• Privilège fiscal pour le personnel du WEF

    Répondant à l’une de mes interpellations au Grand Conseil genevois, le Conseil d’Etat a reconnu que les employés étrangers du World Economic Forum (WEF) ont bénéficié, jusqu’au 31 juillet 2005, d’une déduction fiscale de 10 %.

     

     

    Les Genevoises et Genevois qui paient, eux, leurs impôts sans rabais, apprécieront …

    www.cheztom.com

     

     

  • Scandale autour d’une fête à un demi-million

    Lu dans « 20 minutes » d’hier :
    La fête de départ de l’ancien patron de l’aéroport de Genève suscite des interrogations chez deux députés du Grand Conseil.

    Candidat démocrate-chrétien au Conseil des Etats, l’ancien patron de Cointrin, Jean-Pierre Jobin, sera au centre du débat de la séance du Parlement ce soir. Le député socialiste Christian Brunier a déposé une interpellation urgente. Tout comme Eric Stauffer, du MCG. Les tons sont quelque peu différents, mais la question reste la même: la fête de départ de l’ex-directeur, en 2005, a-t-elle coûté 500 000 fr.? C’est en tout cas ce que relate la Tribune de Genève dans son édition du 22 juin. Eric Stauffer s’interroge: «A-t-on fait venir du caviar en jet privé de la mer Caspienne? Un demi-million, c’est l’équivalent de plus de huit ans de salaire pour une réceptionniste à 4800 fr. par mois...» «En tant que professionnel de la communication, je connais le coût de ce genre d’événements, assure Christian Brunier. Dans les 50 000 ou 150 000 fr., je ne serais pas choqué. Mais pas un tel montant.» Reste à connaître le chiffre exact de la manifestation, qui a réuni environ un millier de personnes. Actuellement à l’étranger, le démocrate-chrétien n’a plus son dossier en tête. «Selon moi, c’est moins. Je rappelle que cette fête était aussi une opération de contacts et de marketing.» Et d’ajouter. «C’est l’aéroport qui a payé. Pas le contribuable.» Le président du PDC, Philippe Glatz, dénonce des attaques politiciennes viles et basses qui ne visent qu’à affaiblir un excellent candidat aux Etats.»


  • Un p’tit jour de politique : 25 juin 2007

    Motion pour le solaire
    Je cosigne une motion, déposée au Grand Conseil genevois, sur l’énergie solaire, initiée par Eric Leyvraz.
    Le contenu de cette motion déposée au Grand Conseil genevois est le suivant :
    Considérant que :
    - l’énergie solaire est encore sous- employée dans notre canton ;
    - la production d’eau chaude solaire est une possibilité d’économie d’énergie très rentable sous nos climats ;
    - les installations d’eau chaude solaire sont encore rares à Genève ;
    Le Grand Conseil invite le Conseil d’Etat à demander pour chaque nouvelle construction d’habitation des panneaux solaires pour la production d’eau chaude.
    4 milliards pour des avions de combat inutiles
    Les risques potentiels identifiés pouvant mettre en danger la Suisse sont principalement des accidents écologiques, des catastrophes naturelles, des attaques terroristes, des désordres intérieurs et des mouvements massifs de population. Le risque de « guerre traditionnelle » est jugé infime. Tant mieux !
    Malgré l’existence d’un tel constat, le Conseil fédéral envisage, pour assurer notre défense, d’acheter 30 nouveaux avions de combat totalement inutiles, puisque ne répondant à aucune menace identifiée.
    Montant de l’addition : 4 milliards de francs suisses.
    Quand on parle de solidarité, de meilleur soutien à l’éducation ou d’une politique de santé plus sociale, la droite nous raconte que nous n’avons plus les moyens.
    Puis, coup de baguette magique, pour l’armée, les mêmes trouvent des deniers pour financer leurs fantasmes.
    D'après l'institut de recherches pour la paix suédois (SIPRI), les dépenses militaires mondiales s'élevaient en 2006 à 1204 milliards de dollars, en hausse de 3,5% par rapport à 2005 et de 37% par rapport à 1997.

    Pour ma part, les priorités de notre société sont ailleurs. Il faut donc s’opposer à cette débauche d’argent aussi indécente qu’inutile.


  • Eco21, un programme ambitieux d’économies d’énergies

    Vous voulez vous engager pour les économies d'énergies, soyez les premier-ère-s à aller voir le site éco21 lancé par SIG :
    www.eco21.ch
    L’objectif de SIG est de ramener, en 2011, la consommation en électricité de chaque habitant-e de Genève au niveau de 1990. En parallèle, un objectif de diminution du CO2 va être fixé prochainement.

    A l’heure du réchauffement climatique et de la raréfaction des énergies, le kilowattheure le plus conforme à la protection de l’environnement est celui que l’on ne consomme pas !

    Journée de l’énergie solaire
    Samedi 30 juin 2007, de 10 h. à 18 h., au Pont-de-la-Machine à Genève, SIG organisera un grand événement en faveur de l’énergie solaire.
    Qu'y a t-il derrière l'énergie solaire ? Comment fabriquer de l'énergie à partir du soleil et quel avenir pour cette nouvelle énergie ?
    Pour tout savoir sur cette énergie renouvelable et aussi sur les différents produits et offres SIG Vitale, SIG vous invite à découvrir une grande exposition interactive et à participer à de nombreuses animations pour toute la famille.
    L'atelier du soleil : essayez la pyrogravure solaire et d'autres expériences surprenantes.
    Concours de dessin : réalisez votre plus beau soleil et venez l'apporter au Pont-de-la-Machine le 30 juin, il y sera exposé.
    Des Watts pour SODIS : produisez le maximum de watts sur un vélo spécialement équipé.
    Pour 100 watts produits, SIG s'engage à verser 10 francs  en faveur de l'association SODIS (www.sodis.ch). Cette association humanitaire désinfecte l’eau, dans les pays pauvres, à l’aide de procédés solaires afin de la rendre potable.
    Rencontrez le Team Swisspirit. Ils représenteront la Suisse lors de la prochaine édition du World Solar Challenge, une course automobile de 3000 km pour laquelle le seul carburant autorisé est la lumière du soleil.

  • Interpellation urgente écrite concernant la Fête de départ de M. Jobin de l'Aéroport

    En novembre 2005, Monsieur Jobin quittait la Direction générale de l’Aéroport de Genève pour bénéficier d’une retraite bien méritée.
    Comme c’est l’usage, cette entreprise a organisé une belle fête de départ.
    Selon la Tribune de Genève du 22 juin 2007, cet événement aurait coûté à l’Aéroport plus de CHF 500'000.-. Jean-Pierre Jobin ne confirme pas cette information, mais répond avec ambiguïté : « Ce montant me paraît élevé, réplique l’ancien patron de Cointrin. Mais je ne m’en souviens plus exactement. De toute manière, c’est l’aéroport qui a payé, pas le contribuable ! »
    Etant un professionnel de la communication, je connais le coût de ce genre d’événements. Si ce montant se situait dans une fourchette de CHF 50'000.-  à CHF 150'000.-, je ne serais pas choqué. Un DG ayant été aussi actif que Monsieur Jobin méritait une belle fête, source de cohésion et de construction d’une culture d’entreprise, quelle soit privée ou publique.
    CHF 500'000.-, si l’information se confirmait, serait une somme démesurée et peu conforme à la mission d’un service public.
    L’Aéroport appartenant à l’Etat de Genève et reversant une part de son bénéfice à la République, on a bien à faire à de l’argent public, appartenant donc aux contribuables de ce canton.
    De ce fait, en tant que représentant de cette population, je dépose une interpellation urgente au Grand Conseil genevois pour connaître le montant exact de cette fête et l’organe ayant pris la décision de dépenser cette somme.