19/05/2016

Début de l’abaissement partiel du Rhône

Les Services Industriels de Genève débuteront l’abaissement partiel du Rhône ce samedi 21 mai, à 12h, au barrage de Verbois. L’opération a été reportée de 24 heures pour des raisons météorologiques. SIG, en collaboration avec CNR et SFMCP, mettent en œuvre un nouveau mode de gestion des sédiments pour garantir la sécurité des populations riveraines, éviter les risques d’inondations en cas de crues, tout en respectant la faune et la flore. Ces opérations se termineront début juin.

Lire la suite

20/04/2016

Le trophée Ambition Négawatt SIG récompense le Mandarin Oriental

Le trophée Ambition Négawatt 2015 couronne l’hôtel Mandarin Oriental. Cet établissement s’est distingué parmi les 90 entreprises genevoises qui ont adhéré à ce programme d’économie d’énergie, créé par SIG.

Lire la suite

04/04/2016

Nos barrages, notre patrimoine

Alpiq va mal. Il veut vendre ses barrages, peut-on lire dans les médias. Cependant, la crise n’est pas uniquement chez Alpiq, mais bien au niveau de la production électrique suisse toute entière.

Lire la suite

22/03/2016

De jeunes artistes de la HEAD - Genève dessinent les nouvelles carafes SIG

SIG présente une nouvelle série de carafes « Eau de Genève ». Pour cette édition 2016, les Services industriels de Genève se sont associés avec la Haute école d’art et de design - Genève pour habiller leurs carafes. Ainsi, SIG poursuit deux objectifs : favoriser l’éclosion de jeunes talents et financer des projets humanitaires.

Lire la suite

27/11/2015

SIG reçoit le Prix de l’Excellence publique 2015

Les Services Industriels de Genève ont reçu le 1er Prix suisse de l’Excellence publique par la Société suisse des sciences administratives (SSSA), dans la catégorie « Innovations dans la gestion des ressources humaines ». Leur projet EquiLibre repense totalement l’environnement de travail des collaborateurs de SIG.

Lire la suite

19/08/2015

SIG prospecte le sous-sol à Commugny, Coppet et Founex

Les Services Industriels de Genève (SIG) débutent aujourd’hui la prospection du sous-sol de trois communes de Terre Sainte. Cette campagne de deux jours a pour objectif de déterminer si les conditions géologiques permettent de développer de la géothermie de moyenne profondeur. Elle s’intègre dans le programme GEothermie 2020 qui vise à prospecter le sous-sol du bassin genevois.

 

Lire la suite

05/04/2015

SIG, meilleur employeur romand dans sa catégorie !

 

Le magazine Bilan a remis à Genève ses trophées des meilleurs employeurs de Suisse romande, dans le cadre de la 7ème édition de son enquête exclusive. SIG a été classée « meilleur employeur romand » dans la catégorie « entités publiques et semi-publiques ».

 

 

 

Les employeurs romands ont été jugés au regard d’une multitude de critères comme la formation, la promotion de l’égalité, l’aménagement du temps de travail, la responsabilité sociale d’entreprise (RSE), la rémunération, …

 

 

 

SIG est arrivée en première position de toutes les entreprises romandes, toutes catégories confondues, en termes de Responsabilité sociale des entreprises (RSE) et en seconde position dans trois autres domaines.

 

 

 

L’enquête salue en particulier la mise en œuvre par l’entreprise du projet « Equilibre » qui introduit, entre autres, la notion d’aménagement d’espaces dynamiques, l’horaire à la confiance et le travail distribué dans l’organisation professionnelle de ses collaboratrices et collaborateurs.

 

 

 

Elle souligne également l’existence, encore assez rare dans le secteur, d’un système de participation aux résultats d’entreprise, sous la forme d’une partie de rémunération variable liée à la performance opérationnelle de l’entreprise.

 

 

 

Enfin, les bonnes conditions de travail et de vie des salarié-e-s sont mises en avant.

 

 

 

Les 6 premières entreprises du secteur des entités publiques et semi-publiques sont :1) SIG ; 2) Romande Energie ; 3) Etat de Genève ; 4) CIO ; 5Etat de Vaud ; 6) Genève Aéroport.

 

 

 

A noter que SIG fait son apparition dans le classement des 10 meilleurs employeurs romands en 2015, toutes catégories confondues, la première place revenant à Japan Tobacco Int.

 

 

 

Source : Bilan, 1er au 14 avril 2015

 

24/03/2015

La Maison du futur ouvre ses portes à Vessy

 

Les Services industriels de Genève et l’Association Les Berges de Vessy inaugurent aujourd’hui la Maison du futur. Ce nouvel espace genevois destiné  au grand public est dédié à la culture, à l’environnement, à l’eau et à l’énergie. « Glaciers en péril ? » du photographe Nicolas Crispini, et « Alt + 1000 » de la Directrice du Musée des beaux-arts du Locle, Nathalie Herschdorfer, sont les deux premières expositions de la maison du futur.

 

Lire la suite

26/02/2015

SIG baisse ses tarifs de gaz

 

Le Conseil d’administration des Services industriels de Genève a décidé de baisser de 10% en moyenne le prix du gaz naturel, dès le 1er mars 2015. Cet ajustement permet de répercuter la baisse des cours du pétrole auprès de ses clients. Les tarifs du gaz à Genève demeurent inférieurs à la moyenne suisse.

 

 

 

Les Services industriels de Genève annoncent une diminution des tarifs du gaz. Les prix reculeront en moyenne de 0,8 centime/kWh dès le
1er mars 2015, ce qui équivaut à une baisse moyenne de 10%. Cette adaptation est liée à la baisse continue, ces derniers mois, du prix du mazout, sur lequel est indexé celui du gaz naturel.

 

 

 

Dans le détail, la facture de gaz d’un ménage genevois vivant dans un appartement de 80m2 diminuera d’environ 144 francs par an.

 

Pour une entreprise consommant plus de 1’000 MWh par an, l’économie s’élèvera à près de 10'000 francs.

 

Une industrie consommant 10’000 MWh verra sa facture baisser de plus de 100'000 francs par an.

 

 

 

En prenant l’initiative d’ajuster des tarifs qui avaient été fixés pour l’année en cours, SIG veille à satisfaire ses clients et à répercuter les modifications conjoncturelles sur ses prix.

 

 

 

Cette mesure permet à SIG de conserver des tarifs inférieurs à la moyenne helvétique. Elle est en ligne avec les évolutions tarifaires constatées ailleurs en Suisse.

 

19/09/2014

Chaire en efficience énergétique

 

Mon discours à la Faculté des sciences - Institut des sciences de l’environnement - Université de Genève, à l’occasion de l’inauguration de la chaire en efficience énergétique :


Madame la Conseillère Fédérale, Madame la Conseillère d’Etat, Mmes et M. les député-e-s, Monsieur le Recteur de l’Université, M. le Professeur de cette belle chaire universitaire, Mesdames et Messieurs, Cher-ère-s ami-e-s,


A mon tour, je vous souhaite la bienvenue à ce bel événement.

SIG est active depuis de nombreuses années dans les champs du développement durable et de l’efficience énergétique. Nous avons initié la gamme SIG Vitale de produits électricité. Grâce à l’impulsion de ces produits verts, l’énergie fournit, à Genève par SIG, comprend 0% de nucléaire, est 100% traçable, est totalement certifiée et à 93% renouvelable. Nous avons lancé le gaz vert, dont le CO2 est totalement compensé. Nous menons l’un des programmes d’économies d’énergies les plus performants d’Europe, à travers éco21. Bref, le Développement durable beaucoup en parle, nous, nous en faisons. 

Mais, si nous atteignons ces objectifs, c’est grâce à notre clientèle qui s’engage en faveur d’un monde plus durable et équilibré. Nous sommes son partenaire d’énergies local et bio, à l’image de ce qui se passe dans l’agro-alimentaire. Cet engagement sincère et déterminé a été salué notamment à travers l’obtention de plusieurs Watts d’Or, distinction des meilleures performances énergétiques décernée par de l’Office Fédéral de l’Energie, et de Prix solaire suisse.

Cette expérience nous permet d’identifier les principaux moteurs de la transition énergétique. Le menu doit se composer tout d’abord :

 

  1. d’une forte volonté politique. Celle-ci ne manque pas, tant au niveau Suisse avec le projet de Stratégie énergétique 2050 que SIG soutient, qu’à Genève avec le plan de législature du Conseil d’Etat qui définit comme prioritaire l’atteinte d’une société à 2000W sans nucléaire vers 2050, ce qui revient à diviser par 2 notre consommation d’énergie d’ici 35 ans ;

     

  2. des moyens financiers pérennes. Pour l’instant le modèle d’affaires permettant de considérer l’efficience comme une ressource à activer en priorité est en discussion tant au niveau fédéral qu’au niveau cantonal. Nous ne réussirons pas cet énorme défi sans définir des modèles économiques soutenant cette dynamique politique, tant au niveau des programmes d’efficience énergétique que de la promotion des énergies renouvelables. L’adéquation entre ambition et moyens doit être au rendez-vous pour réussir ;

     

  3. des talents, des professionnels de haut niveau dans des champs d’activités nouveaux et de la recherche permettant de disposer de technologies et concepts innovants.

 

C’est autour de ce dernier point que nous avons souhaité renforcer notre partenariat avec l’Université de Genève en soutenant cette chaire d’efficience énergétique. J’aimerais rappeler que son financement est réalisé sur 2 axes : un dédié à la chaire en préservant totalement la liberté académique, l’autre sous forme de mandats de recherche pour financer des projets répondant à des besoins spécifiques identifiés par SIG pour la collectivité genevoise.

 

SIG, c’est aujourd’hui 1700 collaboratrices et collaborateurs au service du confort de la population genevoise, au service de la compétitivité des entreprises et organisations de la place, porteurs des valeurs de service public et de développement durable.

 

Ce qui nous tient à cœur est principalement de :

 

  • Diminuer les surconsommations inutiles des Genevoises et Genevois, ainsi que les factures associées ;

  • Participer à la création de richesses et d’emplois au niveau local ;

  • Renforcer la sécurité d’approvisionnement énergétique du canton. 

 

Aujourd’hui nos sociétés sont à un tournant énergétique majeur. Nous sommes convaincus que ce partenariat SIG-Université de Genève sera une pièce maîtresse qui permettra à Genève de gagner le défi de la transition énergétique.    

 

Rappelons-nous que le KWh le plus écologique et le moins cher, est celui que nous ne consommons pas.  Alors osons, nous engager dans cette voie, celle d’un avenir durable pour les générations futures.                                                                         

 

Christian Brunier, Directeur général de SIG