08/05/2012

Nos bobines dans « Libé » …

Jean-François Mabut m'interviewe, par téléphone, sur la présence de nos bobines dans le journal « Libération ». Quelques minutes après, il publie sur le net :

 

Un ponte du PS genevois fête la victoire de Hollande et se retrouve en photo dans Libé. Deux anciens députés Christian Brunier et sa femme Ariane Blum Brunier s'affichent sur trois colonnes dans le quotidien de gauche.

 

Il y avait foule à la rue Solférino puis sur la place de la Bastille, dimanche soir à Paris: quelques dizaines de milliers de personnes, des militants socialistes pour la plupart, venus des quatre coins de France, et quelques Suisses aussi. Tendus à bout de bras, les appareils photos et les smartphones immortalisent la victoire de François Hollande, saisissent la liesse populaire, twittent, facebookent à tout va un moment historique. Parmi ces millions de clichés, Libé en a choisi une bonne dizaine pour illustrer les 28 pages qu'il consacre à l'événement.

 

Surprise à la page 8, deux visages connus des Genevois occupent un gros quart de l'espace rédactionnel. Christian Brunier, un ponte du Parti socialiste, directeur de la campagne électorale des Municipales l'an dernier, et son épouse Ariane Blum Brunier, ex-députée verte au Grand Conseil, laissent éclater leur joie. La photo est signée Benoît Grimbert. Elle a été prise peu avant 18 heures dans les studios de France 2. Les visages des deux Genevois occupent l'immense écran vidéo qui sert de décor. Quelques minutes plus tard, Catherine Gaillard poste sur Facebook: « On vous a vu avec Christian au journal de France 2. J'ai cru que je m'étais trompée de chaîne ! »

 

« Nous avons reçu des dizaines de SMS à trois heures du matin, raconte Christian Brunier. Les communications étaient totalement saturées à la Bastille. Mais nous n'avons rien vu dans Libération, car les Parisiens ont droit à une autre édition. » L'ancien député socialiste genevois est double national. Il a voté dimanche matin aux Vernets et a sauté dans le TGV. « C'est mon épouse qui m'a fait la surprise. Elle a réservé les billets il y a six mois. » En fin d'après-midi ils sont à la Bastille. « Quelle cohue ! Soudain une caméra amateur nous cible, un micro, celui d'une télé locale, dont je n'ai pas retenu le nom, un journaliste recueille l'avis des militants qui viennent faire la fête en couple. Quelques minutes plus tard, un autre caméraman tente de sortir du mouvement de foule qui le fait tanguer, il se retourne, c'est France 2, nous apparaissons en direct. »

 

Nous sommes rentrés à 4 heures. A 7 heures, nous étions au 138, Faubourg Saint-Antoine où Didier Porte réalise sa revue de presse hebdomadaire, accoudé au comptoir d'un bistrot. Trois minutes qui sont ensuite diffusée par Médiapart. La victoire de Hollande, un plus pour Anne Emery-Torracinta le 17 juin prochain ? L'ancien député socialiste genevois en est convaincu : Les Genevois sont très influencés par la politique française. « Pour le PS, le temps est au beau, ça ne sera sans doute pas aussi facile dans deux ans. »

 

La Tribune de Genève écrit des articles sur pas grand chose. Il me semble avoir accompli des actes plus importants, sans grand support médiatique. Mais bon, c'est tout de même agréable ...

Libé du 7 mai 2012.jpg

15/04/2012

Avant le Champagne de dimanche prochain …

« Je n’aime pas le vin. Je bois du Coca light », balance Nicolas Sarkozy. Ne pas aimer le pinard est une perte de plaisir dommageable, tant ce nectar peut s’avérer délice. Ce non-amour pour les œuvres viticoles est assurément un handicap dans l’un des pays phares de la production de ce magnifique produit. Mais, horreur ! Troquer ce rince-gorge divin par du Coca light est la preuve éloquente d’un mauvais goût, illustratif parfois de ses discours. Cette cuvée présidentielle a incontestablement le goût de bouchon.

 

Tandis que Sarkozy dit préférer le Coca light au vin, François Hollande s’écrie, dans le magazine "Terre de vins" : « La dégustation de vin est pour moi synonyme de convivialité, en famille ou avec des amis. C’est le plaisir et la découverte. Nous avons la chance en France d’avoir un terroir exceptionnel, riche de grands crus et de vins plus accessibles. »

 

Encore une bonne raison de voter Hollande !