Prix solaire suisse 2019 …

Hier, j’ai eu le plaisir de vivre la 29ème Cérémonie du Prix solaire suisse. … J’ai l’honneur de prononcer le discours de bienvenue à Genève, suivi par celui du Conseiller administratif de la Ville de Genève Rémy Pagani. J’établis un court bilan de SIG en faveur de la transition énergétique, alerte sur l’urgence climatique et annonce l’accélération, pour y répondre, des mesures de transition écologique menées par SIG.

Vu l’urgence climatique, la Ville de Genève va ramener, comme SIG, les délais de transition énergétique de 2050 à 2030. L’élu de l’Exécutif de la Ville de Genève rappelle les engagements et les réalisations de sa municipalité en faveur de la transition énergétique. Il annonce l’éradication du mazout, d’ici 2022, du parc immobilier de la Ville de Genève. Reto Camponovo, Professeur de la Haute Ecole Spécialisée de la Suisse occidentale, prône pour la réalisation des bâtiments à énergie positive, qui produisent davantage qu’ils consomment, grâce notamment à l’optimisation technologique des panneaux solaires. Reto démontre que les panneaux solaires en façade sont en plein essor, avec une bonne intégration architecturale. Pour Gallus Cadonau, le boss de l’Agence solaire suisse, le solaire est la plus grande source d’énergie propre de la Terre, encore très peu utilisée. Il prend SIG comme exemple de transition énergétique. Pourtant, nous pouvons encore faire bien davantage ! Je présente deux projets qui obtiennent des prix : la résidence Silo Bleu à Renens, réunissant 273 logements pour étudiant-e-s, dans un immeuble à haut niveau écologique, certifié Minergie-P ; la société Solstis qui a réalisé près de 1'900 installations solaires, soit une puissance d’environ 160 MW. Cette entreprise durable a déjà remporté 7 fois un Prix solaire suisse et une fois le Prix solaire européen. Je remets trois prix, soit à : Ueli Schäfer, pionnier de la solaire en tant qu’architecte ; au Hangar viticole de Milvignes à Neuchâtel ; et à Solare Trainningshalle HCD de Davos. Les dirigeants de Solstis soulignent les réussites énergétiques à Genève et invitent la Confédération helvétique à suive cet exemple. Le Président du Conseil d’Etat genevois, Antonio Hodgers, après avoir appelé à la mobilisation face à l’urgence climatique, donne de l’espoir en identifiant les points positifs à relever les défis de la transition écologique. Pour illustrer les propos de la journée, une étude publiée par l'Office fédéral suisse de l'énergie (OFEN) chiffre le potentiel d'énergie solaire qui peut être exploité sur les bâtiments suisses à 67 milliards de kilowattheures par an. Cela correspond à 110% de la consommation d'électricité en Suisse. Le potentiel en façade, au bord des routes ou ailleurs accroît encore ces capacités.

Prix solaire suisse 2019.jpg

Commentaires

  • "67 milliards de kilowattheures par an." Et cela avec la technologie existante des panneaux solaires qui ne cesse d`évoluer vers une efficacité croissante et des prix de revient décroissants.

    Je sais que cela vous embarrasse qu`on le dise, mais je suis vraiment fier de la maniere dont fonctionnent les Services Industriels de Geneve (SIG) et j`en parle parfois a mes connaissances a l`étranger.

Les commentaires sont fermés.