30/06/2012

Emmanuel Bonne me répond au nom de François Hollande

Emmanuel Bonne, Conseiller Afrique du Nord, Moyen-Orient et Nations unies auprès de la Présidence de la République française répond à ma missive, envoyée à François Hollande, concernant l'autodétermination du peuple sahraoui. Cette prise de position est un témoignage sincère de recherche de paix. Elle illustre la volonté de rechercher le dialogue et d'assurer une politique humanitaire conforme aux droits humains.

 

Par contre, ces engagements sont bien éloignés des propositions claires du Parti socialiste français, qui a toujours milité pour l'autodétermination du Sahara occidental et la liberté de son peuple. Voici le texte de la lettre d'Emmanuel Bonne :

 

Monsieur le Député, (En France, député un jour, député toujours)

 

Vous avez bien voulu, par votre courrier du 12 mai, appeler l'attention du Président de la République sur le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui et je vous en remercie.

 

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté le 24 avril 2012 la résolution 2044, renouvelant pour un an le mandat de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso). Ce texte, que la France a soutenu, a été adopté à l'unanimité par les membres du Conseil de sécurité.

 

La résolution comporte plusieurs messages essentiels, dont un portant spécifiquement sur les droits de l'Homme, que toutes les parties sont appelées à garantir, au Sahara occidental comme dans les camps de réfugiés de Tindouf (Algérie).

 

La France continuera à soutenir les efforts de négociation et de pourparlers informels sous l'égide des Nations Unies en faveur des droits des populations locales. Elle considère que seul le dialogue peut permettre de parvenir à une solution politique réaliste, juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara occidental.

 

La France considère que le plan marocain d'autonomie de 2007 constitue la base la plus crédible et sérieuse d'une solution juste et durable. Cette offre a déjà eu le mérite d'ouvrir la voie à des négociations politiques directes entre les parties. Elle prévoit en outre la consultation des populations des territoires à l'issue de ces négociations.

 

La France continuera de veiller attentivement à l'aide humanitaire apportée aux populations locales par les agences onusiennes (Haut-commissariat pour les réfugiés et Programme alimentaire mondial) auxquelles elle contribue.

 

Je vous prie, Monsieur le Député, de croire en l'expression de mes sentiments les meilleurs.

 

 

Voici ma lettre initiale :

 

Pour le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui

 

Lettre ouverte à François Hollande, Président de la République française :

 

Monsieur le Président, Cher François,

 

J'aimerais tout d'abord te féliciter pour ta magnifique élection et espère que tu redonneras de l'espoir tant à la France qu'à l'Europe. J'ai été très fier de pouvoir participer à la fête célébrant ta victoire, le 6 mai 2012, sur la Place de la Bastille.

 

En 1981, dans les 110 propositions électorales de François Mitterrand figurait  déjà le « droit à l'autodétermination du Sahara occidental ». En 1988, dans « La Lettre aux Français », le même engagement était pris par le leader du PS français. En 1998, j'avais abordé rapidement avec toi cette cause lors d'une session de l'Internationale socialiste, où tu représentais le PS français et moi le PS suisse. En tant qu'humaniste et démocrate, tu étais évidemment partisan de l'expression d'un tel droit.

 

Depuis, la défense des droits des sahraouis a toujours été soutenue par le Parti socialiste français et le mouvement socialiste international.

 

La France, quant à elle, pourtant Terre de la Déclaration universelle des droits de l'homme, soutient farouchement le régime marocain qui opprime le peuple sahraoui et fournit des armes à ce Royaume pour combattre militairement le Sahara occidental.  On en compte plus les actes de torture perpétrés contre cette population. Ces horreurs sont inacceptables.

 

Il est temps de faire évoluer la situation afin de respecter scrupuleusement le choix des populations, les droits humains et la paix. Le changement, c'est maintenant !

 

Selon le Premier ministre sahraoui Abdelkader Taleb Omar, ton élection pourrait  « opérer un véritable changement dans les positions de l'Etat français. »

 

Je ne peux qu'appuyer cette volonté de soutenir les droits d'un peuple tant bafoué et pourtant si pacifistes et riches culturellement.

 

En te remerciant d'avance de ton engagement pour cette cause humanitaire et juste, conforme à ton élan en faveur des libertés, je t'adresse, Monsieur le Président, Cher François, mes amicales salutations.

 

 

Christian Brunier

11:05 Publié dans Paix | Tags : sahara, paix, droits humains | Lien permanent | Commentaires (0)

26/01/2012

La paix plutôt que la pauvreté

La pauvreté est énorme en Israël. Près d'un adulte sur quatre vit au-dessous du seuil de pauvreté. Plus grave, cette précarité touche un enfant sur trois. Les conditions d'habitat sont inquiétantes. La vétusté gangrène les villes. Même les survivants de la Shoah se retrouvent dans cette galère, puisque 25% d'entre eux font partie des plus défavorisés.

 

Pourtant, le potentiel économique existe. Ce pays est assommé par les dépenses militaires. Le budget militaire de cette petite nation atteint annuellement les 13 milliards de dollars. Presque 7% du produit intérieur brut (PIB) sont consacrés à préparer une guerre éventuelle, ce qui représente 10% du budget total de l'Etat. En comparaison, l'Iran consacre 2,7% de son PIB au secteur militaire. Les Etats-Unis, pays malheureusement présent dans bien des conflits, dépense 4,7% pour son armée. Les grandes puissances occidentales engagent entre 2 à 4% pour ce type de dépenses. Ces proportions montrent l'ampleur déraisonnable des budgets militaires de l'Etat hébreu. Avec ses 7,5 millions d'habitant-e-s, Israël possède la 4ème ou 5ème armée du monde, place variant suivant les années, et l'a doté de l'arme nucléaire.

 

Si ces sommes colossales étaient investies dans l'éducation, le logement, la santé, le social, l'économie et l'environnement, Israël vivrait mieux. Pour réussir cette métamorphose, ce beau pays, riche d'histoires, doit s'engager dans un processus de paix durable avec les pays arabes et accepter la création d'un Etat palestinien.

 

La paix, socle de base de l'épanouissement des peuples, apportera de la quiétude à cette région. Elle dégagera en outre des moyens pour investir dans la solidarité plutôt que les armes.

 

Christian Brunier, ancien député PS, Genève

21:31 Publié dans Liberté | Tags : paix, israël | Lien permanent | Commentaires (1)

06/06/2011

Miscellanées du 6 juin 2011

Le rire de résistance reprend du poil de la bête. Siné va relancer, cet automne, un mensuel.

 

L'armée israélienne tire sur des manifestants palestiniens désarmés. Les militaires de l'Etat hébreux devraient méditer la volonté du dirigeant travailliste israélien Yitzhak Rabin : « La paix apparaît avant tout dans nos prières, mais elle est aussi l'aspiration du peuple juif, aspiration authentique et volonté de paix. »

 

Sous l'impulsion de son Président socialiste, Rafael Correa, la grande majorité de cantons d'Equateur ont, suite à un vote populaire, interdit la corrida, ce massacre cruel et intolérable.

 

Signature d'une pétition à l'attention de Secrétariat général de la Présidence française du G20 et du G8 : La France est à l'origine de la création, en 1994, du sanctuaire austral baleinier couvrant toute l'étendue des océans entourant l'Antarctique. Le premier sanctuaire des baleines a été établi dans l'Antarctique en 1938, au sud du 40° parallèle sud entre les longitudes ouest 70° et 160°. Ce sanctuaire a été maintenu jusqu'en 1955 pour être ouvert ensuite temporairement pendant trois années afin de réduire la pression de la chasse sur les autres zones. Cette initiative française a été largement saluée par les associations de défense de l'environnement et plus précisément les défenseurs du monde marin. Il n'est plus nécessaire de rappeler que de nombreuses espèces animales sont gravement menacées, en danger d'extinction imminent pour nombre d'entre elles. Les sanctuaires ne s'appliquant qu'à la chasse commerciale, le Japon continue de chasser la baleine sous des motifs dits scientifiques. Il est pourtant notoire que la viande de baleine est légalement vendue sur les étals japonais. Le contournement des règlements internationaux et le massacre de cétacés par le Japon sont perçus comme sournois et cruel par l'opinion publique qui se passionne de plus en plus pour la cause des cétacés. Aujourd'hui, seule l'Australie a déposé une plainte officielle au Tribunal International de Justice, contre le Japon, pour pêche illégale. Aussi, j'en appelle à la Présidence française du G20 et du G8 pour rappeler au monde l'importance de ce sanctuaire austral, pour le protéger et ainsi contribuer à la protection des cétacés voulue par vos pairs, ainsi que par toutes les personnes conscientes de l'importance de la survie de ces mammifères marins.

10/01/2011

Un OUI pour vivre plus en paix !

Le film de Michael Moore « Bowling for Columbine » démontrait la corrélation entre violence et nombre d’armes dans les familles. La Suisse ne fait pas exception à ce phénomène. Plus de 3 millions d’armes sont détenues par la population. Un Suisse sur 2 possède une arme à feu. Plus des 2/3 proviennent de l’Armée. Le Suisse faisant de l’armée rentre chez lui avec arme et munitions, sauf s’il décide d’aller la déposer lui-même à l’arsenal, contrainte évidente et possibilité donc peu utilisée. Au terme de sa carrière militaire, le milicien peut acheter son arme pour une somme dérisoire.

 

Chaque année, près de 300 personnes meurent, en Suisse, par arme à feu. Suicide, crime ou accident, le fait d’avoir, sous la main, une arme à feu explique malheureusement une partie de ces morts. Sans compter les individus utilisant leur arme pour menacer un proche ou pour effectuer un chantage au suicide, sans passer à l’acte, mais créant des drames psychologiques énormes dans les familles.

 

Dernièrement, à Genève, un type s’étant fait repoussée par une jeune femme est monté chez lui prendre son arme et est redescendu pour tirer sur elle et l’un de ses amis. Si ce tireur n’avait pas eu une arme à domicile, ce drame aurait été évité. Des histoires de ce style émaillent l’actualité.

 

Le 13 février, en soutenant l’initiative pour la protection face à la violence des armes, la population suisse a l’occasion de diminuer vraiment par son vote l’insécurité et la brutalité.

 

Christian Brunier, anc. député PS et anc. Président du Parti socialiste genevois

20:04 Publié dans Paix | Tags : arme, paix | Lien permanent | Commentaires (0)

04/01/2011

Un beau prix pour une belle personnalité

Eyad El-Sarraj est un psychiatre palestinien, militant pour la paix, se battant avec acharnement pour la réconciliation des peuples palestiniens et israéliens. Une terre, deux peuples ! Pour cet engagement sans faille, le Prix Olof Palme 2010 lui est attribué. Une distinction bien méritée.

 

Fondateur du Programme pour la santé mentale de Gaza, il soigne de nombreuses victimes des violences perpétrées dans cette région, dont plusieurs enfants.

 

Défenseur de la non-violence, il s’inspire de Martin Luther King et de Mahatma Gandhi pour mener ses combats contre la guerre, le terrorisme et la violence. Si seulement, ce prix pouvait accroître son influence dans un territoire trop souvent dominé par les intégristes de part et d’autre.

el_sarraj-e7029.jpg

 

 

24/05/2010

Cool Globes

Il y a 50 ans, le révolté Edmond Kaiser créait « Terre des Hommes », étendard du combat en faveur des droits de l’enfant. Cri du cœur et lueur d’espoir, cette association a apporté des aides multiples à de nombreux enfants à travers le monde.

 

Grâce à Edmond Kaiser, des enfants ont été en mesure de recevoir de la nourriture, d’accéder à des prestations de santé ou de se rendre à l’école. Il leur a offert de la dignité !

 

Pour célébrer cet anniversaire et interpeller positivement les consciences, une exposition est organisée à Genève sur les quais bordant le magnifique Lac Léman, sous le titre de « Cool Globes ». A travers 29 globes terrestres réalisés par 29 artistes très différents, des messages pédagogiques sont transmis aux visiteuses et visiteurs pour améliorer le sort de la planète et contribuer au bien-être de l’humanité.

 

A découvrir, au plus vite, sur le quai Wilson à l’entrée du Parc de Mon Repos. Une belle balade dans un site enchanteur, en stimulant ce que l’humain a entre les deux oreilles.

Photos : Christian Brunier

P1010363.JPG
P1010354.JPG  P1010355.JPG  P1010356.JPG P1010357.JPG P1010358.JPG P1010359.JPG