.

Apothéose finale : L'Apprenti sorcier, scherzo symphonique de Paul Dukas. Ce morceau musical gai, d’une vivacité éclatante, est l’air de base du dessin animé de Disney « Fantasia », sorti en 1940. Je crois que c’est le second film que j’ai vu, gosse, au ciné. Paul Dukas est aussi le compositeur de l’opéra « Ariane (un prénom mythique pour moi) et Barbe-Bleue »

La musique est l’un des plaisirs de vie qu’il faut consommer sans modération.

Fin de soirée au resto « Le Lyrique » pour faire communier la musique, avec l’amitié, la gastronomie et le bon vin.

Commentaires

  • Peut-on dire que l'on invente ou que l'on "entend" la musique

    celle non inventée pour "faire" de la musique mais qui coule de source (le long des golfes clairs)

    comme la poésie?

  • La Mer de Debussy ! Mmmmmmmm Je m’arrete là parce que si je me lance ..... :))))))

  • M’arrête la! Ok pour le passage de la correction!

    Bon dimanche bronzant ..... :)

Les commentaires sont fermés.