• Défendons et surtout écoutons la parole libérée des femmes

    La voix des femmes se libère. Les prédateurs sexuels sont enfin menacés par cette parole déliée de la crainte, détachée d’une certaine culpabilité. La misogynie en prend un sale coup, bien mérité. La dictature du patriarcat flanche.

    Lire la suite