• Vu au ciné : « Enfin veuve »

    J’avais été très touché par le premier long métrage d’Isabelle Mergault « Je vous trouve beau ». Avec « Enfin veuve », la cinéaste déverse, à nouveau, un flot de sensibilité et d’humour. Evidemment le duo Michèle Laroque et Jacques Gamblin, pourtant talentueux, ne porte pas le film comme le prodigieux Michel Blanc l’avait fait lors du premier film de Mergault. Pourtant « Enfin veuve » transforme une d’histoire simple en un bel hymne à l’amour. Malgré quelques longueurs et une piètre photo, plusieurs scènes nous ont fait rire et parfois fortement émus. Isabelle Mergault sait peindre les émotions et joue avec finesse dans ce registre.

    Certains critiques ont vomi un peu facilement sur ce film. Moi, j’ai passé un bon moment et suis toujours sensible lorsqu’on glorifie l’Amour.

  • La sécurité des élus est-elle assurée?

    Lu dans « 20 Minutes » sous la plume de Giancarllo Mariani

     

     

     

    Une altercation survenue vendredi au Parlement genevois relance la question de la sécurité.

     

     

     

    «J’ai reçu des menaces de mort en public. Aucune sécurité n’est assurée. Pas de fouille, pas de détection de métaux», assène le député Eric Stauffer. Au centre des préoccupations du député MCG, un incident révélé hier par Le Matin Dimanche. Vendredi, un individu l’aurait menacé de mort.

     


    Cette version des faits, sujette à enquête interne, soulève d’autres interrogations. «En l’état, nous ne savons pas si l’individu que nos forces ont dû maîtriser a été victime d’une agression ou d’une automutilation, résume le porte-parole de la police Philippe Cosandey. Aucune plainte n’a été déposée. Mais le dénommé Rolf avait le visage en sang au moment des faits», précise-t-il.

     


    Rolf, surnommé le «fou du candélabre» accuse le député MCG de l’avoir frappé. «Les cris m’ont fait penser au drame de Zoug», a dit le député Gabriel Barrillier. «Ce n’est pas un député qui a été agressé mais un auditeur dans la tribune, nuance Christian Brunier. J’ai envie de savoir ce qui s’est passé. Mais il ne faut pas céder à la psychose», conclut-il. «La sécurité sera débattue aujourd’hui par le bureau», a reconnu la présidente Loly Bolay. Elle estime qu’avec deux policiers en faction, la sécurité semble suffisante.

     

  • Genève dit NON à la fumée passive

    Par 79,16 %, les citoyennes et citoyens de Genève ont dit OUI à l’interdiction de la fumée dans les lieux publics. Victoire !

     

     

    On est bien loin du vote de la commission parlementaire de la santé, où la droite majoritaire avait voté contre cette initiative. J’avais pris le rapport de minorité dans un climat tendu et clanique, sur un thème - où nous cessions de répéter - qui ne devait pas être de gauche ou de droite.

     

     

    Heureusement, en plénière du Grand Conseil, une majorité s’était dégagée, avant de recueillir aujourd’hui un plébiscite populaire.

     

     

    L’urgence est à la mise en vigueur de cette loi pour améliorer rapidement la santé publique.

     

     

    Un grand merci à la population genevoise, en espérant que cette loi sera contagieuse au niveau national.

     

     

  • Sarko & Co

    Je lis le nouvel ouvrage de Guy Bedos : « Sarko & Co ». L’arrivée au pouvoir en France de Sarkozy est une aubaine pour l’humoriste franc-tireur, jongleur au vitriol. Le tumultueux Sarko génère des tonnes de textes. Les amuseurs encaissent les droits d’auteurs.

     

     

    Comme à son habitude, bien qu’ancré à gauche, Bedos tape sur tout le monde avec un style acide et tellement lucide :

     

     

    « Il n’y a pas que des salauds au gouvernement, il faut rester objectif, il y a aussi des incompétents. » ou encore « - En tant qu’homme de gauche, vous n’avez jamais eu la tentation de vous débarrasser de votre argent ? – Pas plus qu’en tant que féministe je n’ai eu la tentation de me débarrasser de mes couilles ».

     

     

    Un bis :

     

    « Je tape beaucoup sur la droite, mais qu’est-ce que vous voulez que je dise sur la gauche à part réclamer une minute de silence ? »

     

     

    Savoir faire du drôle avec du triste est la vocation de Guy Bedos. Jetez-vous dans la première librairie pour acquérir son bouquin. Cet engagé enragé vous offrira un bon moment d’humour corrosif. J’adore !

     

     

  • Les député-e-s genevois-es condamnent l’excision

    Les mutilations génitales touchent 150 millions de femmes à travers le monde. Aucune tradition, aucune religion ne peut justifier cet acte de torture qui frappe le corps, mais mutile aussi l’esprit.

     

     

    Heureusement, un combat mondial s’est engagé sur la question pour mettre fin à cette barbarie.

     

     

    Plusieurs dignitaires religieux rejoignent cette lutte. Le grand mufti de l’Egypte, Ali Goma’a, a expliqué que le Prophète n’a pas excisé ses filles.

     

     

    Des jeunes filles habitant en Suisse et à Genève, ville multiculturelle et internationale, n’échappent certainement pas à ces calvaires. C’est pourquoi, nous avons déposé au parlement genevois une motion regroupant plusieurs actions de prévention, de sensibilisation, de formation, mais également de répression pour contrer ce fléau.

     

     

    Le Grand Conseil genevois soutient massivement notre motion et prend acte du rapport du Conseil d’Etat.