Le Vin jaune, l’Or du Jura

En gambadant dans le magnifique Jura français, nous avons dégusté des vins jaunes locaux, d’ailleurs à plusieurs reprises. Ce nectar est l’Or du Jura.

Son origine reste mystérieuse. Le mythe du secret rythme l’histoire de ce vin. Un seul cépage contribue à son succès mondial : le Savagnin. Quatre appellations d’origine contrôlée (AOC) perpétuent la lignée de ce liquide flavescent : l’Etoile ; Arbois ; Côtes du Jura et Château-Chalon.

Possédant une typicité extraordinaire, le vin jaune, après fermentation, est enrichi durant 6 ans et trois mois dans des fûts de chêne. Jamais la « part des anges », l’évaporation naturelle du vin, n’est complétée. Ce phénomène provoque l’apparition d’un voile de levures, à la surface du liquide, le protégeant du contact avec l’air et de l’oxydation. Ces techniques inhabituelles, font apparaître, comme des magicien-ne-s, un goût unique, reposant sur des arômes rares et admirables. Tout aussi original, ce vin jaune est embouteillé dans un clavelin, un type de bouteilles, seul contenant autorisé à accueillir ces merveilleux crus. Son volume de 62 centilitres, est équivalent au reste d’une bouteille sans son ouillage (sans compensation périodique de la part des anges). Sa typicité ne recherche pas à être un « passe-partout ». Ce nectar tranche les avis, soit on l’adore, soit on le déteste. Moi, je fais partie de ceux qui en raffole. Sa couleur dorée crée déjà la tentation.

Le papa de Louis Pasteur, Jean-Joseph Pasteur, disait, à propos du vin jaune : « Il y a de l’esprit au fond de ces cent livres de vin, plus que dans tous les livres de philosophie du monde. » Ne manquons jamais d’esprit !

 

vinjaune.jpg

Commentaires

  • Il faudrait plutot appeler ca le vin d`or. L`or du jura. La Damassine vaut aussi son pesant d`or sans meme parler de la fée verte (absinthe).

  • D’accord avec vous ! Que de beaux plaisirs !

  • Il m'en reste une bouteille de 1986...

Les commentaires sont fermés.