01/01/2011

Quelques bons plans en Bourgogne

Tout d’abord, je vous envoie une tonne de bonheur et de plaisirs pour 2011.

 

La Rôtisserie de Chambertin

 

Nous dînons fort bien à la Rôtisserie de Chambertin, à Gevrey-Chambertin. Au menu : Crème légère de langoustine aux graines de Quinoa ; Foie gras au canard, réduction au vieux Banyuls ; Poitrine de pintadeau truffée et risotto d’épeautre au parmesan ; Crémeux d’époisses, mouillette croustillante aux noix et Douceur d’un soir au chocolat amer et framboises. C’est très copieux. On pourrait rêver d’un peu moins de quantité et parfois d’un poil de finesse supplémentaire. Une soirée, néanmoins, de grand plaisir. Et le vin, je ne vous dis pas. Une sublimité ! Un Gevrey-Chambertin, Premier Cru, Champeaux. Que la vie est belle !

 

 

Le marché aux vins de Bourgogne

 

Pour la seconde fois, je descends dans les caves du Marché aux vins de Beaune. Nous cheminons au milieu de l’ancienne Eglise des Cordeliers du XIIIème siècle, de ses trois Chapelles du XVème siècle et de ses sous-sols, tous ces lieux pittoresques reconvertis en débit de boissons. Nous y dégustons 15 crus différents : Pouilly-Fussé, Savigny-les-Beaune blanc, Meursault, Côte de Nuits-Village, Monthelie, Santenay 1er Cru, Aloxe-Corton, Mercurey 1er Cru, Savigny-les-Beaune rouge 1er Cru, Vosne-Romanée, Pommard, Gevrey-Chambertin, Chambolle-Musigny, Beaune 1er Cru et Corton Grand Cru. Ma préférence de la soirée va au Gevrey-Chambertin. 

Ariane Marché aux vins.JPG  Christian Marché aux vins.JPG

 

Les Jardins de Loïs, un havre pour amoureux

 

Si vous cherchez un îlot de romantisme au centre-ville de Beaune, à proximité des plus prestigieux vignobles de Bourgogne, prenez le chemin des Jardins de Loïs. Anne-Marie et Philippe Dufouleur vous accueilleront, dans ce site unique, avec la chaleur humaine des viticulteurs, qu’ils sont aussi. Place maintenant à un séjour amoureux exceptionnel.

 

 

La chouette de Dijon, un bon présage

 

Nous allons caresser la petite chouette de Dijon. Dans un contrefort de l’Eglise Notre-Dame de Dijon, une petite chouette, porteuse de bonheur, a été sculptée. La légende incite à la caresser avec la main gauche, la pogne du côté du cœur. La pierre est bien usée. Ce geste additionné à un vœu et la chouette annoncera un bon présage.

 

 

Musée du vin de Bourgogne à Beaune

 

Ce musée a vu le jour en 1938. Il emménagea dans l’ancien Palais des Ducs de Bourgogne en 1946, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. La visite de ce lieu est la découverte de l’histoire des vins prestigieux de Bourgogne, de l’Antiquité à nos jours. Nous pouvons aussi y admirer des tapisseries réalisées par Lurçat et Tourlière. L’histoire du pinard est toujours passionnante. Malheureusement, la muséographie est vachement vieillotte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19:25 Publié dans Gourmandise | Tags : bourgogne, vin, bouffe, repas | Lien permanent | Commentaires (0)

08/08/2009

Ballade piémontaise

Cave Alessandria Silvio La Morra

Cave très conviviale de La Morra, au sud du Piémont, à quelques kilomètres de Barolo. Le vin est bon. L’accueil est fort généreux. La visite vaut le détour.

Comme disait Charles Baudelaire : « Si le vin disparaissait de la production humaine, il se ferait dans la santé et dans l'intelligence un vide, une absence plus affreuse que tous les excès dont on le rend coupable. »

DSCF0511 Equipe cave.jpg
Une belle équipe pour visiter la cave de fond en comble : Christian Brunier, Ariane Blum Brunier, Martine Charbonnier et Alain Charbonnier

 

Petit lac, grand romantisme

Il Laghetto est un séduisant petit resto au bord d’un petit lac au-bas du village de la Morra, à quelques pas de Barolo. On y mange bien. Le vin est bon. Le service est cordial. Et le cadre est un bijou de romantisme.

DSCF0514 Lac.jpg

Photo : Christian Brunier, 2009

 

Plein la truffe

Pointez votre truffe et votre odorat vous amènera à Conterosso, Via Pierino belli 4, à Alba, capitale de la truffe blanche et experte de la truffe noire. Dans ce restaurant piémontais, je vous conseille le menu à base de truffes, de l’entrée au plat de résistance. Sa cave est aussi au top !

DSCF0499 Trufe.jpg

L’entrée à la truffe (Photo : Christian Brunier)

Alba, quelle belle petite cité !

Ville d’Italie du Piémont à ne louper sous aucun prétexte. Capitale de la truffe blanche, une des denrées alimentaires les plus chères au monde. Cité renommée dans le domaine de la gastronomie, notamment grâce à la Fiera del tartufo, foire internationale de la truffe, cette petite ville est entourée de merveilleux vignobles produisant de sublimes vins.

DSCF0520 Cave Alba.jpg

Un beau pinardier d’Alba (Photo : Christian Brunier)

 

Asti, le royaume du Moscato

Au pied des Alpes italiennes, Asti est une petite ville sur les rives du Tarano. Cette cité est cernée par un beau vignoble couvert par le cépage de Moscato. Ce sol sableux et alcalin produit des vins très aromatiques, généralement doux et souvent pétillants.

DSCF0503 Vignoble Asti 2.jpg

Vignoble d’Asti (Photo de Christian Brunier)

 

Barolo, terre de vins

Nos ami-e-s italien-ne-s lancent habituellement que les Barolos sont les Rois des Vins et les Vins des Rois. Issus du cépage de Nebbiolo, le Barolo est l’une des appellations de vins italiens les plus réputées. Les vignes de Barolo recouvrent les zones de Barolo, la Morra, Montforte d’Alba, Castiglione Falleto et Serralunga d’Alba. Elles produisent des crus de caractère, vigoureux, aromatiques, pleins en bouche, et ayant une bonne capacité de vieillissement. Ils se marient à merveille avec les viandes, la chasse et naturellement les plats à base de truffes. En sus de produire de grands vins, cette région aligne des paysages de cartes postales.

DSCF0513 Barolo fleur.jpg

Vignoble de Barolo (Photos de Christian Brunier)

 

Le Nebbiolo Cordero di Montezemolo

Le parfum de cerise envahit tes narines et ta gorge. La senteur florale avec une pointe de réglisse complètent les arômes du Nebbiolo Cordero di Montezemolo. Ample en bouche, vigoureux, son rapport qualité-prix en fait un vin intéressant et agréable.

DSCF0517 Etiquette.jpg