02/01/2016

Réinventer les banlieues et défendre les droits des Palestiniens sont des remèdes contre la folie extrémiste

Pour répondre au terrorisme islamique, l’état d’urgence et les bombardements des bases des sanguinaires sont souvent préconisés. Ces actions peuvent s’avérer momentanément et circonstanciellement totalement justifiées. A ce régime d’exception, on évoque, en sus, le remède crucial de l’éducation ou la formation des imams. Ces pistes semblent également indispensables. Par contre, deux remèdes ne sont pas assez cités : la réinvention des banlieues et la résolution du problème palestinien.

 

Les cités des banlieues de la plupart des grandes métropoles occidentales sont devenues des ghettos de pauvreté, de chômage, de frustration et d’ennuis. On y regroupe les plus défavorisés, dont plusieurs émanent de l’immigration de pays à forte composante musulmane. Le désespoir social et la délinquance forment le quotidien de ces populations sans espoir. Les institutions dans ces lieux sont en déliquescence, l’Etat laissant la place aux mafias et aux gangs. Le non-droit s’y installe. La violence y règne en maître. Les démocraties doivent lancer un plan Marshall pour réinventer ces quartiers où il ne fait pas bon vivre. Nous devrions d’ailleurs obliger les inventeurs de ces Cités à y vivre, pour qu’ils constatent les erreurs d’urbanisation et de gestion sociale qu’ils ont réalisées. Tout est à revoir : aménagement plus humain ; environnement équilibré ; éducation renforcée ; culture et loisirs déployés ; emplois créés ; cohésion sociale promue ; …

 

Secundo, régler la situation palestinienne. L’humiliation vécue, depuis des générations, par le peuple palestinien est devenue un symbole de ralliement utilisé par les milieux extrémistes islamiques pour recruter nos enfants. Ce peuple a le droit à sa nation. Comme les Kurdes ou les Sahraouis, les Palestiniens doivent accéder à l’autodétermination et à la création de leur Etat. Une terre, deux peuples ! Je suis convaincu que la population israélienne peut et doit coexister aux côtés des citoyennes et citoyens palestiniens, tant leur culture et leur origine sont communes. Les grandes nations de ce monde ont les clés pour résoudre cette difficile équation et inciter, voire contraindre, ces deux magnifiques peuples au dialogue et à la paix.

 

Lutter contre la violence aveugle passe par de telles prises de conscience, car les bombardements de Daesh et des Talibans ne suffiront pas.

 

Christian Brunier

 

israël palestine.jpg

03/12/2015

SIG, première entreprise de Suisse dans la transition énergétique

Un classement de l’Office fédéral de l’énergie place SIG en tête des fournisseurs d’électricité dans la transition énergétique. L’OFEN a comparé les prestations dans deux domaines: les programmes d’économie d’énergie et l’électricité d’origine renouvelable. Deux secteurs dans lesquels les Services Industriels de Genève s’affichent en pionniers.

Lire la suite

27/11/2015

SIG reçoit le Prix de l’Excellence publique 2015

Les Services Industriels de Genève ont reçu le 1er Prix suisse de l’Excellence publique par la Société suisse des sciences administratives (SSSA), dans la catégorie « Innovations dans la gestion des ressources humaines ». Leur projet EquiLibre repense totalement l’environnement de travail des collaborateurs de SIG.

Lire la suite

31/10/2015

Journée d’information grand public GEothermie 2020. Mon discours :

Messieurs les Conseillers d’Etat,

Mesdames, Messieurs, Cher-ère-s ami-e-s,

 

SIG a démarré au début de la semaine de nouveaux tests de prospection du sous-sol genevois dans le cadre du programme du GEothermie2020. Ce programme, piloté par l’Etat et mis en œuvre par SIG, vise à cartographier le sous-sol genevois avec précision et à définir les endroits les plus propices à la géothermie. Nous réalisons une véritable échographie des entrailles de la terre.

 

Nous avons commencé la prospection au début de la semaine à Collex-Bossy, Versoix et à Terre Sainte. Ces tests se dérouleront dans 25 communes genevoises et 8 communes vaudoises limitrophes. Les sondages s’achèveront à la fin du mois de novembre à Meyrin.

 

Nous avons informé les communes concernées au cours de l’été. La plupart d’entre elles ont accueilli notre demande d’effectuer des tests sur leur territoire avec enthousiasme.

 

En effet, cela pourrait déboucher sur des partenariats entre les communes ou la Ville de Genève et SIG. Elles pourraient utiliser cette source d’énergie locale, propre, renouvelable et disponible 24h sur 24 pour des quartiers existants ou pour de nouveaux projets immobiliers ou urbanistiques, comme par ex, le projet La Praille-Acacias-Vernets (PAV). La géothermie pourrait également être utilisée pour chauffer les serres agricoles des maraîchers.

 

SIG a opté pour une approche prudente : d’abord réaliser de la géothermie de moyenne profondeur (-1000m) ce qui permettra de produire du chauffage et ensuite, si les résultats sont concluants, se lancer dans la géothermie de grande profondeur pour produire de l’électricité.

 

Des premiers sondages ont été effectués en août 2014 entre Chancy et Bernex sur un tronçon de 8 km. Les résultats sont encourageants : il pourrait y avoir de l’eau chaude en quantité suffisante pour développer la géothermie dès 500 mètres de profondeur, soit moins profond que présumé. Par conséquent, et c’est une excellente nouvelle, l’eau chaude renfermée dans le sous-sol du bassin genevois sera plus facilement accessible que prévue.

Même si les premiers résultats sont prometteurs, nous ne comptons pas précipiter le développement de la géothermie à Genève. Les forages exploratoires n’auront lieu que lorsque la cartographie des sites sera terminée, c’est-à-dire dès 2018. Quant à la phase d’exploitation, elle débutera ultérieurement en fonction des résultats.

 

SIG a déjà engagé 20 millions dans cette phase de prospection. Cet engagement est une preuve de notre détermination à promouvoir les énergies renouvelables et à développer des énergies propres au niveau local, meilleures pour la planète et notre porte-monnaie.

29/10/2015

GEothermie 2020 : La campagne de prospection s'étend à l'ensemble du bassin genevois …

Dans le cadre du programme GEothermie 2020 lancé en juin 2014, l’Etat de Genève et SIG démarrent aujourd’hui une vaste campagne de prospection sur l'ensemble du territoire cantonal genevois, ainsi que dans certaines communes vaudoises de Terre Sainte. Ce travail de terrain a pour but d'améliorer la connaissance de notre sous-sol afin de sélectionner les endroits les plus propices à la géothermie. Il fait suite aux premiers sondages effectués en 2014 entre Chancy et Bernex. L'Etat de Vaud soutient cette campagne qui pourrait déboucher, à terme, sur la mise en œuvre  de projets concrets favorisant le développement de ressources énergétiques renouvelables et locales.

Lire la suite

08/10/2015

Une association pour promouvoir le Contrat de Performance Energétique …

L’association Swissesco a pour but la promotion du modèle d’affaires fondé sur le Contrat de performance énergétique. Ce modèle améliore l’efficacité énergétique et contribue à l’atteinte des objectifs de la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération helvétique. Le paiement des prestations s’effectue sur la base des économies d’énergie effectivement réalisées.

Lire la suite

19:00 Publié dans Ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

22/09/2015

L’électricité Vitale Vert est produite 100% localement

SIG franchit une nouvelle étape dans son offre en énergie renouvelable. Elle propose désormais à ses clients de l’électricité produite 100% localement et 100% écologique. Ceci grâce à 600 installations solaires et à trois barrages, tous certifiés naturemade star. Cette électricité, commercialisée sous l’appellation Electricité Vitale Vert, rencontre un succès croissant auprès des Genevois.

Lire la suite

16:28 Publié dans Energie | Lien permanent | Commentaires (0)

19/08/2015

SIG prospecte le sous-sol à Commugny, Coppet et Founex

Les Services Industriels de Genève (SIG) débutent aujourd’hui la prospection du sous-sol de trois communes de Terre Sainte. Cette campagne de deux jours a pour objectif de déterminer si les conditions géologiques permettent de développer de la géothermie de moyenne profondeur. Elle s’intègre dans le programme GEothermie 2020 qui vise à prospecter le sous-sol du bassin genevois.

 

Lire la suite

12/08/2015

La félicitation, pour valoriser ses collaboratrices et collaborateurs

« Soyons reconnaissants aux personnes

qui nous donnent du bonheur ;

elles sont les charmants jardiniers

par qui nos âmes sont fleuries. »

Marcel Proust

 

Lorsque l’on évoque les outils de management capables de remercier et de motiver le personnel, très vite, souvent trop vite, on évoque la rémunération et les conditions sociales. Ces éléments sont évidemment essentiels et vitaux. Toutefois, d’autres moyens existent tels que les possibilités de formation, les gratifications, un cadeau ou simplement un petit merci.

 

Eh oui, trop de cadres oublient simplement de dire, de temps en temps, un merci lorsque l’une de leurs collaboratrices ou l’un de leurs collaborateurs effectue un effort particulier.

 

Pire, certains considèrent ce gentil mot comme un abus de faiblesse. Hors de là chefaillon !

 

Féliciter, c’est reconnaître un mérite, c’est communiquer sa satisfaction, c’est donner un signal positif. C’est tout simplement un geste de respect. Et le respect, ça change la vie !

 

Comme dit le proverbe russe : « Un mot aimable est comme un jour de printemps ! »

 

Un merci génère de la motivation et crée du positif dans le parcours professionnel, comme dans la vie.

 

Valoriser son personnel, reconnaître son mérite, est l’un des devoirs du manager.

 

Cette forme d’encouragement peut prendre plusieurs formes. Par oral, le cadre créera du contact, mais ne laissera pas de trace, à moins de faire ajouter cette félicitation dans un PV de séance. L’écriture d’un message de congratulation ne créera pas la rencontre, mais sera gravée sur le papier.

 

Peu coûteux, ce « merci » est un outil de management pouvant rapporter gros tant pour le personnel que pour l’entreprise. Un véritable investissement. Servons-nous en !

 

 

Christian Brunier, Directeur général de SIG

 

26/04/2015

SIG ravitaillera le marathon en Eau de Genève

 

Les 2 et 3 mai, les traditionnelles journées de l’Eau de Genève se dérouleront au Jardin Anglais. A cette occasion, SIG assurera le ravitaillement en eau des participants au Harmony Genève Marathon. La mission de service public se conjugue à merveille avec la performance sportive.

 

Lire la suite