08/05/2010

La félicitation, pour valoriser ses collaboratrices et collaborateurs

« Soyons reconnaissants aux personnes

qui nous donnent du bonheur ;

elles sont les charmants jardiniers

par qui nos âmes sont fleuries. »

Marcel Proust

 

Lorsque l’on évoque les outils de management capables de remercier et de motiver le personnel, très vite, souvent trop vite, on évoque la rémunération et les conditions sociales. Ces éléments sont évidemment essentiels et vitaux. Toutefois, d’autres moyens existent tels que les possibilités de formation, les gratifications, un cadeau ou simplement un petit merci.

 

Eh oui, trop de cadres oublient simplement de dire, de temps en temps, un merci lorsque l’une de leurs collaboratrices ou l’un de leurs collaborateurs effectue un effort particulier.

 

Féliciter, c’est reconnaître un mérite, c’est communiquer sa satisfaction, c’est donner un signal positif. C’est tout simplement un geste de respect. Et le respect, ça change la vie !

 

Comme dit le proverbe russe : « Un mot aimable est comme un jour de printemps ! »

 

Un merci génère de la motivation et crée du positif dans le parcours professionnel, comme dans la vie.

 

Valoriser son personnel, reconnaître son mérite, est l’un des devoirs du manager.

 

Cette forme d’encouragement peut prendre plusieurs formes. Par oral, le cadre créera du contact, mais ne laissera pas de trace, à moins de faire ajouter cette félicitation dans un PV de séance. L’écriture d’un message de congratulation ne créera pas la rencontre, mais sera gravée sur le papier.

 

Peu coûteux pour l’entreprise, ce « merci » est un outil de management pouvant rapporter gros. Servons-nous en !

 

 

Manager, prendre du plaisir et en donner

Un être humain passe énormément de temps sur son lieu de travail. Prendre du plaisir dans son boulot est un impératif pour l'épanouissement individuel, mais aussi une condition de succès pour les entreprises.

 

Découvrez le blog de Christian Brunier :

 

http://brunier.canalblog.com/

 

 http://brunier.canalblog.com

 

 

 

 

 

 

 

02/05/2010

Prendre du plaisir au travail

Un être humain passe énormément de temps sur son lieu de travail. Prendre du plaisir dans son boulot est un impératif pour l'épanouissement individuel, mais est aussi une condition de succès pour les entreprises. Alors osons!

http://brunier.canalblog.com/

 

 

13/09/2009

L’économie du Japon à la dérive

Le classement Forbes, évaluant annuellement et classant les 2000 premières multinationales, révèle la diminution spectaculaire de la force économique du Japon. Durant ce dernier septennat, malgré une certaine volatilité des résultats, le pays du soleil levant a connu quelques années de déflation et de récession économique. La consommation des ménages a marqué de fortes tendances à la baisse. Les investissements des entreprises ont chuté. Le chômage a fortement progressé et les inégalités se creusent. Le Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII) souligne aussi que plusieurs libéralisations ont été « catastrophiques ». En 2008, les exportations ont chuté de près de 35%, notamment à cause de la baisse importante de la demande américaine dans des secteurs tels que l’automobile ou les  appareils ménagers, marchés où les Japonais occupaient des places de leaders. Cette situation inquiétante s’ajoute à une dette publique qui devrait représenter 217% du PIB d’ici à fin 2009.

 

Le changement politique qui vient d’avoir lieu dans cette nation est l’illustration du mécontentement et de la lassitude de la population japonaise. Comme aux Etats-Unis, après des années de conservatisme, les progressistes prennent enfin la direction du pays. Au Japon, le Parti libéral démocrate a squatté le pouvoir durant 54 ans, gouvernant sur les bases du capitalisme effréné, système politique défaillant, dangereux et archaïque. La victoire du Parti démocrate du Japon (PJD) emmené par son Président Yukio Hatoyama, est une lueur d’espoir.

japon.jpg
Yukio Hatoyama appréciant sa victoire

 

13:44 Publié dans Economie | Tags : japon, démocrate | Lien permanent | Commentaires (1)