04/12/2008

Jamel Comedy club à Thônex

A guichet fermé, nous découvrons, à Thônex, le Jamel Comedy club. Ce groupe est une troupe de jeunes artistes de stand-up qui s’est faite connaître à la télévision sur Canal +, puis sur les planches. C’est l’humoriste Jamel Debouze qui a regroupé ces jeunes comiques  - provenant souvent des banlieues françaises - pour faire émerger de nouveaux talents. Un seul objectif : être drôle ! C’est réussi !

Cette troupe pratique un humour rafraîchissant, tourné vers les jeunes, mais accessible à toutes celles et tous ceux qui aiment le plaisir magnifique de se marrer. En plus d’être amusants, ces jeunes artistes prennent un plaisir qui devient rapidement contagieux.

jamel-comedy-club_zoom.jpg

 

 

16:05 Publié dans Humour | Tags : jamel, humour, thônex | Lien permanent | Commentaires (0)

02/11/2008

Sophie Mounicot, dans les premières au classement du rire

Vu à Paris, le spectacle de Sophie Mounicot au Théâtre des Mathurins. Ecrit à trois mains, par Sophie Mounicot, Gérald Sylbleiras et le talentueux François Rollin (le Professeur Rollin), ce one-woman-show « C’est mon tour ! » se déroule à un rythme effréné et dans une tonalité corrosive. A l’heure où tout est compétition, qu’on classifie tout, qu’on élimine, qu’on évalue continuellement, qu’on joue constamment à la Star ’ac, qu’on note tout e monde, Sophie Mounicot s’interroge sur son classement mondial. Quelle est sa place dans le classement planétaire des individus ?

Pour y répondre, elle fait défiler sa vie, définit des critères et intègre ces événements personnels dans la grande compétition mondialisée. Obsédée par sa notation, elle ironise sur cette lutte exaltée aux premières places, déprime sur son âge, aborde sa vie sexuelle et égratigne le machisme, inspirateur de ce mouvement pour sélectionner les plus forts.

Mis en scène par Roland Marchisio, Sophie Mounicot, rendue célèbre pour sa participation à la série « H », s’illustre en solo comme une grande humoriste, avec un ton nouveau et sans tabou.

 

sophie_mounicot_c_est_mon_tour_imagesfilm.jpg

 

 

18:19 Publié dans Humour | Tags : humour, mounicot, rire | Lien permanent | Commentaires (0)

31/10/2008

Hara Kiri, les Belles images

320 pages forment un magnifique album résumant l’histoire du journal Hara Kiri « Bête et méchant » qui a révolutionné l’humour et représenté l’un des plus gros électrochoc contre la censure de l’époque.

André Gide prétendait que le monde ne pouvait être sauvé que par l’insoumission. Le magazine créé, en 1960,  notamment par Cavanna, le Professeur Choron, Fred et Reiser a insufflé cet esprit rebelle, utilisant l’ironie et la dérision pour repousser les limites des libertés.

Dans ce bel ouvrage, nous retrouvons plusieurs unes qui, presque à chaque fois, créaient une nouvelle brèche contre les interdits. Nous revoyons plusieurs détournements de pubs, jouant avec la bêtise de certains slogans et manifestant contre les excès de la société de consommation.

Les textes de Michèle Bernier, la fille de Choron, de François Cavanna, de Delfeil de Ton et de Mazurier racontent la belle aventure de ce magazine élevant la provoc en tant qu’oxygène de la liberté d’expression.

Que l’on aime ou pas ce canard, il faut reconnaître que c’est bien grâce à de tels journaux, à des humoristes tels que Coluche, Bedos, Jean Yanne ou Desproges, à des émissions TV telles que Groland ou les Guignols que notre liberté, à toutes et tous, s’est développée. Et puis, le rire, sous toutes ses formes, est une belle hygiène de vie et un bon vaccin contre la sinistrose ambiante dans nos sociétés. A lire sans aucune modération …

 

hara kiri.jpg

 

 

17:31 Publié dans Humour | Tags : humour. hara kiri, rire | Lien permanent | Commentaires (0)

02/08/2008

Siné dérape

« Siné sème sa zone » telle s’intitulait la rubrique hebdomadaire de Siné dans le magazine satyrique « Charlie Hebdo ». S’intitulait ? Oui, parce que Siné a pris la porte d’un journal où le terme « virer » n’existait pas. Siné, l’anti-tout, l’anar à la plume au vitriol, qui tapait sur tous les puissants, a dérapé en sortant des limites – pourtant vachement larges - et en mordant dans la zone de l’antisémitisme le plus crasse pour se moquer de la liaison de Jean Sarkozy – le fils de – avec une richissime jeune fille de religion juive. En jouant avec l’extrême, il s’est brûlé.

Ses potes de « Charlie », comme son lectorat fidèle, étaient prêts à pardonner au « vieux » - égérie de la provoc – qui a tant fait pour repousser les frontières des libertés avec les armes de l’humour dur. Mais, le ferrailleur contre l’Autorité a refusé de s’excuser, de simplement dire qu’il avait déconné au-delà de l’acceptable …

Philippe Val, le directeur de la publication, l’a poussé vers la sortie. Il a malheureusement raison.

 

SineMassacre_12062004.jpg

 

 

11/07/2008

Idéologie du rire

Rire comme idéal ! Comme disait Beaumarchais : « Je me presse de rire de tout de peur d’être obligé d’en pleurer ». Notre société est rongée par les valeurs de l’ultramatérialisme basées sur la domination, le prestige, l’argent et l’individualisme. C’est ainsi que dans notre civilisation, la courbe des suicides et des soins psychologiques a atteint son point culminant. La déprime est désormais populaire.

 Pour combattre ces maux, les « spécialistes » n’hésitent pas à nous proposer de longs et coûteux traitements. Un médicament pour rendre le sourire, une pilule pour retrouver son optimisme … et si tout simplement, l’humain redécouvrait le plaisir de rire. Oui, l’humour est la thérapie la plus efficace d’hygiène mentale. Bon pour l’esprit comme pour le corps, il permet d’embellir le genre humain. Cette arme contre la tristesse renforce l’énergie vitale. Des chercheurs ont d’ailleurs découvert que la joie et l’allégresse sont les meilleurs anticorps pour combattre les maladies. Prônons donc l’idéologie du rire. Un trésor d’humour sommeille en nous, réveillons-le !

 rire.jpg

07:35 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (8)

23/05/2008

A lire …Rire de Résistance

Mon livre de chevet est « Rire de Résistance », à conseiller avec enthousiasme. Ouvrage de Jean-Michel Ribes qui vagabonde à travers 321 pages pour rendre hommage à une belle équipe d’enfoirés, filles et fils de Rabelais, Molière, Jarry, Dario Fo, Coluche, Topor, Buñuel, Picabia et autres dadaïstes, pour le meilleur et pour le rire. Inventaire non exhaustif des bouffonneries, classées alphabétiquement, ce gros, ce beau livre est une anthologie du rire accompagnée, en parallèle, de plusieurs événements (performances, causeries, spectacles, web-tv, …) « sorte de Sorbonne drolatique ». Un seul objectif, jouir des plaisirs de l’insolence et de la raillerie et lutter contre la tyrannie du sérieux.

1249315116.jpg

 

 

18:07 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1)