Le dépistage pour vivre mieux et plus longtemps

J’ai participé, jeudi soir, au 20ème anniversaire de la Fondation genevoise du dépistage du cancer. Cette fondation coordonne les programmes de dépistage du cancer du sein et du côlon à Genève. Ma chérie a présidé, avec talent, cette fondation lorsqu’elle ne se consacrait, à l’époque, qu’au dépistage du cancer du sein.

Un programme de dépistage englobe tout le processus, de l’invitation à la participation et au diagnostic définitif. L’accès à un traitement efficace doit également être garanti.

En Suisse, des programmes de dépistage ont été mis en place pour le cancer du sein et le cancer colorectal. Ces programmes reposent sur des données probantes. En d’autres termes, leur utilité a été démontrée dans des études cliniques.

Détecter les cancers avant qu’ils se manifestent par des symptômes accroît sensiblement les chances de la soigner avec succès. La détection précoce est source d’allégement des traitements et de guérison accrue.

La mammographie décèle un cancer du sein avant l’apparition de symptômes. Il est par conséquent recommandé d’effectuer un dépistage régulier à partir de 50 ans. Chez les femmes qui ont un risque accru de cancer du sein en raison d’une prédisposition héréditaire, il peut être recommandé de commencer le dépistage plus tôt.

Les principales méthodes de dépistage du cancer de l’intestin sont le test de sang occulte dans les selles et la coloscopie.

Cancer, faites de la prévention ! Ceci n’est pas un horoscope. Juste une manière de prévenir des saloperies de maladies et surtout de vivre mieux et plus longtemps.

Dépister.jpg

 

Les commentaires sont fermés.