Les plaisirs du rugby

Je suis allé suivre un stage d’initiation avec le Servette Rugby Club, moi le non-sportif, mais l’assoiffé d’expériences joyeuses. Ce club suisse évolue en Championnat de France. Lors de sa (re)création, il y a six ans, le Servette s’était fixé comme ambition d’être promu à l’issue de chaque saison jusqu’au plus haut niveau national français. Il tient cet objectif avec brio.

Le rugby peut paraître un sport de brutes. Pourtant, derrière cette caricature, se cachent une distraction amusante, une esthétique d’actions, une grande éthique sportive, beaucoup d’intelligence de jeu, un esprit fort d’équipe, de belles valeurs d’amitié et un sens de la convivialité. Le Respect est la valeur suprême du rugby. Les supporters applaudissent les performances de l’équipe adverse. L’arbitre n’est jamais contesté. On encourage le respect de ses coéquipiers, de ses adversaires, de l’arbitrage, de ses partenaires et du public. Le parler-vrai est la règle. Pas de place pour l’hypocrisie. On se dit les choses et on parle cash. Dans tous les cas, la solidarité plane, pas loin. La citation du rugbyman Jean-Pierre Rives résume, en une phrase bien torchée, la philosophie de cette discipline sportive : « Le rugby, c’est l’histoire d’un ballon avec des copains autour et quand il n’y a plus de ballon, il reste les copains. » La troisième mi-temps le prouve, sans faille. Espérons que le fric ne salira pas ce sport populaire où les échanges humains sont aussi riches que les contacts physiques.

rts.jpg

Les commentaires sont fermés.