27/09/2010

Hop Hopper !

Vu à Lausanne, au Musée de l’Hermitage, l’expo d’Edward Hopper. Je n’aime pas trop le personnage introverti, repoussant le modernisme artistique, avec comme cerise sur le gâteau une éducation psychorigide, heureusement démontée un peu par ses visites parisiennes et ses conquêtes amoureuses.

 

Mon admiration par rapport à son œuvre tourne autour de deux aspects. Tout d’abord, sa lumière. Il est le peintre de la lumière. Ses rouges-roses et ses verts sont remarquables. Des rayons de soleil baignent ses toiles. Peu d’artistes ont illustré avec autant de talent la palette complexe et multiple de la lumière. Secundo, son érotisme. Cassant son enseignement religieux sectaire, il a peint des corps de femmes avec une grande sensualité. Ses traits et courbes blasphématoires sont aussi un retour dans la lumière des plaisirs de la vie.

hopper.jpg

 

 

22:06 Publié dans Culture | Tags : hopper, peinture, culture | Lien permanent | Commentaires (0)

17/07/2010

L’œuvre du jour : Double portrait au verre de vin

Hommage haut en couleurs de Marc Chagall aux ravissements de la vie. Témoignage d’amour à sa femme Bella, le peintre se retrouvant en lévitation sur sa dulcinée en robe blanche au large décolleté.

 

Traversant le fleuve Dvina à Vitebsk, unis, ensemble, dans une communion passionnelle, ces personnages respirent le bonheur. Le couple est goguenard dans ce panorama aux teintes gaies. Cette œuvre peinte en 1917-18 célèbre le vin. Faisant santé avec celles et ceux admirant la toile. Ce nectar vante la convivialité et ajoute une touche supplémentaire de plaisir dans cet océan de coloris.

chagall.jpg

 

23:18 Publié dans Culture | Tags : peinture, chagall, vin, amour, plaisir | Lien permanent | Commentaires (0)

04/01/2009

Hans Erni, le peintre du bonheur

Nous visitons l’expo de Hans Erni à la Fondation de Pierre Gianadda de Martigny. A l’orée de son centième anniversaire et toujours dans une forme éblouissante, le grand artiste suisse expose plusieurs de ses œuvres dans ce haut lieu de la culture valaisanne.

Plusieurs personnes connaissent Hans Erni principalement à travers les timbres qu’il a illustrés et les affiches qu’il a réalisées. Son œuvre est bien plus large et  riche.

Nous retrouvons son tableau « l’alphabet anthropomorphe »  qui trône, sous forme de litho, dans notre chambre. Je l’adore ! Erni illustre, sur cette toile, chaque lettre de l’alphabet avec des corps entrelacés et sensuels.

Nous revivons ses grandes heures vécues au sein du mouvement surréaliste et ses révoltes ressenties en tant qu’humanisme.

Mention spéciale pour ses carnets de voyages (Chine, Mauritanie, etc.)  peints souvent à l’encre de chine et à l’aquarelle où il donne vie en quelques traits et touches de couleurs à des aventures humaines palpitantes et à des paysages d’une grande beauté.

Peintre du bonheur, il met en valeur les bonnes choses de la vie : les plaisirs de la chair, les grands crûs viticoles ou la beauté de la nature.

Le grand Albert Jacquard dit « Manifester son bonheur est un devoir, être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible. » Erni est le parfait illustrateur de cette citation.

 

erni2.jpg

 

 

16:09 Publié dans Culture | Tags : erni, culture, peinture | Lien permanent | Commentaires (0)