09/09/2010

La France pittoresque

antisarko.jpg

Régime de Vichy, le retour

 

Le Ministre français de l’Intérieur Brice Hortefeux, spécialiste des expulsions d’immigrés, condamné pour injure raciale, stigmatisant les Roms, envisage une candidature à la Mairie de Vichy lors des prochaines Municipales. L’histoire, un éternel retour … Et Borloo à Evian ?

 

Pas Net !

 

Benjamin Lancar est le Président des « Jeunes Populaires », la Jeunesse de l’UMP, et aussi l’instigateur du clip chanté et ridicule du parti aux ordres de la Présidence française. Il annonce maintenant le lancement d’un « Observatoire national des mensonges de la gauche sur Internet. » Si la gauche imite ce concept pour inventorier les déclarations des Pinocchio de l’UMP, elle va faire péter les serveurs.

 

Eux battus 

 

110'000 hommes français subiraient des violences physiques ou psychiques de la part de leur compagne. Être forcé de se rendre chez IKEA le jour du Jeun genevois peut-il s’apparenter à ce genre de torture ????

 

Se prostituer pour un cervelas

 

Après la gauche caviar, voici la droite cervelas. « Je me prostituerais pour un cervelas vinaigrette, une salade de lentilles ou un cassoulet. », lâche Xavier Bertrand, selon le Magazine « Marianne ». Reste à trouver une cliente voulant bien payer pour le Secrétaire  général de l’UMP.

 

Explosion de chevilles

 

Evoquant sa probable candidature à la Présidence de la France, François Hollande présente son programme : « Mon meilleur atout, c’est moi. » Appelez-le Modeste !

18:54 Publié dans Humour | Tags : france, humour | Lien permanent | Commentaires (0)

05/09/2010

Daniel Brélaz et l’humour …

Humour et politique occupent une place essentielle dans ma vie, comme dans celle de grands politiciens. Petit échange sur ce thème avec le leader vert, Syndic de Lausanne et Conseiller national écolo Daniel Brélaz.

 

Quelle est votre définition de l’humour ?

 

Je ne pense pas avoir de « définition de l'humour », mais j'apprécie les gens qui font rire à leurs propres dépends plutôt que les « flingueurs » qui font rire en stigmatisant une communauté ou en caricaturant les travers des autres. Ainsi, je pense que Pierre Palmade ou Raymond Devos ont beaucoup plus de talent que Stéphane Guillon.

 

Utilisez-vous l’humour pour promouvoir votre idéal politique ?

 

Je pense que mon personnage atypique véhicule un certain humour, ce qui est une forme de promotion de mon idéal politique.


Pierre Desproges disait : « On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde ». Est-ce vrai en politique ?

 

Pour répondre avec votre question, je pense exactement comme Desproges, on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. En particulier en politique.

BRELAZ.jpg
Photo : « 24 Heures »

 

12:51 Publié dans Humour | Tags : humour, brélaz | Lien permanent | Commentaires (0)

03/09/2010

Genevoiseries du 3 septembre 2010

Sami, l’exotique suisse-allemand

 

Pour accompagner Sandrine Salerno sur le ticket socialiste au Conseil administratif de la Ville de Genève, l’Assemblée générale des socialistes de la Ville a désigné Sami Kanaan. Lors de sa présentation, Sami a eu un bon mot : « Je suis à ½ Suisse allemand et à ½ Libanais. A Genève, je ne  sais pas ce qui est le plus exotique ! »

Kanaan.jpg

Mory voit rouge pour obtenir des zones bleues

 

Il y a quelques années, nous avions présenté un texte au Grand Conseil genevois pour développer les zones bleues dans toutes les communes le demandant, afin d’éviter le stationnement longue durée des voitures des pendulaires. Notre objectif était de privilégier les habitant-e-s, la clientèle des commerces locaux et les professionnels obligés d’utiliser leur voiture pour effectuer leur turbin, en évitant la multiplication des bagnoles pendulaires, générant bouchons et pollution. La majorité de droite avait tué le projet, sans aucune écoute de la problématique !

Désormais, le Maire de droite de Dardagny, Jean-Louis Mory, un bon type avec lequel j’ai passé de bons moments au parlement, demande des mesures pour éliminer les voitures ventouses des pendulaires dans sa commune. Enfin ! Enfin ! Mieux vaut tard que jamais ! Pour la qualité de la vie, pour l’environnement, reprenez notre projet parlementaire. Qu’il devienne le vôtre … le nôtre. Celui de la gauche et de la droite, espérons-le, unies contre ce problème, facilement réglable.

 

 

 

06:27 Publié dans Humour | Tags : politique, humour | Lien permanent | Commentaires (0)

18/08/2010

Nouvelles du jour … 18 août 2010

Nouvelle aide-ménagère

Ganja, notre petit chat d’un mois, est immédiatement initié à faire le ménage. Un bon retour sur investissement.

Femme de ménage.JPG

Traîne-savates

Les Jeunes de l’UMP distribuent des tongs aux couleurs de leur parti sur les plages françaises. Un cadeau assez cohérent pour un parti dirigeant le pays comme des pieds.

 

Un peu plié

Le pubard Jacques Séguéla dans « Paris Match » : « Mitterrand m’a appris à parler aux arbres. » C’est l’avantage lorsque l’on travaille avec de vieilles branches.

 

Eco … logis !

29% des Françaises préfèrent faire l’amour dans le noir. 71% se foutent-elles des économies d’énergies ?

 

L’homme qui savait parler aux femmes

Xavier Giocanti, entrepreneur, compagnon de la Ministre française Christine Lagarde et Marseillais d’origine contrôlé dans « Paris Match » à propos de sa concubine : « Je m’occupe de son PIB, son Plaisir Intérieur Brut. » Plaisir intérieur, je vois bien. Mais pourquoi ajouter tant de brutalité.

 

Joyeux anniversaire Jean-Charles

Pour son anniversaire, vendredi dernier, nous avons offert à Jean-Charles Rielle l’ouvrage de Jean Yanne « On n’arrête pas la connerie. »  Un vrai défi pour un candidat à la Mairie de Genève !

 

 

18:35 Publié dans Humour | Tags : humour | Lien permanent | Commentaires (0)

09/08/2010

Genevoiseries : 9 août 2010

Derrick comme idole : l’éloge de la lenteur !

 

Durant une interview sur Léman bleu Télévision, le cheffe de la Police genevoise Monica Bonfanti a dévoilé son grand secret. En regardant enfant la série policière allemande (c’est tout dire) Derrick, elle a eu envie de devenir flic. C’est comme si Che Guevara était devenu socialiste en voyant Moritz Leuenberger en action. 

 

Les grosses limousines irritent un libéral

 

La Tribune de Genève nous apprend l’agacement du député libéral-radical Renaud Gautier face aux grosses limousines squattant en double-file la rue du Rhône à Genève. Un libéral-radical contre les grosses bagnoles de nantis, c’est le monde à l’envers. Va-t-il bientôt reprendre à son compte mon projet de motion demandant la transformation de cette rue de l’hyper-centre-ville en zone piétonne conviviale ?

 

Eh Renaud continue tes coups de gueule bien genevois. C’est comme ça que l'on t’aime !

 

Les grosses Limousines, moi, je les préfère comme ça …

vache_limousine.jpg

Il perd la tête …

 

Dans un reportage diffusé sur Léman bleu Télévision, le patron de l’économie et de la santé à Genève Pierre-François Unger montre aux téléspectateur-trice-s une statue qu’il adore, symbolisant,  selon lui, la femme. Sacré Pierre-François, on te reconnaît bien : une femme nue, sans tête …

 

Brève de comptoir

 

Ouïs dans un bistrot de la part de la sommelière : « Vous voulez des œufs durs ou ceux qui bougent ? » C’est mignon !

 

 

 

18:26 Publié dans Humour | Tags : humour, politique, genève | Lien permanent | Commentaires (0)

06/08/2010

Le monde en folie : 44 tonnes de couillonneries, nouvelles de Pinocchio, …

44 tonnes de couillonneries

 

Sur les autoroutes françaises, comme un peu partout en Europe, les camions 40 tonnes squattent une à deux voies et génèrent une pollution inquiétante à l’heure de la destruction planétaire.

 

C’est le moment choisi par Nicolas Sarkozy pour annoncer dans le journal « La France agricole » sa volonté d’autoriser des camions encore plus gros, les 44 tonnes, un cadeau à ses potes gros producteurs et gros transporteurs. Le Grenelle de l’environnement, un souvenir lointain de malade d’Alzheimer ? Le peuple de France aura, je l’espère, un sursaut de mémoire en 2012.

camions.jpg

Des nouvelles de Pinocchio

 

L’an passé, Nicolas Sarkozy auto-vantait, dans « Le Parisien » du 8 juillet 2009, son esprit d’ouverture : « L’UMP, c’est devenu une marque contraire à la fermeture. » Aujourd’hui, les Roms, les « Sans-papiers » ou les Tziganes n’ont pas tout à fait cette impression. A propos de la stigmatisation de ces populations par Sarko et ses sbires, chapeau bas à l’indignation de Fanny Ardant : « Tout ce qu’on décide sur les peurs ataviques ou des réflexes électoraux est très dangereux. »

 

 

De la Valse des mots à la Valls des maux

 

Manuel Valls, en 2009, voulait débarrasser le qualificatif « Parti socialiste français » du mot « socialiste ». En 2012, Manuel Valls veut représenter aux Présidentielles françaises le Parti … socialiste. Celui voulant bannir Jean Jaurès ou Léon Blum de l’histoire du PS ne mérite qu’un seul sort : Être déshérité !

 

 

Jardinage d’été

 

Les restes du couple de dictateurs roumains Ceaucescu sont exhumés à la demande de leur famille. Dommage, le fumier est si bon pour le sol.

 

 

11:34 Publié dans Humour | Tags : humour, politique | Lien permanent | Commentaires (1)

30/07/2010

Petites piques sur les affaires du monde

Une visite au Mont-Blanc s’impose !

 

« Nous subissons la dictature de la religion verte » nous assène le vieillissant Claude Allègre, ne croyant pas aux effets dévastateurs du réchauffement climatique. Une visite au Mont-Blanc s’impose …

1990.JPG
Photo : Christian Brunier, 2010

 

L’Amour en danger !

 

Une étude estime, selon Onepoll, à 18 millions le nombre de Britanniques s’étant blessés au moins une fois durant leur vie en coïtant dans des lieux insolites. Le manque d’entraînement peut être fatal !

 

Signé Higelin

 

Lu avec délectation les confidences de Jacques Higelin dans « Charlie Hebdo ». Court extrait à méditer : « J’aime la révolte joyeuse des poètes qui n’embrigadaient personne. La scène, c’est comme organiser un gigantesque apéro où l’on chante à tue-tête. Ceux qui interdisent les apéros Facebook craignent l’ivresse du monde convivial. Coluche exprimait ce sentiment : porteur d’un vrai discours politique et amoureux, tout en étant un tireur d’élite. Mettre une plume dans son cul pour exprimer ses idées, c’est quand même classe. C’est pour cela que le fait que des comiques se font virer comme des malpropres d’une radio publique me fout hors de moi (allusion à l’épuration de Stéphane Guillon et Didier Porte de France Inter). Eux ne débarqueront jamais tel un tank de ta vie. Ils lancent un mot, tu prends ou pas. » J’ai croisé Higelin lors d’une soirée à la SIP, une boîte de Genève, où festoyaient les artistes, les organisateurs et les sponsors de la Fête de l’Espoir. Jacques Higelin m’a frappé par son humilité et sa révolte innée.

 

Le coût de l’ignorance à Sarkoland

 

En 2011, la France de Sarkozy va supprimer 16'000 postes à l’Education nationale. Ce massacre à la tronçonneuse s’ajoute aux 16'000 postes supprimés en 2010, aux 13'500 en 2009 et aux 11'200 en 2008. Si l’enseignement coûte trop cher, essaie l’ignorance !?!

 

Sortie de route de Borloo

 

Le régime Sarkozyste profile Jean-Louis Borloo comme le champion de l’écologie. Dans les chaleurs de l’été, oubliant les généreuses promesses du Grenelle de l’environnement, le fêtard du gouvernement français signe, dans une discrétion suspecte, pour la construction de trois nouvelles autoroutes (Castres-Toulouse, doublement de l’A9 à Montpellier, Dreux-Orléans). Une nouvelle sortie de route de la politique made in Sarkoland.

 

Santé !

 

Dès 2011, la Fête de la bière de Munich sera interdite à la fumée. Normal ! Les visiteurs de l’Oktoberfest font tellement attention à leur santé ! Santé !

 

Ordre et discipline

 

Les dirigeants des régions aux mains du Parti populaire de la droite espagnole refusent d’appliquer la loi sur la libéralisation de l’avortement votée par une forte majorité du parlement national. Des adeptes de l’ordre et de la discipline ne respectant pas une loi ne méritent que la  condamnation des tribunaux au nom de l’ordre et de la discipline.

 

Grève du cœur !

 

Les chirurgiens italiens font grève. Ils en ont marre des coupes budgétaires du gouvernement Berlusconi. Après avoir mal voté, les Ritals retrouvent la santé !

 

Vodka et eau : Mauvais mélange

 

En 2009, en Russie, sur 2733 noyades mortelles, 1903 étaient dues à l’excès d’alcool. J’ai toujours prétendu que mélanger de la vodka avec de l’eau était néfaste. Qui avait raison ?

 

La grande marche …

 

En mai dernier, 27 grèves ont eu lieu en Chine. Durant l’année écoulée, les conflits sociaux ont augmenté de 160% dans la région de Zhejiang et de 42% dans la province de Guangdong. Le communisme chinois est en marche …

 

Gabonais pas si absents …

 

« Direct-Soir », le quotidien français gratuit, vante régulièrement les soi-disant mérites du Gabon, pourtant pas une référence dans le domaine de la bonne gouvernance. Alors pourquoi tant de gratitude ? Le fait que Vincent Bolloré, le prêteur de yacht à Sarkozy, patron du journal, soit signataire de gros contrats industriels avec le régime de Bongo n’a certainement rien à voir …

 

Pas très catholique

 

Le Vatican a actualisé ses « normes et délits les plus graves ». Vu la triste actualité de l’Eglise catho, les règles contre la pédophilie ont été enfin durcies. Et la Papauté n’a pas pu s’empêcher, dans le même temps, de rappeler que l’ordination de femmes en tant que prêtres était « un délit grave contre la foi ».  Il y a vraiment du bon à être anticlérical.

 

Spirituel ?

 

Les intégristes ont de nombreux guides spirituels. Pourtant, ils ne sont pas très spirituels, même pas drôles du tout. L’enseignement est un art difficile.

 

 

14:34 Publié dans Humour | Tags : humour | Lien permanent | Commentaires (1)

18/07/2010

En verve

Je lis « En verve » de Boris Vian, recueil des envolées lyriques et humoristiques de ce virtuose du langage.

 

Vous aimant, je vous ai sélectionné quelques passages dont vous me donnerez des nouvelles. Commençons par le sein : « Ne sachant pas à quel sein me vouer,  j’ai choisi le plus confortable, le sein gauche de Marilyn Monroe, le droit est un peu fatigué par la vie quotidienne qu’il mène. »

 

Vian est assurément un philosophe à étudier : « On se rappelle beaucoup mieux des bons moments ; alors , à quoi servent les mauvais ? » Ses grands questionnements touchent tous les aspects de la vie quotidienne : « Pourquoi est-ce qu’on a envie de pisser toutes les fois qu’on vient de trouver la bonne position pour dormir ? »

 

La violence militaire l’exaspérait : « Militaire : variété d’homme amoindri par le procédé de l’uniforme qui est une préparation à l’uniformité totale du cercueil. » Ou encore : « Le pluriel du général, c’est des générés. ». Bis stp : « Laisser la littérature aux mains des imbéciles, c’est laisser la science aux mains des militaires. »

 

Les cons, je les ai déjà évoqués, voici un extrait illustratif : « C’est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde. » Si l’analyse des humains le passionnait, celle des animaux l’amennaient sur des pistes novatrices : « Il y a deux façons d’enculer les mouches : avec ou sans leur consentement. »

 

Il parlait de Q avec talent littéraire : « Les mots et les pets ont ceci de commun que ce sont des volumes d’air qui sortent aux extrémités, du tube digestif. S’exercer le Q pour parler. »

 

Conclusion Monsieur Vian : « Rions gaiement de la censure, des culs gelés et des pisse-froid. » Exécution !

en verve.jpg

08:21 Publié dans Humour | Tags : verve, vian, humour, ecriture | Lien permanent | Commentaires (3)

09/07/2010

Le Buster Keaton de la politique suisse quitte le Conseil fédéral

La politique suisse est souvent tristounette, l’humour étant mal vu. Comme si  le travail sérieux, en ne se prenant pas au sérieux, était une mission impossible. Dans cet univers de psychorigidité, un drôle de bonhomme espiègle, brillant intellectuellement, toujours à l’affût d’un jonglage de bons mots ou d’une anecdote hilarante, détonne. En ce jour de 9 juillet 2010, il a jeté l’éponge et pris la route de la sortie d’un Conseil fédéral éclaté et d’un autre temps. Moritz Leuenberger tire sa révérence après 15 ans d’exercice gouvernemental helvétique.

 

Souvent minoritaire, parfois en avance sur son temps, ce dandy fédéral a davantage construit un bilan de résistance, plutôt qu’une œuvre créatrice. Par manque de soutien, toujours. Par manque de détermination, régulièrement.

 

Homme de plume et de discours, il prétendait, avec un discernement incommensurable, avoir un « humour à la Buster Keaton et pas un humour à la Adolf Ogi. »

 

Toujours en verve, la plaisanterie aisée, ses discours sont des best-sellers. A chaque page, il amorce la pompe du rire. Commentant la politique de mobilité en Suisse, il allume ses collègues : « En matière de politique écologique des transports, le Conseil fédéral zigzague tellement qu'il faudrait soumettre certains de ses membres à un contrôle sanguin. »

 

Après avoir célébré 6 kilomètres d’autoroute en sus dans le Jura, alors Président de la Confédération helvétique, il pilote l’inauguration de la voie ferrée entre Delle en France et Boncourt dans le Jura suisse. Il se dit avec un brin d’ironie « très heureux de participer à la réouverture des 160'000 centimètres de voie ferrée. »

 

Commentant la réalisation de l’autoroute A5 entre le canton de Vaud et celui de Neuchâtel, il résume le projet comme « l’union définitive entre l’Oeil-de-perdrix et la saucisse aux choux. »

 

Sculptant les termes, lors de l’ouverture des portes du salon horloger Baselwolrd, il déclare :

« Le Salon de l'automobile de Genève possède l'Alpha et la foire horlogère l'Omega. »

 

Lorsqu’un citoyen souligne le bonheur de voir les Conseiller-ère-s fédéraux-ales se balader dans les rues sans gardes du corps, l’élu PS ricane : « Ceci ne cacherait-il pas en réalité chez certains le sourd regret que notre Suisse démocratique soit privée d’altesses royales ? »

 

Débarquant au Kenya, une centaine de gosses l’accueillent en chantant : « Bienvenue Président Moritz, nous sommes heureux de te voir. » Sa réaction malicieuse est instantanée : « Les enfants suisses devraient aussi apprendre cette chanson. »

 

Atypique, des interrogations philosophiques totalement décalées jonchent ses interventions oratoires : « Je me suis toujours demandé d’où venait ce nom, Val-de-Travers ? Y a-t-il un rapport avec la célèbre et… légale absinthe ? Il faudrait alors peut-être comprendre : « Vas de travers »  ou  « Avale de travers » ? Et pourquoi appelle-t-on aussi cette « fée verte » : « la bleue » ? Tous les sens sont chamboulés ! Il vaut pourtant mieux éviter les contresens … Surtout sur l’autoroute ! »

 

Cet esprit vivace dans un corps lent est, par essence, un grand rêveur : « Parfois je rêve de vivre dans une société sans « Röstigraben » entre la culture, la politique et l’intelligence, où chacun s’intéresserait à la politique. Je rêve que les créateurs s’intéressent à la Suisse au lieu de la fuir sous prétexte qu’ils s’y sentent trop à l’étroit. Je rêve aussi que les créateurs s’intéressent au monde, qu’ils attirent le monde en Suisse et qu’ils ne fuient pas dans un monde intérieur. Car je rêve d’une Suisse qui ressentirait la mondialisation non pas comme une menace, mais comme une tâche culturelle et politique. Je rêve que cette responsabilité ne soit pas ressentie comme un fardeau, mais qu’elle inspire la joie de vivre. Et, je rêve surtout que la joie et l’humour soient présents dans toutes nos activités. »

 

Il songe à une Suisse énergique, mais verte. Lui, il est bien vert, mais pas toujours énergique.

 

Il rêve aussi d’une Suisse sans extrémisme, ayant combattu souvent les dérives de l’UDC et de son gourou Christoph Blocher. Ces deux Zurichois se fréquentent depuis longtemps. Leur rivalité est ancrée dans leurs gènes, tant ces hommes représentent des opposés. Le poète intellectuel de gauche ne supporte pas l’affairiste populiste et démagogique. Et inversement.

 

Ce « Conseiller fédéral durable », comme il aime à se définir, enrichit son blog de galéjades. Un journaliste allemand compare les Suisses aux Indiens. Moritz n’hésite pas à publier sur son propre site une photo de chaque membre du gouvernement helvétique en Peaux-rouges. Un autre jour, il édite les membres du gouvernement dessinés en cartes à jouer.

 

L’humour décapant perd, aujourd’hui, davantage que le socialisme. Moritz saisira peut-être  l’opportunité de contribuer à la littérature avec son style grinçant et pourquoi pas de rédiger des sketchs pour l’imitateur Yann Lambiel ?

 

 

Christian Brunier, ancien Président du Parti sociaiste genevois

moritz.jpg

 

27/06/2010

Le monde dans tous ses états : 27 juin 2010

PS : Par ici la Sortie

 

Le 22 juin dernier, le Bureau national du Parti socialiste français a retardé sa séance pour permettre aux éléphants du PS de suivre à la téloche le match de foot Afrique du Sud-France, se soldant par une défaite française par 2 à 1 et son éviction de la Coupe du monde. Les socialistes français poursuivent le culte de la défaite …

 

La  philosophie de la censure

 

Le donneur de leçons à la pelle Alain Finkielkraut approuve le renvoi des humoristes Stéphane Guillon et Didier Porte de France Inter. Il argumente. Selon lui, le boss de cette radio, Jean-Luc Hees, n’est pas « Domenech. Il ne se  laisse pas insulter », confondant humour caustique avec grossièreté. La sanction tombe et le philosophe qualifie les deux bouffons de « petits tyrans qui se croient drôles ». Et ceux faisant du populisme sous le couvert de la philosophie, on les appelle comment ?

censure.jpg

Bâillon net !

 

Le Duce en costume deux pièces – Silvio Berlusconi – prépare une nouvelle loi de censure interdisant aux médias de faire état d’informations résultant d’écoutes téléphoniques recueillies lors d’enquêtes judiciaires. Encore un n’aimant  pas entendre sa voix …

 

Anglophobie

Les tabloïds britanniques traitent Barack Obama « d’anglophobe ». Son crime : Avoir osé critiquer les dirigeants de British Petroleum BP, salopant le Golfe du Mexique avec une pollution gigantesque suite à une fuite de pétrole. Vouloir le jugement de ceux gérant mal  les risques pour accroître les profits n’est pas de l’anglophobie, mais bien un acte de salubrité publique.

 

 

15:19 Publié dans Humour | Tags : humour, censure | Lien permanent | Commentaires (0)