22/05/2011

Miscellanées du 22 mai 2011

« La liberté, c'est toujours, au moins la liberté de celui qui pense autrement. »

Rosa Luxemburg

 

J'écris sur le Mur Facebook de Clémentine Autain, ancienne Conseillère à la Mairie de Paris et co-leader de la Fédération pour une alternative sociale et écologique : Bravo pour ton engagement en faveur des droits de la femme dans l'affaire Strauss-Kahn, tout en respectant les droits du présumé innocent. Ton témoignage contrebalance certains délires machistes inacceptables, notamment de certains de mes « copains » socialistes.

 

La droite britannique supprime 2'400 postes dans les agences pour l'emploi. POUR l'emploi, ce n'est plus sûr !

 

Genève manque affreusement de places pour construire des logements et des infrastructures pour le bien-être de la population. Qu'attend-on pour enterrer les stands de tirs afin de récupérer les terrains, situés souvent dans des zones agréables ?

 

Avec raison, l'Union syndicale suisse réclame davantage de contrôles pour éviter le dumping salarial résultant des accords bilatéraux de libre-circulation avec l'Union européenne. Je suis un fervent défenseur de l'ambition européenne. J'espère de tout cœur que la Suisse adhérera un jour à cette Union. Par contre, il faut rendre l'Union européenne plus sociale, plus démocratique et plus écologique. La technocratie de Bruxelles et le tout-économique de cette union ne répondent pas aux attentes des peuples de l'Europe. Le changement s'inscrit donc dans l'avenir de la construction de cette future confédération.

 

Heureusement, l'initiative populaire fédérale helvétique interdisant les pédophiles de travailler avec des enfants, même après avoir purgé leurs peines, a abouti. Le peuple suisse devra donc se rendre aux urnes pour approuver, je l'espère, cette évidence.

 

Le relis quelques chapitres « d'une Femme rebelle. Vie et mort de Rosa Luxemburg », un bouquin de Max Gallo. À une époque où les femmes n'avaient malheureusement pas ou peu le droit à la parole, victimes d'une société machiste, l'une des leurs s'élevait pour promouvoir la justice sociale. Rosa Luxemburg, épicurienne, libertine, illustrait la liberté. Elle poursuivit son juste combat malgré la répression, l'oppression et ceci jusqu'à la mort. Victime de la sauvagerie, Rosa est l'un des monuments du socialisme.

 

Mort de rire en voyant le dessin de Kroll, dans « Courrier international » sur l'affaire Dominique Strauss-Kahn :

kroll-A.jpg

12:58 Publié dans Tranches de vie | Tags : dsk, luxemburg | Lien permanent | Commentaires (0)