20/03/2011

Cantonales françaises : Cohésion sociale victorieuse !

Cantonales françaises : La cohésion sociale prend le dessus et offre une belle victoire à la gauche.

 

Malheureusement, l'extrême-droite progresse. A force d'exciter les bassesses humaines, jouant avec les peurs de l'électorat (insécurité, immigration, ...), Sarko a réveillé, à nouveau, le monstre de l'extrême-droite.

 

Pour le second tour, l'UMP casse le Pacte républicain, n'invitant plus les partis démocratiques à faire barrage à tout prix au fascisme et au populisme. Le patron de l'UMP et Sarkozy donnent leurs consignes. Ni soutien au Front national, ni soutien à la gauche.

 

L'UMP a la mémoire courte. Lorsque Chirac s'est retrouvé face à Le Pen, la gauche n'a pas hésité une seconde à soutenir vigoureusement le candidat de droite face à la haine de l'extrémisme. Nous avions voté massivement pour Jacques Chirac pour battre Jean-Marie Le Pen, l'ancien bourreau de la guerre d'Algérie. De Gaulle doit se retourner dans sa tombe, lui qui s'était allié avec la gauche pour combattre le nazisme et Pétain, et défendre les valeurs républicaines de la France.

 

Sarko tue le gaullisme par une attitude aussi lâche. Face à cette déliquescence de la droite, la gauche joue juste. Barrage à l'intolérance quitte à voter à droite pour battre le clan lepéniste et union de la gauche pour renforcer la solidarité, dans un pays fatigué par le libéralisme économique, la gouvernance bling-bling et la politique des p'tits copains.

110119-cabu-continuite_au_front_national-216x213.jpg

22:35 Publié dans Résistance | Tags : politique, france | Lien permanent | Commentaires (1)

05/01/2009

Dieudonné à Genève : la CICAD indignée

La CICAD (Coordination Intercommunautaire Contre l’Antisémitisme et la Diffamation) vient d'apprendre avec consternation que la Salle Centrale de la Madeleine accueillera les 6 et 7 février 2009 un spectacle de Dieudonné.

Après les multiples dérapages antisémites dont il est l’auteur au cours de ces dernières années et notamment celui du 26 décembre 2008 à Paris, un tel spectacle à Genève est inconcevable.

Pour rappel, le 26 décembre 2008, devant cinq mille spectateurs au Zénith, Dieudonné a invité sur scène Robert Faurisson, négationniste français bien connu et condamné, à plusieurs reprises, pour ses propos et thèses antisémites.

Dieudonné a fait remettre à cette occasion par son régisseur «le prix de l’infréquentabilité et de l’insolence» à Robert FAURISSON. On soulignera que le régisseur était "déguisé" en déporté d’un camp de concentration.

Jean-Marie Le Pen, parrain de la fille de Dieudonné, était d'ailleurs présent dans la salle ce soir-là.  

Suite à cette récente affaire, le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire. De son côté, la ville de Montpellier a demandé la déprogrammation de son spectacle prévu en février.

Dieudonné avait déjà franchi les limites de l’acceptable. Avec cette dernière initiative, il atteint le summum de l’ignominie et démontre, à ceux qui en doutaient encore, le féroce antisémitisme qui l’anime.

A ce jour et à notre connaissance, seul Christian BRUNIER, député socialiste genevois, s’est mobilisé pour demander au Conseil d’Etat d’interdire son spectacle.

Hôte du spectacle de Dieudonné, les responsables de la Salle Centrale de la Madeleine, ne semblent pas avoir fait connaître leur position.

De plus, la CICAD estime qu’il est de la responsabilité de l’ensemble de la classe politique et des associations militantes contre le racisme et l'antisémitisme de se mobiliser contre Dieudonné.

La CICAD est convaincue que les autorités municipales et cantonales genevoises feront entendre leur voix.

Contact presse :

Johanne Gurfinkiel, Secrétaire général  natel : 079-332-12-67