27/07/2012

Des gestes simples qui rendent humain l’exercice du pouvoir

« Une présidence normale, c'est une présidence morale. »

François Hollande

 

Nous pouvons juger profondément la personnalité de quelqu'un, en analysant sa façon de se comporter avec les gens simples, dans des endroits discrets. Personnellement, lorsque je recrute une collaboratrice ou un collaborateur, je demande souvent aux personnes de l'accueil ou du secrétariat comment la personne s'est comportée avant d'entrer sous les projecteurs ou en sortant ? C'est là que les vrais caractères des gens s'expriment, loin des jeux de pouvoirs et de séduction.

 

En politique, nous retrouvons les mêmes travers. Lorsque j'étais Président de parti ou Chef de groupe parlementaire, je questionnais le personnel environnant les élues et élus sur la façon d'être de ceux-ci. Pas de hasard. Les politiques les plus respectueux avec les collaboratrices et collaborateurs les assistant dans leurs complexes missions, étaient, sans hésitation, celles et ceux s'engageant avec le plus de sincérité pour le bien commun. De droite comme de gauche, ce diagnostique fonctionne. Loin des projecteurs et des médias, nous pouvons mesurer très concrètement la force des valeurs de chaque élue ou élu.

 

A l'Elysée, dès sa première arrivée, François Hollande a fait stopper sa voiture officielle pour saluer les agents responsables de sa sécurité. Puis, il a fait de même avec chaque collaboratrice et collaborateur du siège de la Présidence française. Tout le monde est resté pantois, peu habitué à cette reconnaissance.

 

Le staff élyséen pensait que ces gestes de sympathie étaient là pour marquer ce premier jour de Présidence. Une exception. Que nenni ! Le bougre récidive chaque jour. Cette marque de politesse et de considération devient une habitude. Un petit bonjour par là. Un comment ça va par ici. Le Président français crée de la connivence, valorise l'ensemble de l'équipe. Il s'intéresse aux autres.

 

Un ancien fonctionnaire du Palais de l'Elysée était, comme ses collègues, tétanisé par les Présidents précédents. Hollande propage de l'humanité, tisse de la confiance et génère de la sérénité.

 

Cette marque de fabrique de l'exercice du pouvoir, avec humilité et respect, confère de l'authenticité aux combats du Président François Hollande en faveur de l'équité sociale.

 

Un pouvoir humain s'engageant sincèrement pour les autres humains.

 

Christian Brunier, ancien Président du PS genevois