15/04/2017

La transition énergétique, une création de valeurs pour notre avenir

SIG a déjà investi 75 MCHF dans son programme d’efficience énergétique « éco21 ». Ce programme a permis d’économiser, en 2016, 134 GWh, soit la consommation d’environ 45'000 ménages. L’économie de CO2 s’élève, pour cette période, à 94'000 tonnes. Tous ces chiffres sont validés par l’Université de Genève, pour crédibiliser le bilan réalisé. Ces 75 MCHF investis ont généré 189 MCHF de revenus pour le canton de Genève et créé 380 emplois durables. La transition énergétique est assurément bonne pour l’écologie, mais aussi pour le social (l’emploi notamment) et l’économie.

11/04/2017

La collection du Théâtre des Marionnettes de Genève se met en scène sur le pont de la Machine

Quartier Libre SIG présente « Le fil d’une passion » en partenariat avec le Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG). Cette exposition invite le public à (re)découvrir des marionnettes mises en scène dans des spectacles de 1930 à 2015. Des marionnettes uniques, puisque chacune d’entre elles a été créée pour un seul spectacle. « Le fil d’une passion » s’expose du 12 avril au 15 octobre 2017 à Quartier Libre SIG sur le Pont-de-la-Machine, au centre de Genève.

Lire la suite

04/04/2017

Avec des résultats positifs, SIG poursuit son désendettement

En 2016, SIG réalise un bénéfice net consolidé de 89 millions de francs contre une perte de 40 millions de francs lors de l’exercice précédent. Ce résultat est lié à une gestion saine ainsi qu’aux résultats positifs des sociétés dont elle est actionnaire. Le chiffre d’affaires est resté stable à un milliard de francs. SIG poursuit son désendettement et continue à investir, notamment dans les réseaux thermiques renouvelables.

Lire la suite

01/04/2017

Un kilowattheure pas cher et écolo !

L’électricité est de plus en plus exposée au marché. Certains pensent que la concurrence peut s’avérer positive dans un domaine économique à forte tradition monopolistique. Pourtant, la vigilance doit être de rigueur. Il faut savoir, tout d’abord, que le marché peut s’avérer vertueux quand l’économie fonctionne. Hors, dans le monde énergétique actuel, le modèle économique est chaotique : le gaz de schiste est extrait sans critère écologique ; la vente de charbon hyper polluant se poursuit ; les nouvelles énergies renouvelables sont massivement subventionnées en Allemagne, déstabilisant les prix européens. Ces distorsions rendent complètement fou ce marché. Dans ce contexte, la concurrence est très perverse. Un exemple éloquent. Dans les appels d’offres de fourniture d’électricité, plusieurs clients sur le marché libéralisé ne comparent que le prix du kilowattheure. Ce benchmarking est bien limité, du moins sur deux aspects. Primo, quel produit compare-t-on ? Un steak acheté chez le boucher, local, bio, dont l’animal a été élevé, en liberté, dans les pâturages, nourri sainement est-il comparable au morceau de viande industrielle, vendue dans un hypermarché low-cost ? Evidemment non ! Le KW/h vit les mêmes contradictions. Un électron renouvelable, traçable, ayant un label écologique exigeant, comme « Naturemade star », n’a rien à voir avec un KW/h nucléaire ou produit à base de charbon. Ces prix ne peuvent donc pas être mis en compétition, sans autres analyses. Si la guerre des prix est ouverte, celle des quantités ne vit que ses prémisses. Cependant, pour l’énergie, ce critère est primordial. Le dumping sur les prix ne dure pas longtemps. Il est pratiqué, par certaines firmes, pour gagner l’affaire. Ensuite, les conditions financières fluctuent énormément et souvent reprennent un peu l’ascenseur. Il est, par conséquent, beaucoup plus durable, de diminuer les quantités consommées. Un prix cassé ne dure généralement qu’un an à trois ans. Une mesure d’économie d’énergie possède une durée de vie de 14 ans, en moyenne. En diminuant la consommation énergétique, vous diminuerez votre impact négatif sur la planète, mais, en plus, vous ferez du bien à votre porte-monnaie. Rappelons-nous toujours que le kilowattheure qui est le meilleur pour la planète et pour nos factures est celui que nous ne consommons pas ! Christian Brunier Directeur général de SIG

30/03/2017

Le trophée Négawatt de SIG récompense Infomaniak

Le trophée Négawatt 2016 est décerné à Infomaniak, hébergeur de sites internet. Cette distinction récompense les entreprises pour leurs économies d’énergie. Pour cette 6ème édition, plus de 90 grandes entreprises et collectivités genevoises ont participé à ce programme d’économie d’énergie créée par SIG. Infomaniak s’est distinguée pour avoir réduit de 20,7% sa consommation d’électricité en une année.

Lire la suite

05/03/2017

Manager à la confiance !

La plupart des entreprises du monde sont pilotées sur la méfiance. On flique tout le monde, on pourrit la vie au collectif, alors que la quasi-totalité des collaboratrices et collaborateurs sont honnêtes et corrects. La multiplicité des contrôles sont coûteux, créent souvent de la bureaucratie et démotivent le personnel. Dans ce système archaïque, les cadres sont de petits chefs où les abus de pouvoir ne sont pas rares.

Lire la suite

18:19 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1)

09/01/2017

SIG fournit de l’électricité 100% renouvelable depuis le 1er janvier

 

En 2017, le canton de Genève bénéficiera d’une électricité 100%renouvelable et 100% suisse.

Lire la suite

05/01/2017

Une Traversée du Lac solaire ` ?

Je reste opposé à la Traversée de la Rade de Genève pour deux raisons prospectives principales : Nous trouverons très difficilement le financement d’un ouvrage très onéreux et dans le cas contraire, cette traversée est-elle prioritaire par rapport à d’autres financements publics ? ; La mobilité va tellement évoluer dans les deux décennies à venir (voiture sans chauffeur, passage accru de la voiture individuelle à l’automobile mutualisée, Swissmétro, …) que les réponses actuelles aux problèmes de déplacement seront vite dépassées. Néanmoins, si une majorité de la population la souhaite, nous devrions faire preuve d’innovation et trouver la convergence entre l’économie et l’écologie, et ainsi casser le débat stérile entre les pros et anti-bagnoles. Avec mon ami Gilles Garazi, Directeur de la Transition énergétique de SIG, nous cherchons, depuis quelques semaines, à créer une passerelle solaire à Genève. Il s’agit d’une sorte de long serpent en panneaux solaires, couvrant une route, et offrant un design hors du commun. Un tel procédé enjambant le Lac, créerait de l’énergie solaire et offrirait à Genève une nouvelle curiosité internationale. Retrouvons le goût des grandes idées et de l’utopie pour changer notre société. Serpent solaire.jpg

17/12/2016

Esthétiser la place de travail

Travailler dans un lieu sympa génère de la motivation, du plaisir au travail et donc de la productivité ! Cette affirmation peut paraître pour une évidence, pourtant trop peu de dirigeant-e-s d’entreprise prennent cet aspect en considération. Les managers sont cependant obsédés par la recherche d’efficience, mais ils ne pensent que rarement à créer des espaces agréables. Dans mon entreprise, nous avons renoncé à être simplement des gestionnaires d’économat, livrant des meubles et des fournitures de bureau. Nous nous sommes mutés en penseurs d’espaces, en engageant des architectes d’intérieur.

Lire la suite

06/12/2016

25 millions en 2017 en faveur de l'assainissement énergétique des bâtiments et des énergies renouvelables

En 2017, Genève disposera d'environ 25 millions de francs pour favoriser les économies d'énergie et les énergies renouvelables. Ce montant sans précédent permettra d'apporter un coup d'accélérateur à l'assainissement énergétique du parc immobilier, ainsi qu'au développement des énergies renouvelables. Le programme de subventions 2017 - qui s'inscrit dans le cadre des objectifs de la politique énergétique genevoise visant à atteindre une société à 2000 Watts sans nucléaire - constitue une réelle opportunité pour tous les propriétaires du canton.

Lire la suite