12/03/2011

Miscellanées du 12 mars 2011

La citation du jour : « Tunisie, belle et rebelle. » Slogan sur une banderole d’une manif à Tunis

 

La Révolution de Jasmin continue sur le bon chemin en Tunisie. La justice a dissous le Rassemblement constitutionnel démocratique, le parti unique de l’ancien dictateur Ben Ali. La liberté respire !

 

Le Roi autocratique Mohamed VI du Maroc, ayant peur de la rue éprise d’émancipation dans le monde arabe, accorde de nouveaux droits aux parti politiques et annonce une réforme constitutionnelle afin d’élargir les libertés individuelles. Ce n’est qu’un début, continuons le combat !

 

La France est la première à reconnaître officiellement le nouveau Conseil national libyen, né de la révolution populaire pour la liberté et la démocratie. Chapeau bas !

 

En Egypte, des Musulmans et des Chrétiens défilent ensemble sur la Place Tahrir au Caire contre les sectarismes religieux. Beau geste !

 

L’Illinois abolit la peine de mort. Même aux USA, la civilisation progresse. OK, je critique toujours un peu facilement les Ricains. Pourtant, au fond de moi, je les aime bien. On ne peut pas être totalement mauvais, lorsqu’on a créé le jazz.

 

L’artiste danois Frode Steinicke et le cinéaste Luc Wouters ont vu leurs profils Facebook désactivés pour avoir publié l’œuvre de Gustave Courbet « L’Origine du Monde ». Censurer une œuvre artistique réalisée en 1866 est une violation grave de la liberté d’expression de la part d’un réseau communautaire soutenant habituellement les combats pour les libertés.

 

 

courbet-origine-du-monde_1288439490.jpg

18:50 Publié dans Liberté | Tags : liberté | Lien permanent | Commentaires (0)

24/02/2011

Miscellanées du 24 février 2011

Liberté pour Mao Hengfeng

Le 21 février 2011, la dictature chinoise a libéré la défenseuse des droits humains Mao Hengfeng. Cette militante avait été emprisonnée injustement pour avoir pris simplement la défense du Prix Nobel de la Paix Liu Xiabo, lui aussi détenu abusivement. Après 3 jours de liberté, elle a été à nouveau arrêtée, action de torture psychologique. Cette nouvelle privation de liberté est inacceptable. Quand va-t-on privilégier les droits humains avant les intérêts économiques ? Au nom des libertés, nous devons exiger la libération immédiate et sans conditions de Mao Hengfeng.

chine.jpg

Soutien aux révolutions arabes

La Libye, après la Tunisie, se libère de la dictature et goûte à la liberté. Il est temps pour les démocraties de se mobiliser afin de soutenir concrètement les révolutions arabes et favoriser le triomphe de la liberté.

libye.jpg

Ecrire des conneries plutôt qu’en faire

Nous regardons « Nous nous sommes tant aimés », un documentaire de Jérôme Revon sur les rois de la jactance du cinoche : Audiard, Blier, Gabin et Ventura. Ces grandes gueules ont inventé un ton de liberté et d’excès, comme disait Bernard Blier en évoquant les dialogues d’Audiard. Ils utilisaient la langue de la rue, la seule langue en constante évolution. Leur verve se dressait comme un rempart contre la connerie. Comme disait Audiard : « J’écris des conneries plutôt qu’en faire. » Leurs répliques étaient cinglantes. Les textes étaient la plus belle couleur de leurs films. Et j’entends encore, Jean Gabin, dans « Le Pacha », déclamer : « Je pense que le jour où on mettra les cons sur orbite, t’as pas fini de tourner. »

19/02/2011

Le Coran rejette le mensonge

Sur son blog, le fondamentaliste islamique Hani Ramadan, sous le titre « L’Islam, au-delà des caricatures », fait une allusion scabreuse au révisionnisme – négation du génocide juif par les nazis – en écrivant : « (…) les uns proclament haut et fort la nécessité de respecter le principe de la liberté d’expression – et l’on notera que ce principe n’est pas absolu puisque les négationnistes tombent sous le coup de la loi et que cela n’offusque en aucune façon ceux-là mêmes qui prétendent que l’on devrait pouvoir tout dire (…) »

Source :

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2008/04/29/l-islam...

 

Non, Monsieur Ramadan, la liberté n’autorise pas à dire tout et n’importe quoi. La négation raciste de l’évidence historique ne peut pas être justifiée au nom de la liberté d’expression. Défendre la liberté d’expression, c’est aussi la protéger contre la haine propagée à coup de mensonges.

 

Votre utilisation du révisionnisme pour mettre en cause les défenseurs de la liberté est une manipulation malfaisante, mais est, de plus, une trahison à l’Islam que vous voulez défendre.

 

La religion musulmane interdit le mensonge. Dans le Verset 29 de la Sourate 40, le Coran affirme : « Dieu ne dirige pas les transgresseurs et les menteurs. » Dans un Hadith, Mahomet précise : « Soyez honnêtes parce que l’honnêteté conduit à la bonté et la bonté conduit au Paradis. Méfiez-vous de la fausseté parce qu’elle conduit à l’immoralité et l’immoralité conduit à l’enfer. »

 

Au lieu de « jouer » avec le révisionnisme, vous devriez plutôt condamner fermement l’antisémitisme et rappelez au peuple juif les similitudes de son histoire avec le vécu actuel du peuple palestinien. Votre combat en faveur de l’autodétermination du peuple palestinien gagnerait en authenticité et en efficacité. Votre position serait conforme à la Déclaration islamique universelle des droits de l’homme, très claire sur l’acceptation des autres croyances et sur la condamnation de toute forme de ségrégation  : « Toute idéologie, toute législation ou toute situation qui justifierait la ségrégation entre les individus en la fondant sur le sexe, la race, la couleur, la langue ou la religion, est directement contraire à ce principe islamique général. »

 

Je vous rappelle, en outre, en guise d’exemples, que plusieurs Musulmanes et Musulmans firent preuve d’un courage exceptionnel pour défendre des Juifs face à aux horreurs nazies. L’Albanie musulmane fut la seule nation d’Europe à décompter davantage de Juifs aux termes de la Seconde Guerre mondiale qu’avant son déclenchement. Cette terre musulmane fut l’un des refuges les plus fiables du peuple juif durant cette période de génocide.

 

Rappelez-vous aussi du rôle du diplomate musulman turc Selahattin Ülkümen qui sauva une cinquantaine de Juifs des camps de la mort. Pour se venger, les nazis exécutèrent son épouse Mihrinissa ; Ou l’action du Bosniaque musulman Dervis Korkut qui cacha une jeune Juive et préserva le Haggadah de Sarajevo, l’un des manuscrits hébreux les plus sacrés ; Et sans oublier, le jeune Musulman albanais, Refik Vesili qui, à l’âge de 16 ans, hébergea clandestinement huit Juifs dans la maison de montagne de sa famille. La Mosquée de Paris remit des certificats d’identité musulmane à des Juifs pour les sortir des griffes des SS.

 

Je souhaiterais encore évoquer le Projet Aladin, réunissant principalement des personnalités musulmanes luttant contre l’antisémitisme et l’islamophobie. Leur mobilisation est synthétisée dans cette belle phrase : « Nous croyons en la preuve de respect et de sympathie par les Musulmans pour les victimes de l'Holocauste ne peut que contribuer à la restauration de la confiance mutuelle qui est condition essentielle pour une paix durable. »

 

Emmenés par le Mufti de Bosnie Mustafa Ceric et l’ancien Président musulman de la Mauritanie Ely Ould Mohamed Vall, les militantes et militants du Projet Aladin ont été se recueillir dans le camp de concentration d’Auschwitz. N’oublions jamais !

mufti bosnie.jpg
Le Mufti de Bosnie Mustafa Ceric se recueillant, à Auschwitz, en mémoire des victimes de ce camp de la mort  (Photo : Le Figaro)

16:44 Publié dans Liberté | Tags : liberté | Lien permanent | Commentaires (0)

16/12/2010

Comité International de Soutien à Bernard Rappaz

URGENCE!

INVITATION

112ème jour de grève de la faim pour le chanvrier suisse !

 

Conférence de presse à Genève, du Comité international de soutien à Bernard Rappaz, vendredi 17 décembre à 14h au Club Suisse de la Presse, 106, rue de Ferney à Genève.

 

« Veut-on rétablir la peine de mort au cœur de l'Europe ? »

  

À l’annonce du refus de grâce pour Bernard Rappaz par le Grand conseil Valaisan le 18 novembre, Michel Sitbon (éditeur français) a décidé d’entamer un jeûne solidaire afin de « réveiller les consciences face au sort réservé par les autorités suisses à Bernard Rappaz ». Au 29ème jour de son jeûne, il sera à Genève pour y présenter les initiatives en cours du Comité international de soutien à Bernard Rappaz, et lire des témoignages de solidarité venus du monde entier.

 

Parmi les actions engagées par le Comité international de soutien à Bernard Rappaz, l’appel lancé par le vice-président du Comité consultatif des Droits de l’Homme des Nations Unies, Jean Ziegler, et les députés européens français Daniel Cohn Bendit et José Bové rejoints par Mgr Gaillot, et l’ambassadeur de France, Stéphane Hessel.

 

La pétition demandant la libération immédiate de Bernard Rappaz, a reçu de nombreux soutiens, en France comme en Amérique latine, aux États-Unis, et partout en Europe, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas ou d'ailleurs.

 

Pour signer la pétition « Sauvez Rappaz !» : http://supportrappaz.org

 

Vendredi 17 décembre à 14h, le Comité international de soutien à Bernard Rappaz invite à une conférence de presse à Genève, au Club Suisse de la Presse, 106, rue de Ferney.

 

Sont prévues les interventions de : Jean Ziegler, Jean Charles Rielle, Manuela Crettaz, Christian Brunier, et Michel Sitbon.

 

Chacun des intervenants présentera son point de vue sur la situation de Bernard Rappaz au 113ème jour de grève de la faim.

 

Contact Presse : Farid Ghehioueche 0614815679

 

rappaz chapatte.jpg

12/11/2010

Sauvons le nouveau Farinet

Le Valais célèbre Farinet. Malgré la dévotion à cet insoumis, on incarcère son héritier : Bernard Rappaz. Son crime : avoir planté du cannabis, vieille plante servant à la fumette, mais aussi à produire tissus, confiture, tisane ou baumes médicinaux.

 

Bien sûr, son excès de consommation est dangereux, comme le tabac ou l’alcool. Pourtant, est-ce normal de condamner ce provocateur à près de 6 ans de prison ?

 

En Suisse, on a trop de complaisance par rapport aux maris violents et aux voyous du volant. Par contre, la justice valaisanne montre les dents face à l’indocilité. Au Royaume de la démocratie chrétienne rigide, la marginalité est condamnable et dérange l’establishment traditionaliste.

 

Pour non respect de la loi, Rappaz est condamné. On rajoute une couche parce qu’il n’entre pas dans le moule du prêt-à-penser. Au regard de ses infractions, sa condamnation est disproportionnée et injustifiable du point de vue des droits humains.

 

Dans ce règne de l’arbitraire, les défenseur-euse-s des libertés doivent se mobiliser pour obtenir sa grâce ou la réduction de sa peine afin de la rendre proportionnelle aux infractions commises.

14/08/2010

Tu travailles le soir !

Si votre patron vous ordonnait désormais de bosser le soir, vous empêchant de vivre pleinement vos loisirs, de passer des moments en famille ou entre amis, de mener une vie sociale active, comment réagiriez-vous ?

 

Les gens n’aiment pas les contraintes horaires dans leur boulot. Nous réclamons toutes et tous davantage de liberté, de souplesse horaire pour concilier au mieux vie privée et carrière professionnelle.

 

Par solidarité, pour ne pas infliger une contrainte que nous accepterions mal, nous devons rejeter la loi genevoise sur l’extension des heures d’ouverture des commerces.

 

Un commerce à Genève a déjà la possibilité d’ouvrir 67 heures 30 par semaine, sans compter les dérogations possibles. Les consommatrices et consommateurs ont donc de larges plages pour effectuer leurs achats sans difficulté, excès d’égoïsme exceptés.

 

Certains politiques veulent à tout prix déréglementer les heures d’ouverture des magasins. Ouverture plus tard en soirée, travail facilité le dimanche et les autres jours fériés. Au placard, les idées défendant la famille ! A la poubelle, les belles promesses prônant le bien-être ! La société de surconsommation absurde et contraire à un développement durable, s’érige en dogme. On formate la population à consommer. L’ennui s’empare de certain-e-s dès que les commerces ferment boutique. L’achat devient raison de vivre.

 

Ce vote est un choix de société : la surconsommation ou une société équilibrée et responsable ?

 

L’argument économique me direz-vous ? Quel type de commerces a les moyens de payer facilement des heures en plus pour attirer l’acheteur ? Non, pas les petits commerces ! Juste les gros, les hyper et supermarchés. Leur essor tue les petits commerces et anéantit la vie des quartiers. Les boucheries du coin ferment. Les épiceries disparaissent. Les bureaux de poste se regroupent. On concentre tout dans des méga-centres et oblige les gens à se déplacer, formant d’abondants embouteillages. Là encore, cette consultation démocratique nous place face à un choix de développement.

 

Je me suis toujours engagé pour une société équilibrée, plus humaine, conviviale et vivante. Un NON à cette loi est pour moi une évidence.

 

Christian Brunier, ancien député socialiste

horaire.jpg

 

 

12/08/2010

Les USA étouffent Cuba

Malgré leur agression conte le Viêt-Nam, leurs dérapages en Irak, leur justice sociale intérieure catastrophique, leur maintien de la peine de mort dans plusieurs Etats, leur soutien à de nombreux régimes totalitaires, leur camp de concentration de Guatanamo, les USA s’arrogent le droit de définir le bien et le mal dans le monde depuis des années.

 

Au nom de ce jugement arbitraire, les Etats-Unis étouffent Cuba par un blocus inhumain depuis le 7 février 1962, suite à l’étatisation, par le gouvernement castriste, d’entreprises US pillant les richesses cubaines à leur profit. Cet embargo sanctionne le peuple de cette belle île et empêche la démocratisation de ce pays.

 

Aucun avion, aucun bateau n’a le droit de venir aux USA s’il touche les côtes cubaines. Aucun contact, aucune relation commerciale ne sont possibles entre Cuba et les USA pourtant éloignés  d’environ 200 km.

 

Par cet enfermement, condamné à de multiples reprises par l’Assemblée générale des Nations unies et l’Union européenne, Washington a construit une sorte de Mur de Berlin virtuel, mais combien infranchissable. Comment l’humanité peut-elle se taire face à ce scandale alors qu’elle s’est tant réjouie, avec raison, de la chute du Mur entre l’Allemagne de l’Ouest et sa sœur de l’Est.

 

Il suffit de se rendre à Cuba pour constater la mobilisation du peuple et du gouvernement cubains pour vivre mieux. Malgré cet « emprisonnement » par les Américains, malgré cet appauvrissement forcé, Cuba a, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, un taux de mortalité infantile comparable aux Etats-Unis. Son système éducatif est le plus performant des pays défavorisés.

 

Cette odieuse et durable barrière empêche l’ouverture et la démocratisation du pays. Il est évident que si le multipartisme voyait le jour, les USA et la CIA en profiteraient pour investir des sommes gigantesques dans les partis d’opposition pour faire tomber le régime socialiste de la Havane.

 

Toute personne défendant les droits élémentaires de la personne, toute personne prônant la liberté avec un grand « L » doit s’élever pour condamner ce blocus et rendre possible l’ouverture de Cuba sur le reste de la planète.  

embargo.jpg

 

 

20:29 Publié dans Liberté | Tags : cuba, liberté, politique | Lien permanent | Commentaires (5)

07/08/2010

Lettre ouverte à Monsieur Hanspeter Thür, Préposé fédéral à la protection des données de la Confédération helvétique

Objet : Demande de consultation des documents établis pour assurer la protection de l’Etat par le Service analyse et prévention (SAP) ou par le Service de renseignement de la Confédération (SRC)

 

Monsieur le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence,

 

Par la présente et conformément à l’art. 18 de la Loi fédérale instituant des mesures visant au maintien de la sécurité intérieure (LMSI), je vous demande de m’indiquer si des données me concernant sont traitées dans le système d’information relatif à la protection de l’Etat ISIS, cas échéant quelles données sont traitées dans ce système.

 

Ayant toujours eu des activités militante, associative, syndicale et politique totalement légales, mais sachant que l’Administration a parfois confondu, de manière antidémocratique, engagement à gauche avec danger pour l’Etat, je ne serais pas étonné d’avoir été fiché abusivement.

 

La liberté est l’élément sacré de la démocratie. Le fichage scandaleux de citoyennes et citoyens s’engageant pour le bien-être commun est une violation grave des droits humains.

 

En vous remerciant d’avance de votre obligeance, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préposé fédéral à la protection des données, mes salutations distinguées.

 

 

Christian Brunier

Ancien Président du Parti socialiste genevois et député

 

 

Copie :

 

Service de renseignement de la Confédération (SRC), Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DPPS), Palais fédéral est, 3003 Berne

 

Monsieur Claude Janiak, Président de la Délégation des Commissions de gestion  (DélCdG), Palais fédéral, 3003 Berne

 

 

fichage.jpg

 

12:42 Publié dans Liberté | Tags : liberté, démocratie | Lien permanent | Commentaires (0)

18/07/2010

Défendons les libertés, boycottons Vérone !

Nous voulions nous rendre à Vérone, ville des amoureux, de Roméo et Juliette, pour vivre un opéra dans les arènes de cette belle cité italienne.

 

Malheureusement, le Maire de la ville, Flavio Tosi, de la Ligne du Nord, issu de l’organisation d’extrême-droite Movimento Giovani Padani, transforme sa municipalité en laboratoire pilote du néo-fascisme ou plutôt de l’archéo-fascisme, ce genre d’idéologie n’ayant rien de nouveau.

 

Prônant des idées de haine, les mouvements de l’extrême-droite européenne se retrouvent régulièrement dans cette ville.

 

En tant que défenseurs de la liberté, résistant à tout jamais contre les idées extrémistes, nous refusons de soutenir ces  tristes individus et renonçons à nous rendre dans ce terreau de haine.

 

Vérone symbolisait l’Art d’aimer. Résistons pour qu’elle ne devienne pas la capitale de l’Art d’haïr.

tosi.jpg

 

15/07/2010

Soutien à Stéphane Guillon et Didier Porte !

 

Je signe l’appel « Pour une Radio Publique indépendante » :

 

Nous, auditeurs-trices et salarié-e-s de Radio France (France INTER, France INFO, France BLEU et ses 42 locales, France CULTURE, France MUSIQUE, LE MOUV’, FIP) refusons la main mise du pouvoir en place sur les antennes de la radio publique.

 

Les suppressions injustifiées d’émissions, les licenciements sans ménagement de producteurs-trices et de chroniqueurs-euses dont ceux de Didier Porte et Stéphane Guillon sont les plus symboliques, mettent en évidence la mission confiée par Nicolas Sarkozy à la direction de Radio France : transformer les antennes de la Radio Publique en machine de guerre électorale à son profit.

 

Les antennes de la radio de service public sont celles de tous les citoyen-nes et non pas la propriété d’un clan.

 

Nous exigeons :

- Le respect et la garantie de la liberté d’expression, de l’indépendance des programmes et de l’information sur les radios de service public.
- Le respect du travail des rédactions de Radio France.
- Le droit à l’impertinence, à la différence.
- Des propositions professionnelles réelles et sérieuses pour les producteurs-trices écarté-e-s des antennes de Radio France.

 

Et demandons le retour sur l’antenne des chroniques de Didier Porte et Stéphane Guillon dans la matinale de France Inter et dans l’émission le Fou du roi. Nous, auditeurs-trices et salarié-es sommes attaché-e-s aux valeurs qui ont bâti la radio de service public.

 

Arrêtez de casser nos antennes !

 

www.pouruneradiopubliqueindependante.net

 

guillon.jpg

22:25 Publié dans Liberté | Tags : humour, liberté | Lien permanent | Commentaires (1)