Economie

  • Rendre contagieux éco21 …

    Le programme éco21, le programme d’économies d’énergies de SIG, que certains remettaient encore en cause il y a à peine 5 ans, a démontré son énorme utilité pour Genève et SIG. Il est assurément l’un des critères différenciateurs par rapport à notre concurrence, de plus en plus offensive. Alors que certains cassent les prix, très momentanément, SIG diminue les quantités consommées durablement. Bon pour la planète ! Bon pour le porte-monnaie !

    Lire la suite

  • De la Smart City à la Smile City

    Les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle vont bouleverser nos vies. Les évolutions qu’ont vécues nos grands-parents - qui sont nés alors que les premières voitures apparaissaient pour remplacer les chevaux, puis ont vu, les yeux écarquillés, les humains marcher sur la lune - n’ont rien à voir avec ce que vont vivre nos petits-enfants. Les innovations vont être inimaginables et se produire à une vitesse toujours plus grandissante.

    Lire la suite

  • Bilan de la première campagne de financement participatif de SIG

    SIG présente le résultat d’ « Impact », la plateforme de financement participatif lancée le 20 février dernier. Cette dernière invitait chacun(e) à soutenir des projets genevois d’efficience énergétique moyennant une contrepartie en bien ou en service. Après six semaines de collecte de fonds, deux projets sur trois ont abouti, ce dont SIG se réjouit. Un bilan de cette opération va maintenant être réalisé.

    Lire la suite

  • « Impact » : la nouvelle plateforme de financement participatif de SIG

     SIG lance « Impact », une nouvelle plateforme de financement participatif. Avec « Impact », chacun(e) peut soutenir des projets genevois d’efficience énergétique ou de nouvelles énergies renouvelables. En échange, des contreparties attractives sont proposées. Cette plateforme s’inscrit dans l’engagement de SIG en faveur de la Transition énergétique et permet à toutes et à tous d’y contribuer.

    Lire la suite

  • Halte à la dictature de l’urgence !

    L’urgence est à la mode, mais elle pourrit l’existence. En entreprise, tout est urgent, noyant les véritables urgences et créant des stress destructeurs. Ces pseudos urgences sont confondues, à tort, avec de l’efficience. Dans beaucoup de sociétés, l’urgence donne de l’importance, l’excès de stress une illusion de dynamisme. Il faut réfléchir, concevoir, décider et agir, vite, de plus en plus vite. Foutaise ! Quand tout devient urgent, il n’y a tout simplement plus d’urgences possibles. Choisir les vraies urgences (éléments rarissimes, heureusement, de la vie) est une preuve de maturité et de maîtrise. La stabilité, en résumé, avec une belle pincée de bon sens. Confondre efficacité avec empressement est un fourvoiement. Un de mes profs de math disait : « Pour aller vite, il faut savoir parfois aller lentement. » Il avait totalement raison. Fixer des délais réalistes, tenables, prioriser, offre la possibilité de sélectionner l’essentiel, de planifier et d’agir sans pression nuisible. La soi-disant urgence cache fréquemment, en réalité, de la non-maîtrise ou de la panique. Il faut reconnaître que la fausse urgence est perverse. Elle est destructrice sur le long terme, mais assez excitante sur le moment. La crise stimule ; la garce ! Raison de plus de bien l’identifier et de la rejeter. Vivre sans fausse urgence, c’est trouver une belle sérénité, seule capable de nous donner l’énergie de bien gérer les véritables urgences. Christian Brunier, Directeur général de SIG