Carpe diem du 26 mai 2019 … Champs-Lingot, ne pas lui lâcher la grappe

Presque comme chaque année, nous avons participé aux Caves ouvertes de Genève. Cette journée dédiée aux crus genevois est l’occasion d’en découvrir, d’en déguster, d’en acquérir, mais aussi de rencontrer des ami-e-s ou de s’en faire de nouveaux. Notre première étape a été marquée par des dégustations et achats de vins au Domaine Champs-Lingot, à Anières.

Nous avons déjà passé par ici quelques fois, toujours avec bon plaisir. Ce domaine, bénéficiant d’une vue panoramique d’exception sur le Léman, possède 5 hectares de belles vignes. Sur des terres généreuses, cette cave viticole cocole 14 cépages, bénéficiant du soleil du Sud … du Lac de Genève. Ce domaine respecte l’environnement et cultive ses raisins de manière biologique, sans engrais de synthèse, sans produits chimiques, sans herbicide. Plusieurs de ses vins sont des réussites, avec de beaux caractères, des saveurs subtiles et des senteurs envoûtantes. Au niveau des blancs, le Kerner, ce cépage allemand issu des Trollinger et Riesling, est de belle tenue et possède une belle longueur en bouche. Le Sauvignon blanc, un cépage que j’adore, est une valeur sûre, dégageant de sublimes bouquets d’agrumes. Passons aux rouges. Mes préférences vont au Merlot barrique et au Lingot noir barrique. Ce Lingot noir est le produit-phare de l’établissement. C’est un délicieux assemblage de Carminoir et de Merlot, puissant, complexe et bien équilibré. Partir sans un carton de ce nectar est une faute de goût ou une fin de mois difficile. Le Domaine des Champs-Lingot produit, de plus, quelques délicates eaux-de-vie et même de l’énergie solaire, preuves de son engagement pour la philosophie épicurienne et le développement durable.

IMG_2249.JPG

Les commentaires sont fermés.