02/05/2011

Crise du logement : Y’a pas le feu au lac pour le Conseil d’Etat genevois

En mars 2006, au Grand Conseil genevois, pour répondre à la crise du logement et construire d'urgence 175 logements, nous avions déclassé, à l'unanimité (ce qui est rarissime),  un terrain à Puplinge, dans la zone « La Dent Creuse ». 5 ans plus tard, la première pierre n'a toujours pas été posée. En lisant la réponse donnée à mon ami Antoine Droin par le Conseil d'Etat, la crise du logement ne doit pas être une urgence gouvernementale. Lisez plutôt :

 

A la suite de l'adoption le 17 mars 2006 par le Grand Conseil de la zone dite de « La Dent Creuse », située entre la route de Jussy et la rue de Fremis à Puplinge, un projet a été déposé par un architecte privé qui a conduit à l'élaboration début 2009 du projet de plan localisé de quartier N° 29654. Ce plan a été adopté par le Conseil d'Etat le 28 juillet 2010. Son potentiel constructible est d'environ 175 logements. Aucune requête n'a à ce jour été déposée afin de réaliser ces logements. Ces terrains sont en mains privées, mais appartiennent à des sociétés actives dans le domaine de la construction. Il est dès lors probable que la mise en œuvre du programme immobilier résultant du PLQ en force intervienne rapidement.

 

Le slogan du gouvernement genevois en matière de logement est : « Il est d'urgent d'attendre ! »

 

09/03/2011

Gouvernement, bouge toit !

En mars 2006, le Grand Conseil genevois votait à l'unanimité, fait rarissime, et sans débat, le déclassement de la zone « La Dent Creuse », sise au chemin de la Brenaz et à la rue de Frémis, à Puplinge pour y construire du logement.

 L'objectif était de construire, rapidement, 150 à 175 logements et des équipements publics.

 5 ans plus tard, rien n'a été construit !

 N'y a-t-il plus de crise du logement à Genève ?

Christian Brunier, ancien député socialiste

bouge toit.jpg