La convergence des consciences pour le bien de l’humanité

Je vous conseille la lecture du bouquin de Pierre Rabhi : « La Convergence des consciences ». Le philosophe écolo et humaniste égrène les mots et donne à chacun du sens, en suivant une ligne directrice : protéger l’humain et son environnement.

Dans ce dictionnaire des termes de sa vie, le plaideur en faveur de la Terre secoue les esprits et impulse de l’espoir. Il appelle au bouleversement de société, à cette convergence des consciences.

La définition de la conscience, sous la plume du penseur de la nature, résume fort bien ce bel ouvrage : « La conscience, c’est la lucidité, autrement dit la lumière. (…) Les humains doivent enfin se réveiller et prendre conscience de leur inconscience, s’ils veulent perdurer, retrouver une manière juste d’habiter la terre et réenchanter le monde. »

Le scribe agriculteur bio estime que plus il avance dans la vie et plus s’affirme en lui la conviction selon laquelle il ne peut y avoir de changement de société sans un profond changement humain. Il encourage les humains à écrire un nouveau chapitre de l’humanité, celle de la convergence des consciences pouvant nous éviter de choir dans l’abîme. De toute urgence, il nous invite à prendre « conscience de notre inconscience », de notre démesure écologique et sociétale, et nous appelle à l’action déterminée, déterminante.

Je vous invite à lire cet écrit, mais surtout à mettre en application les recettes positives que Pierre Rabhi esquisse avec fraternité.

rabhi.jpg

Les commentaires sont fermés.