Genève

  • Le chansonnier Jo Johnny fêterait son premier siècle

    Le chansonnier, comédien, humoriste, chanteur, animateur, artiste de music-hall genevois, Jo Johnny, de son vrai nom John Giraud, aurait 100 ans aujourd’hui. Formé à la musique et à la rythmique par Emile Jaques-Dalcroze lui-même et à la comédie au Conservatoire de Genève, il débute sa carrière dans le théâtre de boulevard. Il aligne des dizaines de pièces de Courteline, Feydeau ou Achard.

    Lire la suite

  • Une Traversée du Lac solaire ` ?

    Je reste opposé à la Traversée de la Rade de Genève pour deux raisons prospectives principales : Nous trouverons très difficilement le financement d’un ouvrage très onéreux et dans le cas contraire, cette traversée est-elle prioritaire par rapport à d’autres financements publics ? ; La mobilité va tellement évoluer dans les deux décennies à venir (voiture sans chauffeur, passage accru de la voiture individuelle à l’automobile mutualisée, Swissmétro, …) que les réponses actuelles aux problèmes de déplacement seront vite dépassées. Néanmoins, si une majorité de la population la souhaite, nous devrions faire preuve d’innovation et trouver la convergence entre l’économie et l’écologie, et ainsi casser le débat stérile entre les pros et anti-bagnoles. Avec mon ami Gilles Garazi, Directeur de la Transition énergétique de SIG, nous cherchons, depuis quelques semaines, à créer une passerelle solaire à Genève. Il s’agit d’une sorte de long serpent en panneaux solaires, couvrant une route, et offrant un design hors du commun. Un tel procédé enjambant le Lac, créerait de l’énergie solaire et offrirait à Genève une nouvelle curiosité internationale. Retrouvons le goût des grandes idées et de l’utopie pour changer notre société. Serpent solaire.jpg

  • Géothermie à Genève

    Après deux ans de prospection du sous-sol genevois dans le cadre du programme GEothermie 2020, SIG et l’Etat de Genève dévoilent leurs premiers résultats. Cinq zones du canton réunissent les conditions géologiques propices à la géothermie de moyenne profondeur de même que certaines nappes d’eau souterraines peu profondes. Le programme GEothermie 2020, piloté par l’Etat de Genève et mis en oeuvre par SIG, démarre cette année la phase de prospection détaillée.

    Lire la suite

  • Journée d’information grand public GEothermie 2020. Mon discours :

    Messieurs les Conseillers d’Etat,

    Mesdames, Messieurs, Cher-ère-s ami-e-s,

     

    SIG a démarré au début de la semaine de nouveaux tests de prospection du sous-sol genevois dans le cadre du programme du GEothermie2020. Ce programme, piloté par l’Etat et mis en œuvre par SIG, vise à cartographier le sous-sol genevois avec précision et à définir les endroits les plus propices à la géothermie. Nous réalisons une véritable échographie des entrailles de la terre.

     

    Nous avons commencé la prospection au début de la semaine à Collex-Bossy, Versoix et à Terre Sainte. Ces tests se dérouleront dans 25 communes genevoises et 8 communes vaudoises limitrophes. Les sondages s’achèveront à la fin du mois de novembre à Meyrin.

     

    Nous avons informé les communes concernées au cours de l’été. La plupart d’entre elles ont accueilli notre demande d’effectuer des tests sur leur territoire avec enthousiasme.

     

    En effet, cela pourrait déboucher sur des partenariats entre les communes ou la Ville de Genève et SIG. Elles pourraient utiliser cette source d’énergie locale, propre, renouvelable et disponible 24h sur 24 pour des quartiers existants ou pour de nouveaux projets immobiliers ou urbanistiques, comme par ex, le projet La Praille-Acacias-Vernets (PAV). La géothermie pourrait également être utilisée pour chauffer les serres agricoles des maraîchers.

     

    SIG a opté pour une approche prudente : d’abord réaliser de la géothermie de moyenne profondeur (-1000m) ce qui permettra de produire du chauffage et ensuite, si les résultats sont concluants, se lancer dans la géothermie de grande profondeur pour produire de l’électricité.

     

    Des premiers sondages ont été effectués en août 2014 entre Chancy et Bernex sur un tronçon de 8 km. Les résultats sont encourageants : il pourrait y avoir de l’eau chaude en quantité suffisante pour développer la géothermie dès 500 mètres de profondeur, soit moins profond que présumé. Par conséquent, et c’est une excellente nouvelle, l’eau chaude renfermée dans le sous-sol du bassin genevois sera plus facilement accessible que prévue.

    Même si les premiers résultats sont prometteurs, nous ne comptons pas précipiter le développement de la géothermie à Genève. Les forages exploratoires n’auront lieu que lorsque la cartographie des sites sera terminée, c’est-à-dire dès 2018. Quant à la phase d’exploitation, elle débutera ultérieurement en fonction des résultats.

     

    SIG a déjà engagé 20 millions dans cette phase de prospection. Cet engagement est une preuve de notre détermination à promouvoir les énergies renouvelables et à développer des énergies propres au niveau local, meilleures pour la planète et notre porte-monnaie.

  • Genevoiseries du jour ...

    Durant 12 jours, les comédiens Philippe Cohen et Julien Opoix ont diverti Genève avec leur spectacle d’impro de talent : « Tout ce que vous avez voulu savoir sur l’impro sans jamais oser le demander ». Pas une trace de ce bon spectacle dans les médias. La nouvelle diva mondiale du jazz, Melody Gardot, donne un concert d’exception au Théâtre du Léman de Genève. Quasiment aucune trace dans les médias. Pendant ce temps, l’annonce du chien de Silvester Stallone tué par un coyote occupait nos journalistes. Leurs priorités ne sont pas les miennes.

     

    Les viticulteurs genevois ont choisi comme Président, l’ancien Conseiller d’Etat genevois, Conseiller aux Etats, Robert Cramer. L’ami Bob promet de mieux promouvoir les crus genevois à Berne. Enfin un politicien qui sait de quoi il parle !

     

    Le Conseil municipal de Vernier a décidé à la quasi-unanimité de modifier son propre règlement. Le Conseiller municipal verniolan et Député du MCG Thierry Cerutti s’énerve contre une décision qu’il qualifie d’ « antidémocratique ». Le vote d’une grande majorité émanant d’une élection par le peuple est, selon cet élu du MCG, « antidémocratique ». Nous n’avons vraiment pas les mêmes valeurs.

     

    Le député genevois UDC Eric Bertinat écrit sur son blog : « Cocus ! Qui ? Tous les députés PLR qui ont retourné leur veste en acceptant le budget 2013 après accord avec leurs copains socialistes (…) » Cocu dans le dico : victime d’infidélité conjugale. Le PLR est donc victime d’infidélité conjugale. De la part de qui ? Avec qui ? Le Grand Conseil, une grande coucherie ?

     

    L’ami Christian Lüscher crie comme une jeune pucelle contre la délinquance lorsque quelques Roms roulent des grands naïfs en jouant au bonneteau sur les quais lémaniques. Cette arnaque est dérangeante et condamnable, pas trop dangereuse tout de même. L’élu PLR adopte la même sévère posture contre les squatters, les manifestants ou les jeunes alternatifs parcourant le canton en patins à roulettes. Le grand effarouché, prêt à fliquer le pays en voyant un pauvre tendre la main dans la rue, devient un grand tolérant face à la criminalité financière. Il se dit d’accord de lever le secret bancaire uniquement en « cas de fraude ou d’évasion fiscale répétée et portant sur des montants élevés. » Seules les récidives couplées à une grande ampleur de violation méritent une sanction, selon Cricri ? Drôle de conception de la justice pour un brillant juriste.

     

    A l’abordage … Didier Bonny, après avoir quitté le PDC, passe au Parti pirate, alors que nous l’attendions plutôt chez les Verts ou au PS. Comme disait Sénèque : « Lorsqu’on ne sait pas vers quel port on navigue, aucun vent n’est le bon. » Même quand on est pirate ?