Sports

  • La FIFA se dévoile …

    La Fédération internationale de Foot, la FIFA, autorise les femmes à jouer au foot avec un voile. Cette décision est une négation de l’émancipation de la femme et ne correspond en rien à une soi-disant liberté religieuse des femmes musulmanes. Nous pouvons lire le Coran dans tous les sens, pas de trace d’une obligation pour les femmes de porter un voile.

     

    Certes, le foulard est abordé, comme dans les autres religions du Livre, comme attribut symbole d’humilité ou de pudeur, notamment pour se différencier des prostitués. C’est également le cas dans les religions chrétiennes et juives. Ce foulard est parfois porté par coquetterie.

     

    D’ailleurs, dans la première période de l’Islam, ce port de voile ou de foulard n’était pas considéré comme un geste religieux. Comme le port de la barbe pour les hommes, le Coran n’oblige pas le port d’un voile pour la femme ou d’un autre attribut enfermant son visage !

     

    Dans « Comprendre l’Islam », Quentin Ludwig explique : « Historiquement, le voile était seulement un signe de dignité. (…) Dans les premiers temps de l’Islam, le voile n’avait aucune portée religieuse. (…) Au départ, le voile avait essentiellement pour mission d’éviter qu’on ne confonde les femmes du Prophète avec les prostituées. »

     

    Le voile (hijab) était aussi une allégorie utilisée par Mahomet pour séparer la vie privée de la vie publique. Leïla Babès, professeur de sociologie des religions et auteure de l’étude « le voile démystifié » le confirme : « Le hijab est très exactement une séparation, une tenture, séparant la vie privée du Prophète de sa vie publique. »

     

    L’usage du voile est mentionné comme conseil, et pas comme obligation, pour échapper au harcèlement. Cette recommandation est circonstancielle et sans caractère éternel ou général. Elle concerne les femmes de Mahomet et non pas toutes les musulmanes. De plus, ces écrits datent d’une époque où toutes les femmes du monde portaient souvent des voiles et des foulards. Sans remonter si loin, je revois les photos de ma grand-mère française portant le foulard dans les années 60, pourtant épouse d’un communiste libertaire, féministe avant l’heure.

     

    Certains idéologues de l’intégrisme islamique usurpent les écrits coraniques pour brimer les femmes, et les assouvir. Par machisme ou excès de jalousie, ils enlèvent un bout de personnalité à ces femmes pourtant si importantes dans l’histoire et l’actualité du monde musulman. Dans cet univers d’obligation, le refus de se voiler marginalise les résistantes, passant pour des femmes de petite vertu.

     

    En prétendant faussement que le Coran oblige la femme à se masquer son visage, on enlève le libre choix des femmes de porter ou non un tel attribut. Les femmes sont plongées dans un système pervers de contrainte, bien contraire à l’esprit de liberté impulsé à la création par la religion musulmane.

  • GSHC à SIG

    Le Genève-Servette a rendu visite à un partenaire, SIG, pour une rencontre avec les employé-e-s et une séance de dédicaces dans un lieu spécialement décoré aux couleurs Grenat à l'intérieur de ses locaux. Retrouvez le film de cet événement sur la TV du club :

     

    http://www.geneva-hockey.ch/

     

    publié le 18 mars 2009.

    DSC_0755.JPG
  • Bravo le GSHC !

    Le Genève-Servette Hockey-Club a malheureusement été éliminé en quart de finale du Championnat suisse de LNA.

     

    Nous sommes déçus de cette sortie un peu prématurée. Pourtant, il y a encore quelques années, nous aurions été très fiers de voir notre club arriver si loin. Comme quoi, le GSHC a beaucoup progressé.

     

    Les matches du GSHC sont le plus grand spectacle régulier à Genève !

    DSC_0693.JPG

    Je félicite tous les dirigeants et joueurs du Genève-Servette Hockey-club aux côtés de Louis Christoffel, le Directeur du club. Congratulations spéciales à Youray Kolnik, le Top score du championnat helvétique.

    DSC_0718.JPG
    Avec Shere Kahn, l’aigle du GSHC
    DSC_0699.JPG

    Avec la mascotte…

  • Invitations à l’Euro foot 2008

    Réponse du Conseil d’Etat à l'interpellation urgente écrite de M. Christian Brunier :

    Transparence sur les invitations à l'Euro 08 pour tuer les rumeurs

    En date du 11 juin 2008, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d’Etat une interpellation urgente écrite qui a la teneur suivante:

    La rumeur court à propos des invitations transmises par le Conseil d'Etat genevois et ses services pour assister aux rencontres de foot de l'Euro 08 au Stade de Genève. Le seul remède pour combattre la rumeur est la transparence. Dans cet esprit, le gouvernement genevois peut-il communiquer, en toute transparence, au terme de l'Eurofoot, la liste nominative des invités de l'Etat de Genève aux matches s'étant déroulés au Stade de Genève ? Je vous remercie d'avance de votre réponse.

    REPONSE DU CONSEIL D’ETAT

    Pour chaque match à Genève, le Conseil d'Etat a reçu 40 billets de la part de l'UEFA, auxquels sont venus s'ajouter les billets obtenus des échanges effectués avec les villes hôtes et ceux achetés à l'UEFA par le DCTI. Par ailleurs, tous les billets non utilisés ont été rendus à l'UEFA. Globalement, les billets ont été répartis entre plusieurs catégories selon la liste suivante :

    1. Conseillers d'Etat de Genève et Conseillers d'Etat d'autres cantons (36)

    2. Anciens magistrats (2)

    3. Pouvoir législatif et judiciaire du Canton de Genève (10)

    4. Partenaires institutionnels et communes genevoises (157)

    5. Genève internationale et région franco-valdo-genevoise (32)

    6. Autorités militaires (2)

    7. Partenaires commerciaux (18)

    8. Associations sportives et caritatives (17)

    9. Personnalités sportives (4)

    10. Genève Tourisme (2)

    11. Loterie Romande (organe genevois de répartition des gains) (3)

    12. Sport-Toto (40)

    Enfin, le Conseil d'Etat a offert 21 billets de l'EURO 2008 à des élèves du réseau d'enseignement prioritaire. En sus de la possibilité pour tous les députés d'acheter des billets pour un match à Genève de l'EURO 2008, le Conseil d'Etat a décidé, en sa séance du lundi 2 juin 2008, de remettre des billets à l'ensemble des membres du Bureau du Grand Conseil. Saisissant l'occasion d'un entretien d'ores et déjà prévu au Salon jaune, cette décision a été communiquée le jour-même à la présidente du Grand Conseil, au 1er vice-président et à la 2e vice-présidente par le président du Conseil d'Etat et le chancelier.

    Le Conseil d'Etat rappelle par ailleurs que 100 billets ont été mis à disposition du grand public par le biais d'un tirage au sort en présence d'un huissier de justice et, dans la plus grande transparence, la liste des gagnants étant publiée sur Internet.

     

    euro foot.jpg