03/10/2010

Elisabeth Guigou avoue ne pas utiliser assez l’humour en politique

 

Elisabeth Guigou est une figure du socialisme français, née à Marrakech en 1946. Bourrée de diplômes, elle a été Conseillère régionale, Députée, Députée européenne et à plusieurs reprises Ministres (Affaires européennes, Justice, Emploi et Solidarité), tout en continuant son militantisme en faveur des libertés et de la justice sociale.

 

En tant que Ministre de la Justice, elle a fait notamment adopter le PACS, une importante loi contre la corruption et la loi contre la double peine. Militante pour le droit des femmes, elle est la cofondatrice de « Femmes d’Europe ». Femme de cœur, elle s’est engagée très fortement au sein de la Fondation « Agir contre l’exclusion » ou du Groupe d’amitié entre la France et le Maroc.

 

Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages, dont « Le sacre du temps libre », « Je vous parle d’Europe » ou « Rallumer les Etoiles ».

 

Aimant l’autodérision, elle avoue pourtant ne pas utiliser assez l’humour dans vie politique. Mieux vaut tard que jamais …

 

Christian Brunier : Quelle est ta définition de l’humour ?

Elisabeth Guigou : L’autodérision.

 

Christian Brunier : Utilises-tu l’humour pour promouvoir ton idéal politique ?

Elisabeth Guigou : Pas assez !

 

Christian Brunier : Pierre Desproges disait : « On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde ». Est-ce vrai en politique ?

Elisabeth Guigou : J'inverserais « On peut rire avec tout le monde, mais pas de tout. »

guigou.jpg

 

09:44 Publié dans Humour | Tags : guigou, humour | Lien permanent | Commentaires (0)