06/09/2010

La Déconstituante genevoise

Au parlement, j’avais voté en faveur de la refonte de la Constitution genevoise, pour dépoussiérer ce vieux document, modifié à de multiples reprises, de manière pas toujours totalement cohérente. Le socle des valeurs de notre République est devenu, avec le temps, un patchwork vieillot, à réinventer à la lumière des défis de notre temps.

 

La Constituante élue, celle-ci avait vocation de rassembler la population genevoise, derrière un projet fédérateur et novateur. L’opération tourne au vinaigre. La majorité coupe les textes sur l’égalité des sexes, n’écoute pas les forces syndicales, ampute le droit des locataires, menace les acquis environnementaux et blackboule le droit d’éligibilité des fonctionnaires. La Constituante va réussir son premier objectif : Rassembler la population genevoise. Pas pour se motiver pour un beau programme collectif, mais bien pour le refuser, si la majorité des Constituant-e-s s’entêtent …

 

Dommage, car Genève aurait bien besoin de repères pour s’engager en faveur d’un projet de société garantissant le bien-être, basé sur un développement solidaire et équilibré.